TEREZA Késovija de "La chanson de lara" à "Toutes mes larmes" - vidéos - photos - sites - infos - actu - etc... etc...

...Une DIVA...pas comme les autres...où l'histoire d'une femme peu ordinaire...de toute évidence une DAME d'exception...


TEREZA Késovija...de LA CHANSON DE LARA à TOUTES MES LARMES...
TEREZA Késovija

UNE VOIX UN TALENT à découvrir où redécouvrir !!!

TEREZA...à savoir ce n'est pas un retour, simplement la continuité de sa carrière...où l'injustice d'un temps perdu semble à rattraper.

TEREZA...chante en 9 langues et avant les années 90, on a pu l'applaudir dans tous ces pays :

Brésil - Mexique - Canada - Suisse - Italie - Allemagne - Turquie - France etc...

Sans l'histoire écrite en un sombre rouge, dans son pays la Croatie...où elle a dû se reconstruire moralement et professionnellement...

TEREZA Késovija serait, sans aucun doute, aujourd'hui une DIVA INTERNATIONALE...

TEREZA Késovija

A VOICE, A TALENT to discover or rediscover!!!

TEREZA... not a comeback but simply the continuity of her career... where
the injustice of a lost time to be caught up.

TEREZA... sings in 9 languages and before the 90s, we could applaud her in
all of the following countries:

Brazil - Mexico - Canada - Switzerland - I taly - Germany - Turkey -
France , etc...

Without the history written in a gloomy red in her country, Croatia, where
she had to reconstruct herself morally and professionally, TEREZA Késovija
would, without any doubt, be today an INTERNATIONAL artist...

C'est aussi :

TEREZA Késovija

Tout comme Frank SINATRA

Véritable musicienne de la voix

Beaucoup de similitudes professionnellement parlant, dû sans doute, inconsciemment l’un et l’autre, dès le début de leur enfance…à ce besoin de tout donner, plus que les autres pour être aimés.

SINATRA – par cette mère vivante, mais qui oubliera de lui consacrer du temps, élevé par une vieille dame juive…sa dose d’amour, il ira la rechercher chez sa grand’mère.

TEREZA – sa mère décède, elle a à peine 1 mois, la tendresse, elle la trouvera auprès de sa belle-mère, avec la culpabilité, à l’âge de 6 ans de dire ce mot « maman » sans que ce soit vraiment la sienne.

Cette rage de vaincre et de perfectionnisme fera la marque de leur longévité artistique…la scène est leur vie.

Le caractère symphonique des arrangements et leur voix font leur succès…heureux devant 20, 30 musiciens !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la quintessence de la carrière de SINATRA, son apogée, ne se trouve que plus de vingt ans après…où raisonnent entre autres ses plus grandes reprises de « Stangers in the night » « My Way » « New York New York ».

Tout comme TEREZA aujourd’hui, après ces années de guerre dans son pays revient en diva, plus que jamais au sommet de son art avec aussi des reprises « La Vie en Rose » « My Way » « Je Suis Malade » etc…

Leur ultime point commun :

SINATRA au XXe siècle est devenu un Maître pour des générations d’interprètes. (document France-Info/août/08)

TEREZA en ce XXIe siècle devient Maître pour des générations d’interprètes…une des plus belles voix de la chanson contemporaine…



Rédigé par Maryse Duilhé le Mercredi 16 Mars 2011 à 12:35

Recherche

Profil
Maryse Duilhé
Maryse Duilhé



Galerie



Infos XML

Liste de liens

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile