Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
16/08/2014

Chanson à la une - Delilah, par Tom Jones


Le populaire chanteur britannique Tom Jones, au beau parcours international avec plus de 100 millions de disques vendus, sera ce soir sur la scène du Sporting Monte-Carlo.


Delilah. Paroles: Barry Mason. Musique: Les Reed. Interprète: Tom Jones. (1968)

tom_jones_delilah.mp3 Tom Jones Delilah.mp3  (380.74 Ko)


Parmi les grands standards du crooner gallois, il y a la chanson "Delilah" titre éponyme de l'album sorti en 1968. Ce titre a été repris maintes fois par des interprètes, pour des films, ainsi que retenu comme hymne par la Fédération Galloise de Rugby. Tom Jones la chantait encore très officiellement le 4 juin 2012 pour le jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Depuis le début de l'été Tom Jones court à guichets fermés de festivals en festivals, il sera ce soir au Monte-Carlo Sporting Summer Festival en Principauté de Monaco, demain au Starlite Festival de Malaga en Espagne, le 27 août à Randers au Danemark etc...

Et l'artiste ne cache pas son bonheur, à 74 ans, il explique que sa voix chantée est encore plus forte que jamais: "Mes sons graves sont beaucoup plus riches qu'ils ne l'étaient. Le vibrato peut devenir plus lent avec l'âge. Dieu merci, ce n'est pas arrivé à moi. J'ai fait beaucoup de spectacles avec mon groupe de Nashville".
L’infatigable Tom Jones travaille également sur son prochain album.

I saw the light on the night that I passed by her window
I saw the flickering shadow of love on her blind
She was my woman
As she decieved me I watched and went out of my mind

My my my Delilah
Why why why Delilah
I could see, that girl was no good for me
But I was lost like a slave that no man could free

At break of day when that man drove away I was waiting
I crossed the street to her house and she opened the door
She stood there laughing
I felt the knife in my hand and she laughed no more

My my my Delilah
Why why why Delilah
So before they come to break down the door
Forgive me Delilah I just couldn't take any more
Forgive me Delilah I just couldn't take any more



Les paroles des chansons sont la propriété de leurs auteurs. Leur commercialisation est interdite.

La chanson à la Une peut-être aussi votre chanson préférée: faites-nous part de votre souvenir musical en postant des commentaires, et votre titre pourrait aussi être à la Une!


Vidéo de la chanson en 1968





Et en 2014



Par (dernière modification le 18/08/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :