Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

L'Univers Wes Anderson: une explosion de couleurs qu'on retrouve aux quatre coins du monde


Il y a des cinéastes qui se distinguent par leur originalité. Certains explorent des thèmes récurrents, d'autres une manière particulière de filmer. Wes Anderson, lui, assume son goût prononcé pour les couleurs. "Le Grand Hôtel Budapest", c'est lui. "A bord du Darjeeling Limited", c'est lui aussi. Pour fabriquer son univers onirique et crépitant, le cinéaste n'hésite pas à illuminer son plateau d'un jaillissement haut en couleur. Avec sa touche rétro dans l'air du temps, il a su séduire à la fois la critique et le public.


Wes Anderson, source d'inspiration pour les créateurs

Wes Anderson. Photo (c) John Rasimus
Wes Anderson. Photo (c) John Rasimus
l__univers_wes_anderson___une_explosion_de_couleurs_qu__on_retrouve_aux_quatre_coins_du_monde.mp3 Wes Anderson.mp3  (1.47 Mo)

Son influence touche aujourd'hui aussi bien la mode que la décoration et la gastronomie. Jean-Philippe Evrard, président du bureau de tendances Martine Leherpeur, remarque que "le thème de la Mitteleuropa", popularisé par le film "Le Grand Hôtel Budapest", a été repris dans un défilé des Métiers d'art de Chanel à Salzbourg. Le "Courtesan au chocolat" de Menld's, gourmandise inventée pour le film, a été commercialisé par de nombreux pâtissiers dont Philippe Conticini. Le film étant devenu culte, le Corinthia Hôtel Budapest qui a inspiré Wes Anderson, propose avec succès des séjours dans la thématique de l'œuvre.




Un langage visuel complexe



Les films de Wes Anderson sont des mixes de styles et d'époques qui s'adressent à tous y compris à la jeune génération. Cette communication passe par l'intégration de tendances actuelles comme le choix des couleurs pastel, un habillage très hipster et des filtres qui nous rappellent ceux d'Instagram. On peut aller encore plus loin dans l'analyse en disant que les couleurs choisies peuvent dénoncer la condition du monde actuel. Ceci passe par un dégradé de couleurs allant d'un rose angélique et rassurant à un noir obscurci et vide. Une métaphore plausible de l'actualité et de l'époque dans laquelle on vit. Le rédacteur en chef du magazine Apartamento, Marco Velardi, décrit Wes Anderson comme étant un décorateur d'intérieur. En effet, la place donnée à la décoration intérieure dans son cinéma permet de mieux cerner les personnages et les situations. Des décors réalistes toujours à deux doigts de basculer dans le fantastique.



On a tous en nous quelque chose de Wes Anderson



Reddit est le réceptacle de tout ce que la culture internet peut nous offrir. Dernier exemple en date: le subreddit "Accidental Wes Anderson". Des internautes épris de l'univers de Wes Anderson ont publié des photos de lieux étranges et réels partout à travers le globe. Les trouvailles architecturales qui célèbrent l'esthétique de Wes Anderson auraient pu servir de décor au réalisateur. C'est aussi le meilleur moyen pour se remémorer la folie douce et la singularité qui caractérisent si bien son cinéma et ses personnages.





14/08/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Un mariage royal - 01/06/2017

1 2 3 4 5 » ... 12





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :