Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Lagos Fashion Week: la taille 32 n'est pas une obligation!


Du 26 au 29 octobre 2016, le Lagos, capitale économique du Nigeria a ouvert ses bras à la 6e édition de la Lagos Fashion Week. Pour l'occasion, les créateurs ont décidé de combattre les préjugés en mettant au premier plan des mannequins rondes pour le plus grand bonheur des partisanes de la fashion industrie. Retour sur une semaine Haute en Couture clôturant un mois de lutte contre la discrimination.


Affiche partielle du Lagos Fashion Week 2016. Photo (c) DR.
Affiche partielle du Lagos Fashion Week 2016. Photo (c) DR.

lagos_fashion_week.mp3 Lagos Fashion Week.mp3  (203.47 Ko)


Simple stratégie de communication ou réel repenti, l’industrie de la mode qui lutte de plus en plus contre des accusations toujours plus fortes a décidé de mettre à l’honneur des femmes rondes. Exit la taille 32, l'ouverture de la 6ème Fashion Week ce mercredi 26 octobre 2016 au Lagos, Nigéria, a rappelé au monde qu'une femme est belle et ce, peu importe les courbes de son corps.

Cinq stylistes ont fait défiler sous les projecteurs des mannequins XL souriantes et radieuses. Un clin d’œil à Karl Lagerfeld qui affirmait que "personne n'a envie de voir des femmes rondes sur les podiums". Une thèse réfutée pour l'occasion par la styliste Aisha Abubakar Achonu qui en coulisses des défilés assurait à l'AFP que "s'il était en Afrique, Lagerfeld ne pourrait probablement pas faire ce genre de déclaration". Car au Nigeria, "la culture apprécie les grandes tailles bien plus que dans d'autres parties du monde" ajoute la jeune créatrice de 32 ans.


Une semaine clôturant un mois de lutte contre la discrimination

Ces défilés s'inscrivent dans la continuité d'un mois d'octobre luttant contre les discriminations dans l'univers de la mode. La première créatrice à ouvrir le bal fut la nouvelle directrice artistique Maria Grazia Chiuri avec son incontournable "Dio(r)évolution". Pour son premier défilé à la tête de la prestigieuse maison Dior, la créatrice italienne s’était emparée du "femvertising" afin d'imposer sa vision du monde noir sur blanc grâce à des T-shirts floqués "We should all be feminist", autrement dit, nous devrions tous être féministes.

Par la suite, Paris Fashion Week a mis à l’honneur des personnes malvoyantes pour les uns, aveugles pour d’autres. Et si la France a mis l’accent sur les personnes malvoyantes, Milan Fashion Week a mis à l’honneur les personnes en chaise roulante. Après un succès fulgurant à Rome et à New York c’est dans le fabuleux Pavillon dell’UniCredit que femmes et hommes ont défilés debout et en chaises roulantes côtes à côtes. De nouvelles initiatives déclarant une nouvelle ère de la mode en 2017.



01/11/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Un mariage royal - 01/06/2017

1 2 3 4 5 » ... 11





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :