Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
A.I.C.B.P.F.
01/01/2011

OPPOSITION A MISS NATIONALE

Vos articles dans votre Podcast Journal


Communiqué à la suite de l’article paru sur le site www.leparisien.fr daté du 30 décembre 2010 qui dévoilait que « La marque Miss Nationale n’appartient pas à Mme de Fontenay ! »


Cliquez sur l'image pour voir le site
Cliquez sur l'image pour voir le site
Madame Geneviève MULMANN dite de FONTENAY a déclaré en désignant le Président du Comité Miss France historique, Antoine de VILLEJOIE et son porte-parole et animateur des élections : « Ce sont des minables ! » et d’ajouter à l’égard de Michel LE PARMENTIER :…« Ce type là ne dit que des bêtises… » !

Antoine de VILLEJOIE et Michel LE PARMENTIER ont maintenant l’habitude des insultes, menaces et diffamations proférées par la dame au chapeau à l’égard de ceux et celles qui ont « le malheur de ne pas penser comme elle », comme dernièrement la MISS d’ENDEMOL ou encore Jean Pierre FOUCAULT traité publiquement de «…c’est un con…» ou la « MISS FRANCE 1961 » qu’elle a tout simplement injurié en la traitant de « salope » (!) fait pour lequel Madame de Fontenay a été condamnée par le Tribunal Correctionnel de Nanterre.

Pour plus de clarté concernant le titre « MISS NATIONALE », voici son historique :

Le 17 décembre 2009, Michel LE PARMENTIER crée le titre honorifique de « MISS NATIONALE » dans le but d’envoyer la lauréate à divers concours de beauté internationaux auquel il est affilié.

Le même jour, le nom de domaine www.missnationale.com est déposé et protégé sur internet.
(voir le lien : http://www.indom.com/indom/page/whois_result.jsf?d=missnationale.com)

Ce nom de domaine est immédiatement redirigé sur le site de l’Association Internationale des Concours de Beauté pour les Pays Francophones qui héberge également www.comitemissfrance.com.

En cette fin d’année 2009, la brouille entre ENDEMOL et Madame de FONTENAY n’était pas encore consommée et Madame de Fontenay n’avait pas encore annoncé son départ intervenu en avril 2010 ou même son intention de créer un concours dissident dont elle a eu l’autorisation par la Cour d’Appel du Tribunal de Commerce de Paris en juillet 2010.

C’est au mois d’octobre 2010, que suite à des rumeurs concernant le choix du titre du nouveau concours organisé par Madame de FONTENAY que Michel LE PARMENTIER déposa à l’I.N.P.I. son titre « MISS NATIONALE » afin de le protéger plus efficacement.

Dépôt effectué le 21 octobre 2010 à l’I.N.P.I. avec publication au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle en date du 12 novembre 2010.

Suite à cette publication officielle, Madame de FONTENAY déposait le 19 novembre 2010 le titre de « MISS NATIONALE GENEVIEVE DE FONTENAY » (!) avec publication au B.O.P.I. le 10 décembre 2010.

A savoir que l’élection « MISS NATIONALE 2011 » était prévue pour le dimanche 19 décembre 2010. Mais après l’annonce de la « MISS NATIONALE GENEVIEVE DE FONTENAY 2011 » du 5 décembre 2010, la décision d’annuler la manifestation a été prise pour cause de « parasitage » évident.

Une demande d’opposition à l’enregistrement effectué par Madame de FONTENAY a été déposée auprès de l’I.N.P.I. par le propriétaire du titre « MISS NATIONALE » pour antériorité de dépôt et utilisation notoire du domaine www.missnationale.com depuis le 19 décembre 2009.

Service de presse de l’A.I.C.B.P.F.


Par A.I.C.B.P.F. (dernière modification le 31/12/2010)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Qui est Theresa May? - 07/10/2016

Destin presque royal - 02/07/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :