Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Le pixel art, version numérique du pointillisme et revendication artistique


Dans le petit monde du pixel art actuel, rien ne semble vraiment neuf, "on ne fait que" créer des univers graphiques pixelisés comme on pouvait déjà en rencontrer il y a trente ans. La différence est là: ce qui était une conséquence des limitations techniques d'alors est aujourd'hui un réel parti pris artistique, voire politique. En effet, en se plaçant en marge, le pixel artiste propose une alternative, une vision différente, parfois plus poétique.
Avec de la bouillie de pixels, faire de l'or.


"Hyper Light Drifter" a une patte artistique très marquée et très poétique et rappelle autant le premier âge d'or du pixel art que les œuvres impressionnistes du XIXe. Image (c) Heart Machine
"Hyper Light Drifter" a une patte artistique très marquée et très poétique et rappelle autant le premier âge d'or du pixel art que les œuvres impressionnistes du XIXe. Image (c) Heart Machine
pixel_art___2.mp3 Pixel art - 2.mp3  (1.09 Mo)

Comme le titre veut bien le laisser croire, ces artistes modernes et innocemment poétiques seraient les héritiers plus ou moins direct de peintres du XIXe siècle qui, par amas de points de couleur formaient des images cohérentes malgré tout. On peut voir dans ces enchevêtrements d'atomes carrés et visibles à l’œil nu une forme d'art à la fois abstrait et caricatural faisant tant appel à la paréidolie qu'à l'imaginaire ou l'indulgence, une sorte d'impressionnisme numérique en somme.

Mais, sous un angle de vue différent, la réflexion est toute autre: le pixel art, plutôt qu'un réel parti pris, n'est-il pas encore aujourd'hui la conséquence d'une limitation? Se retrouvant principalement dans les productions indies, qui manquent parfois de moyens et jouent plutôt la carte de l'originalité (le crowdfunding, micro-altermondialisme économique, tout ça, tout ça...), le pixel art peut être la manifestation d'un manque de moyens que les jeux "triple A" ne connaissent pas.
Non pas qu'il soit néfaste, mais c'est un corollaire, voilà tout. L'histoire a maintes fois prouvé qu'une forme d'art pouvait naître de hasards ou même de contraintes.

Poussant la réflexion plus loin dans la même direction, l'amour du pixel art serait-il avant tout né d'une empathie pour les indés? D'un soutien pour leur travail plus modeste, plus artisanal, plus honnête? Possible. Mais aussi d'une certaine nostalgie alors: Les générations ayant grandi avec le jeu vidéo sont aujourd'hui trentenaires ou plus, et occupent une place importante de la "société culturelle". Il n'est donc pas étonnant que les développeurs indépendants, qui avouent et assument leurs références rétros, avec dans leurs bagages leur "politique" artistique moins industrialisée, séduisent aujourd'hui avec leurs palettes graphiques pixelisées une partie des joueurs d'alors comme d'aujourd'hui.

Le générique des Simpsons en pixel art


09/01/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Hyper Light Drifter - 06/01/2017

1 2 3 4 5 » ... 17





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :