Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Podcast Journal

23 octobre: anniversaire de la révolution hongroise de 1956


L’enquête menée par le Comité spécial de l’ONU sur la Hongrie en 1957 conclut son rapport en disant que le "soulèvement hongrois a eu un caractère non seulement national, mais aussi spontané". L’agitation des écrivains, des étudiants et des journalistes prouve une émancipation progressive vis-à-vis du Parti des travailleurs hongrois (le parti unique), ainsi qu’une désagrégation du système totalitaire.


23 octobre: anniversaire de la révolution hongroise de 1956
Les intellectuels qui se battaient pour la réforme n’ont jamais imaginé un tel cataclysme, un bouleversement aussi violent, une remise en question de la totalité des institutions et encore moins une opposition armée à la domination de l’Union soviétique. En octobre 1956, le peuple hongrois se soulève contre le despotisme soviétique. Pendant dix jours, il s’est senti libre et a exercé cette liberté ; les ouvriers ont notamment formé des conseils qui ont pris en main la gestion des entreprises. C'est une centaine de conseils ouvriers qui se sont créés dans tout le pays. Les programmes diffèrent, mais ont des points communs : l'abolition de l'ÁVH (police secrète), le retrait des Russes, les libertés politique et syndicale, la gestion ouvrière des usines et l'amnistie.

Mais l’insurrection hongroise est rapidement écrasée par les chars soviétiques sans que la réprobation internationale n'aille plus loin que le seul discours indigné. La coexistence pacifique, en effet, induit tacitement pour la paix mondiale le non-engagement de chacune des deux superpuissances dans ce que l'autre considère comme sa "zone d'influence". La Hongrie étant considérée par tous (et à juste titre) comme située dans la zone d'influence de l'URSS, une réaction militaire des États-Unis ou de ses alliés aurait immédiatement été perçue comme une ingérence intolérable par les Soviétiques. Ingérence dont les nations occidentales se sont bien gardés, "abandonnant" la Hongrie à son sort plutôt que de prendre le risque de l'escalade dans ce qui aurait pu devenir une "crise" internationale (et non plus seulement interne au Bloc de l'Est comme ce fut effectivement le cas) alors que la crise du canal de Suez occupait déjà les Chancelleries.

Source: wikipedia

Images ensanglantées de la 50e anniversaire

Le cinquantième anniversaire de la révolution hongroise de 1956 a été entaché par le sang à Budapest le 23 octobre 2006. Les 400.000 citoyens réunis pour la fête commémorative ne pouvaient pas rentrer chez eux en paix. En effet, la police montée et la police musclée, munies de grenades lacrymogènes et équipée de „vipères” interdites par des conventions internationales, ont fait plusieurs douzaines de blessés et ont opéré des arrestations arbitraires. La commission d’enquête nommée par le gouvernement tarde à identifier les responsables des abus de pouvoir et des exactions policières et cherche à étouffer les organisations d’investigation non gouvernementales.

http://www.oktober23bizottsag.fw.hu/

23/10/2009




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :