Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 

Le Centre Pompidou de Málaga reconduit pour cinq ans  21/02/2018

Le Centre Pompidou de Málaga reconduit pour cinq ans
Mardi 20 février 2018, la municipalité de Málaga et Beaubourg ont renouvelé leur partenariat jusqu’en 2025. Il avait été inauguré le 28 mars 2015 par Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol et Fleur Pellerin, ministre française de la culture. Construit en 2013, ce cube de verre à moitié enterré, situé près du port de plaisance a été baptisé El Cubo et a été présenté lors de son lancement comme un "laboratoire". Il propose deux parcours d’œuvres issues de la collection parisienne et a offert sept grandes expositions temporaires depuis son ouverture. Málaga a investi 7 millions d'euros pour cette construction et verse au Centre Pompidou environ 1,5 million d'euros annuels pour rémunérer le travail de conception des expositions et l'utilisation de son image. Depuis son ouverture, il a accueilli 500.000 visiteurs dans sa surface d’exposition de 2.000 m2 et un budget de 4 millions d'euros.
C’était la première implantation de Beaubourg à l'étranger et Serge Lasvignes, président de l’institution parisienne, a pu déclarer que "l'expérience du Centre Pompidou Málaga est réussie". Selon Francisco de la Torre Prados, maire de la cité andalouse de près de 600.000 habitants, "le Centre Pompidou a donné un coup de fouet important à Málaga en améliorant et en complétant son offre, tout en consolidant son statut de capitale culturelle, à l'échelle espagnole, européenne et mondiale". Avant d’ajouter: "Il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers. C'est une aventure qui doit se poursuivre à tout moment. Il faut être créatif, saisir les attentes des partenaires et être à l'écoute des public".
La ville natale de Pablo Picasso possède quelques musées importants, le musée Picasso, le musée Carmen Thyssen consacré aux artistes du XIXe siècle et le Centre d'Art contemporain.
Un autre Centre Pompidou devrait ouvrir ses portes à Shanghai au printemps 2019 et un autre est prévu à Bruxelles en 2020.

Réapparition d’un dessin de Klimt  17/02/2018

Réapparition d’un dessin de Klimt
Un dessin de Gustav Klimt qui avait disparu du musée municipal de Linz, dans le Land de Haute-Autriche depuis plusieurs décennies, a été remis par les héritiers de celle qui l’avait volé. Cette secrétaire du musée l’avait caché dans un placard quand elle avait appris qu’il était recherché. Puis elle était partie en retraite en 1977. Le dessin "Zwei Liegende" ou "Deux femmes allongées" faisait partie d’un ensemble de quatre œuvres de Klimt et d’Egon Schiele prêté par Olga Jäger, une artiste locale décédée le 8 septembre 1965. Ses héritiers avaient demandé la restitution des œuvres en 1990. La direction du musée s’était alors rendu compte qu’elle ne les retrouvait plus. La ville de Linz, avait été condamnée en 2006 à verser 8,3 millions d'euros de dédommagement aux héritiers d'Olga Jäger, une somme que la municipalité a contestée par la suite, jugeant qu'il y avait prescription.
Décédée en décembre 2017, la secrétaire demandait dans son testament que "Zwei Liegende" soit restitué au musée, assurant qu’il lui avait été "offert" par le directeur de l’époque. La mairie a indiqué dans un communiqué: "La réapparition de ce dessin nous donne l’espoir que les trois autres œuvres puissent elles aussi être retrouvées". Elles sont d’Egon Schiele, une aquarelle "Jeune homme", un dessin "Couple" et une huile, "Tote Stadt (Ville morte)" qui avait été estimée à 7,5 millions d’euros par la justice.

Le prix du houmous flambe  13/02/2018

Le prix du houmous flambe
Les Britanniques amateurs de houmous vont payer plus cher ce plat populaire du Moyen-Orient. Hausse de 12% depuis le début de 2018. Ceci à cause d’une pénurie mondiale de pois chiches, c’est ce qu’a révélé ces jours derniers le New York Times. Cette hausse s’explique aussi par la demande croissante de houmous au Royaume-Uni. Cette pénurie de pois chiches résulte d’une autre année de sécheresse en Inde, principal pays producteur de cette légumineuse qui a dû se fournir ailleurs. Cette hausse dont parlent tous les magazines spécialisés est très au-dessus du taux d’inflation britannique de 2,7%, si l’on en croit les magazines The Grocer et Brand View.
Le houmous est entré dans l’alimentation de base britannique depuis les années 1990 et aujourd’hui il est devenu une industrie de plus de 100 millions de livres, quelque 113 millions d’euros, soit 50% de plus qu’il y a quatre ans. Selon les recherches de Kantar Worldpanel qui étudie les pratiques de consommation. Et la demande mondiale pour cette pâte de pois chiche mêlée de tahini, purée de sésame, a de multiples qualités nutritionnelles et elle devrait continuer à augmenter. Des scientifiques écossais et éthiopiens étudient la possibilité d’obtenir un pois chiche résistant à la sécheresse.
Il ne faut pas s’alarmer car aux États-Unis, les producteurs de pois chiches ont eu une récolte exceptionnelle en 2016 et celle de 2017 a été très correcte.

Découverte d’une mosaïque exceptionnelle en Israël  12/02/2018

Découverte d’une mosaïque exceptionnelle en Israël
Le 8 février 2018, des archéologues israéliens ont présenté une "rare et belle" mosaïque au sol datant de l’époque romaine. Elle a été découverte dans le port antique de Césarée, à 50 km au nord de Tel Aviv, fondé il y a 2030 ans par Hérode Ier le Grand, qui régnait sur la Judée. Cette mosaïque datée du 2e ou 3e siècle après J.-C. mesure 3,5m de large sur 8m de long, a précisé l’Autorité israélienne des Antiquités dans un communiqué. Ce qui fait dire à Uzi Ad, un des responsables des fouilles: "Nous avons découvert une mosaïque appartenant à un bâtiment romain datant de 18 siècles". Et il précise: "C’est une mosaïque de grande qualité et colorée représentant trois personnages", des hommes aisés revêtus de toges dont un est présenté de face et deux autres de profil, indique-t-il. Avant d’ajouter: "Des mosaïques du même genre peuvent être trouvées uniquement à Chypre et dans le nord de la Syrie. Nous n’avions jamais trouvé auparavant ce genre de mosaïque d’une telle qualité en Israël".
Selon l’Autorité des Antiquités, cette mosaïque se trouvait dans un bâtiment public ou une maison privée, "Si la mosaïque faisait partie d’une propriété privée, les personnages pourraient être les propriétaires. S’il s’agit d’un bâtiment public, il pourrait s’agir des donateurs de la mosaïque ou de membres du conseil de la ville".

Un train au tarif plus abordable  10/02/2018

Un train au tarif plus abordable
En France on connaît le TGV low-cost Ouigo, l’Espagne annonce qu’elle va aussi avoir le sien. En effet, la Renfe (Red nacional de los ferrocarriles españoles, Réseau national des chemins de fer espagnols), en mettra un en service entre Barcelone et Madrid à partir de 2019. Elle l’a ’baptisé Eva. Ce TGV low-cost proposera des tarifs moins élevés de 25% que les TGV classiques. Sur cet itinéraire, la Renfe pense ainsi faire gagner des parts de marché au train au détriment de l’avion et de la voiture.
Barcelone-Madrid est la ligne la plus fréquentée de la Renfe, 35 millions de voyageurs en 2017, soit une croissance de 7,6% du trafic avec plus de 4,1 millions de passagers, soit une part de marché de 65% par rapport à l'avion.
Les TGV Eva ne desserviront pas la gare centrale de Sants comme les TGV classiques, mais la gare d’El Prat de Llobregat à quelque km de Barcelone. Ceci afin que les voyageurs puissent prendre l’avion en correspondance.
La Renfe ne délivrera que des billets électroniques et le service à bord sera des plus réduits, une simple cafétéria, mais un réseau wifi sera accessible aux voyageurs.
Ce n’est qu’un début, la Renfe a déclaré qu'elle souhaitait étendre ce projet low-cost à d’autres lignes à grande vitesse dans les prochains mois.
Rappelons qu'en 2017, le train espagnol à grande vitesse, AVE (Alta velocidad española), a fêté son 25e anniversaire.

Des fraises au goût amer  09/02/2018

Des fraises au goût amer
Le 10 février 2018 paraîtra un livre dû à Chadia Arab, géographe et chercheuse au CNRS. Elle est spécialiste de la migration internationale. En 2009, elle a notamment publié un ouvrage, tiré de sa thèse, sur la circulation migratoire des "Aït Ayad" du Moyen Atlas, en Espagne, Italie et France.
Son dernier livre "Dames de fraises, doigts de fée", est consacré à l’enquête qu’elle a menée sur la migration saisonnière marocaine en Espagne. Elle analyse le programme de migration entre le Maroc et l’Union européenne lancé pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et réguler les flux migratoires. A la fin des années 2000, des milliers de Marocaines sont ainsi parties travailler à la cueillette des fraises dans la province espagnole de Huelva. Sur près de 7.000 hectares elles cueillent près de 93% de la production espagnole. Les Marocaines ont été recrutées directement au Maroc, elles ont signé des contrats saisonniers, elles ont été choisies pour la précarité de leur situation et parce qu’elles ont des enfants qu’elles laissent et qui les contraindront à revenir au pays.
Chadia Arab démontre combien ces "Dames de fraises" sont les grandes oubliées de ce programme, mal rémunérées, mal logées. Pour ce faire, elle a étudié minutieusement les textes dans leurs moindres détails et démonté tous les rouages de cette pratique.

Nutella a aussi sa journée...  06/02/2018

Nutella a aussi sa journée...
Depuis 2007, le 5 février, c’est la Journée mondiale du Nutella. Chaque seconde, 9,5 kg de Nutella sont consommés dans le monde, soit 300.000 tonnes annuelles dont 84.000 tonnes en France (26% du total mondial), 55.000 en Allemagne et 50.000 en Italie. On comprend alors qu’il faille célébrer ce produit qui, pourtant, a bien des détracteurs. Ceux-ci lui reprochent la quantité de graisse et de sucre qu’il contient et qui serait la cause du surpoids chez les enfants qui en sont friands… Ses 60% d'huile de palme et de sucre ne correspondent pas tout à fait au "profil nutritionnel" recommandé par Bruxelles et les nutritionnistes. La réglementation européenne ne cesse d’alerter le consommateur sur les produits trop riches en graisses et en sucre. Mais Ferrero, le propriétaire, s’est engagé à ne pas utiliser d'ingrédients génétiquement modifiés dans l’élaboration du Nutella. Quant au chiffre d'affaire mondial du groupe, non coté en Bourse, qui gère aussi Rocher, Tic Tac et Kinder, il a été en 2013 de 8,1 milliards d'euros dont 1,3 milliard en France.
L'invention du Nutella remonte à la fin de la Seconde Guerre mondiale, quand le chocolat était une denrée rare. Le Piémontais Pietro Ferrero, chocolatier-pâtissier de son état à Alba, a voulu combattre à sa façon la sous-nutrition des enfants. Avec son frère Giovanni et sa femme, il crée donc une espèce de pâte de chocolat à base principalement de noisettes. Ce "Giandujot" deviendra le succès que l’on sait. L’entreprise Ferrero est créée en mai 1946. La recette est modifiée en 1964 et Michele le fils de Pietro, pense à Nutella. A partir de "nut", du nom anglais de la noisettes, auquel on ajouta "ella" rappelant l’origine italienne du produit. Michele Ferrero est mort à 89 ans, le 14 février 2015 à Monaco. Ses enfants sont toujours à la tête de cette entreprise des plus rentables.

Un ténor à l'honneur  05/02/2018

Un ténor à l'honneur
Mercredi 31 janvier 2018, à l’issue de la dernière représentation des "Contes d’Hoffmann" de Jacques Offenbach, Juan Diego Flórez a été fait Chevalier de l’Ordre du Mérite culturel par S.A.R. la Princesse de Hanovre. C’était pour le célèbre ténor péruvien une prise de rôle dans cette production mise en scène par Jean-Louis Grinda, directeur général de l’Opéra de Monte-Carlo et placée sous la baguette de Jacques Lacombe. Juan Diego Flórez a ainsi franchi une nouvelle étape dans sa carrière consacrée principalement jusqu’à maintenant aux œuvres de Rossini, Bellini ou Donizetti. Le ténor qui est un habitué de l’Opéra de Monte-Carlo partageait l’affiche pour cette série de représentations des 22, 25, 28 et 31 janvier 2018 avec la soprano russe Olga Peretyatko qui elle, tenait les quatre rôles féminins, Olympia, Antonia, Giulietta et Stella. Pour tous les deux, c’était un défi, aisément relevé.
Les journaux péruviens ne tarissent pas d’éloges et Juan Diego a confessé à l’un d’eux: "Je suis heureux parce que c’est la première fois que je chante Hoffmann et ce rôle est manifestement une des perles du répertoire français pour ténor".
L’Ordre du Mérite culturel a été institué par Ordonnance Souveraine de S.A.S. le Prince Rainier III en date du 31 décembre 1952. Cette décoration récompense les personnes qui ont participé, par leurs œuvres ou leur enseignement, au développement des arts, des lettres et des sciences à Monaco.

Drôle de chien au musée des Beaux-arts de Boston  02/02/2018

Drôle de chien au musée des Beaux-arts de Boston
L’établissement tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar à la détection d’insectes susceptibles d’endommager les œuvres d’art, surtout le bois ou le tissu. Riley âgé de 3 mois est devenu en quelques jours la mascotte du musée. Sa mission est bien spécifiée et on l’entraîne pour cela. Ce sera d’ailleurs le premier chien au monde à travailler dans un musée avec cette fonction de détection.
Riley loge chez Nicki Luongo, une employée du musée. Elle a déjà entraîné des chiens policiers et les responsables du musée ont pensé qu’elle était à même de former Riley pour ce qu’on attend de lui… Ces mêmes responsables précisent qu’il s’agit pour l’instant d’un projet pilote et que les résultats ne sont pas garantis. Même si les braques de Weimar sont connus pour leur sens de l’odorat particulièrement développé que l’on utilise pour la détection de drogues, d’explosifs, de faux billets de banque ou même de cancers.
La détection d’insectes par les chiens a déjà été essayée avec succès, par exemple quand il s’agit de repérer des punaises de lit. Et dans les Channel Islands de Californie, au large de Los Angeles, un labrador a été formé pour lutter contre une espèce de fourmis. Au Canada, une hygiéniste industrielle utilise depuis 2005 des braques de Weimar pour détecter des moisissures. L’hygiéniste les fait circuler d’écoles en hôpitaux ou entreprises où ont eu lieu des travaux de décontamination et elle s’assure qu’il ne reste aucune trace de moisissure. Donc, tout laisse penser que Riley devenu adulte sera la terreur des insectes nuisibles s’en prenant aux œuvres d’art. L’expérience a cependant quelques limites, les chiens ont du mal à repérer des traces hors de la portée de leur truffe…

Patrimoine méditerranéen  27/01/2018

Patrimoine méditerranéen
Monaco, l’Italie et la France, viennent de signer l’acte de candidature pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du site d’environ 200.000 hectares nommé "Les Alpes de la Méditerranée", territoire à la fois terrestre et marin, appartenant aux trois États signataires.
D’après le communiqué de la Fondation Albert II, "les partenaires transfrontaliers porteurs du projet UNESCO sont organisés autour d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT), constitué par le parc européen Alpi Marittime-Mercantour, le département des Alpes-Maritimes, la Principauté de Monaco, le parc naturel régional de Ligurie et la province d’Imperia". Près de 80 communes sont concernées par cette zone.
"Ce territoire d’exception se situe à la frontière de trois pays, il associe trois cultures et il rassemble trois populations, mais avec un objectif commun partagé: sa protection. C’est ensemble que nous portons cette candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO qui sera ainsi la reconnaissance de tous nos efforts pour protéger les Alpes de la Méditerranée et qui méritent tant une reconnaissance internationale", a précisé S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.
Podcast Journal

1 2 3 4 5 » ... 121







Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :