Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

30 médicaments pour sauver les mères et les enfants


Par CP Rédigé le 25/03/2011 (dernière modification le 25/03/2011)

Une liste des médicaments prioritaires pour la santé de la mère et de l'enfant vient d'être publiée par l'OMS car plus de huit millions d'enfants âgés de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies telles que la pneumonie, la diarrhée et le paludisme et chaque jour 1.000 femmes décèdent du fait de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. La majorité de ces décès a lieu dans les pays en développement et la vaste majorité d'entre eux pourraient être évités si les bons médicaments étaient disponibles et prescrits et utilisés correctement.


Le 18e Comité d’experts de la Sélection et de l’Utilisation des Médicaments essentiels se réunit à Accra au Ghana, du 21 au 25 mars

Pour la première fois, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a publié cette liste des médicaments prioritaires dont l'accès est vital pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Dans son communiqué l'OMS recommande que, partout où cela est possible, les médicaments à usage pédiatrique soient fournis sous une forme facile à mesurer et facile à prendre pour les enfants.

La liste des 30 médicaments prioritaires a été compilée par des experts afin de déterminer lesquels permettraient de sauver le plus grand nombre de vies. Parmi ceux-ci, des médicaments visant à traiter les hémorragies et les saignements importants, l'infection, l'hypertension artérielle et les infections sexuellement transmissibles, ainsi que des médicaments visant à prévenir l'accouchement avant terme.

Les hémorragies sont la principale cause de décès maternels. Elles peuvent tuer une femme en bonne santé dans les deux heures qui suivent l'accouchement. Une injection d'ocytocine immédiatement après l'accouchement peut stopper l'hémorragie et éviter le décès.
La pneumonie tue chaque année 1,6 million d'enfants âgés de moins de cinq ans et 1,3 million meurent chaque année de diarrhée.

Des études menées dans 14 pays africains montrent que les médicaments à usage pédiatrique ne sont disponibles que dans 35% à 50% des pharmacies centrales et des points de vente de médicaments, publics ou privés. Dans les pays en développement, la disponibilité des médicaments pour la santé de la mère et de l'enfant est compromise par la faiblesse des systèmes d'approvisionnement et de distribution, le nombre insuffisant des établissements sanitaires et des personnels, le manque d'investissement dans la santé et le coût élevé des médicaments.

Les médicaments figurant sur la liste des médicaments prioritaires destinés aux mères et aux enfants sont tous inclus dans la version actuelle de la liste modèle OMS des médicaments essentiels qui est révisée tous les deux ans par le Comité d’experts de la Sélection et de l’utilisation des médicaments essentiels. Cette année, le Comité examine et prend en considération 16 demandes d’ajout d’un nouveau médicament à la liste modèle ; 7 demandes d’ajout d’une nouvelle forme galénique ; et 9 demandes de retrait d’un médicament de la liste.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook