Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

ACTUS DE MONACO


Une semaine d'accords, de signatures, de rencontres, de vœux, avec un Festival international du cirque qui bat son plein et suscite des désaccords...


Une aide au Liban

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Lors du récent déplacement officiel de S.A.S. le Prince Albert II au Liban, deux accords de coopération ont été signés le 14 janvier, en sa présence, avec le Programme des Nations Unies pour le Développement, PNUD, et l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, UNRWA, ou United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East. Étaient aussi présents de nombreux ambassadeurs et représentants des pays européens soutenant le travail des Nations Unies au Liban, ainsi que José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures, Shombi Sharp, représentant du PNUD au Liban et Salvatore Lombardo, directeur de l’UNRWA au Liban. Le premier accord porte sur un programme de réhabilitation socio-économique réalisé par le PNUD ART GOLD et a pour objet de renforcer les structures de gouvernance locale dans 8 municipalités de la banlieue sud de Beyrouth, son but est de favoriser l'accès à l'emploi et les initiatives de développement économique en ciblant d'abord les jeunes et les femmes. Quant au second, un projet de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, il a pour but de renforcer et d’élargir les services de cardiologie apportés aux réfugiés palestiniens au Liban. Actuellement, on estime à plus de 25000, soit 13% de la population, le nombre d'entre eux souffrant de facteurs de risque de maladies cardiaques ou cardio-vasculaires. L'appui de la Principauté de Monaco devrait permettre d'assurer une couverture complète des soins, d'améliorer leur qualité, d'augmenter la détection précoce des maladies cardio-vasculaires et de former les cardiologues, médecins et infirmiers. De 2011 à 2013, elle allouera 700.000 euros pour soutenir ces deux programmes. Dans son discours, S.A.S. Albert II n'a pas manqué de rappeler "l’engagement et l’action de l’ONU au Liban, pays avec lequel, au fil des décennies, la Principauté a tissé des liens nombreux et étroits".

Deux nouveaux ambassadeurs

Le 18 janvier, S.E. Marie Chatardova, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République tchèque et S.E.Tan Sri Abdul Aziz Bin Hj Zainal, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Malaisie, ont remis leurs lettres de créance à S.A.S. le Prince Albert II au Palais princier. En présence pour ce dernier de Jacques Boisson, secrétaire d'État, Georges Lisimachio, chef de Cabinet du Prince et de José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures. Pour sa part, Marie Chatardova était accompagnée de François Brych, consul général honoraire de la République tchèque à Monaco et Tan Sri Abdul Aziz Bin Hj Zainal de Mohiuddin Ghazali, Premier secrétaire de l’ambassade de Malaisie en France. A l’issue de la cérémonie, le Prince a reçu chaque ambassadeur pour une audience dans le Salon de Famille. La Principauté de Monaco et la Malaisie ont établi des relations diplomatiques par la signature d’un communiqué conjoint, le 22 mai 2007. En ce qui concerne la République tchèque, une déclaration commune d’établissement de relations diplomatiques a été signée entre les deux États, à Paris, le 4 juillet 2008, dans les salons de l’ambassade de la Principauté de Monaco en France, par Jacques Boisson et Pavel FischerI, ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de la Principauté de Monaco et de la République tchèque en France.

Entente sur la Sécurité sociale

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le 19 janvier, une réunion de la Commission mixte franco-monégasque de Sécurité sociale, s’est tenue à Paris, au ministère du Travail, de l’emploi et de la santé. La délégation monégasque conduite par Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, était composée de Céline Caron, conseiller technique au Département des Affaires sociales et de la santé, Stéphane Palmari, chargé de mission à ce même Département, Jean-Jacques Campana, directeur des Caisses sociales de Monaco, Gert Van de Riet, attaché de direction à ces mêmes caisses, Patrick Bini, directeur du Centre hospitalier Princesse Grace, Michel Hamon, directeur des affaires financières dudit Centre. La française avait à sa tête Christine Labalme, chef de la division Affaires européennes et internationales au ministère du Travail, de l’emploi et de la santé. Parmi la dizaine de points qui étaient à l’ordre du jour, il fut question du délai demandé et obtenu par Monaco pour le passage au nouveau mode de remboursement dit de la T2A pour le CHPG à l’horizon 2014 et les enveloppes complémentaires attendues par le CHPG en contrepartie des missions d’intérêt général qu’il assume pour tout l’est des Alpes-Maritimes. Le principe en est admis par la France et des groupes techniques ont été constitués pour en définir le montant. La délégation monégasque a en outre insisté pour obtenir une modération dans l’augmentation des tarifs du CHU de Nice pour les assurés sociaux monégasques et la partie française s’y est engagée. Le télétravail qui est pour Monaco une solution face à l’exiguïté du territoire et aux problèmes de transport, constituait l'autre dossier abordé, la solution est attendue par de nombreuses entreprises. Il peut également présenter un intérêt pour la France en générant plusieurs milliers d’emplois nouveaux pour les résidents des Alpes-Maritimes. Un accord final devrait voir le jour d’ici peu pour permettre aux télétravailleurs d’entreprises monégasques et exerçant depuis leur domicile en France d’être assurés sociaux à Monaco, par dérogation aux règles européennes en vigueur.

Des voeux

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP
Conformément à la tradition, les vœux officiels ont été présentés à la presse par le gouvernement, le 19 janvier. Michel Roger a rappelé les "bons résultats financiers" de la principauté (99% des recettes estimées au budget prévisionnel ont été réalisées) et a pris l'engagement de tenir régulièrement des point de presse informative tout au long de l'année. Nous ne manquerons pas d'en faire mention dans nos colonnes.

Georges Marsan, maire de Monaco, a présenté les siens à la presse le 17 janvier, dans la magnifique salle des mariages. S'il a évoqué son bilan depuis 2006, en revanche il a été plus discret sur ses projets, le 13 mars prochain se déroule en effet une élection. Ils existent cependant, d'abord le marché de la Condamine qui se précise vraiment puisqu'au mois d'avril, les commerçants quittent le marché couvert pour s'installer provisoirement sur la place d'Armes en attendant la fin des travaux. Projet financé intégralement par le Gouvernement et les appels d'offres vont être prochainement lancés. Le maire a redit son souci constant d'améliorer les services de proximité, ceux à destination de la petite enfance particulièrement, ce qui est facilité par davantage d'autonomie financière et administrative. Si les débuts de la vie sont l'objet de ses préoccupations, il en va de même pour le terme, 200 emplacements supplémentaires sont créés au Columbarium du cimetière de Monaco. La culture n'est pas oubliée, le grade de Master pour le diplôme national supérieur d'expression plastique a été validé à l'École supérieure d'Art plastique.

Fourniture d'électricité plus sûre

Le 21 janvier, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l'Équipement, l’environnement et l’urbanisme, se trouvait en fin de matinée au Palais de la Préfecture des Alpes Maritimes, connu aussi comme Palais des rois sardes. Elle y a signé au nom de la Principauté de Monaco le contrat d’objectifs pour la sécurisation de l'alimentation électrique de l’est de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Étaient aussi présents les sept autres partenaires signataires de ce programme, l'État français, le Conseil régional de PACA, les Conseils généraux des Alpes-Maritimes et du Var, l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie, ADEME, le Réseau de transport d’électricité, RTE, et l'Établissement public d'aménagement de la plaine du Var. C'est le constat de fragilité du réseau électrique de la région est PACA, surtout pendant les pointes de consommation dues au grand froid ou aux fortes chaleurs, qui a conduit à l’élaboration de ce programme d’actions avec pour objectif renforcer le réseau de transport d'électricité, réduire la consommation d'électricité et produire localement de l'énergie renouvelable. Le nouveau conseiller monégasque a rappelé les engagements de la Principauté et son objectif pour l’ensemble de la période 2008-2012, d'une réduction de 8% des gaz à effet de serre. Auparavant, Cyril Gomez, directeur de l’Environnement, présentait le Plan Énergie Climat de la Principauté, soulignant dans le domaine de la production d’énergie, l’importance des pompes à chaleur qui produisent actuellement plus de 17% de l’énergie consommée annuellement en Principauté. Il a également rappelé la politique incitative en faveur du solaire par une subvention de 30 % accordée à toute nouvelle installation thermique solaire, avec un plafond de 30000 euros, pour qui remplace ainsi une installation thermique utilisant l’énergie fossile. La Principauté de Monaco par ailleurs, s’est associée en décembre dernier à l’initiative de Réseau de transport d'électricité pour la mise en œuvre du site «EcoWatt Provence Azur», lequel permet de suivre en temps réel, l’état du réseau électrique de la région est PACA et invite les usagers à mieux maîtriser la consommation électrique.

Un festival différemment apprécié

Photo (c) PETA
Photo (c) PETA
Le coup d'envoi du 35e Festival international du cirque a été donné le 20 janvier, en présence de S.A.S. le prince Albert II et de sa sœur S.A.S. la princesse Stéphanie. 10 jours de divertissements originaux, des dizaines d'artistes venus de 18 pays et comme chaque année, lejury, présidé par la princesse décerne les célèbres "clowns d'or, d'argent et de bronze" aux meilleurs artistes de cette édition de l'anniversaire et les prix seront remis lors d'une soirée de gala. Samedi dernier, dès 14h30, la parade des animaux est partie du chapiteau de Fontvieille en direction du Palais princier, des numéros étaient aussi prévus. On peut donc supposer qu'il y aura autant de spectateurs cette année que l'an dernier où on en avait enregistré 45.000. Le directeur artistique du Festival, Alain Frère précise que le festival, qui ne bénéficie d'aucune subvention, s'autofinance grâce à la vente des billets et aux droits de diffusion. Mais si le cirque fait le bonheur de la plupart des petits et des grands, surtout avec les numéros choisis pour le Festival, on ne peut pas dire qu'il fasse celui de l'association PETA "Pour une éthique dans le traitement des animaux", branche française d'une association américaine, qui revendique dans le monde plus de deux millions d‘adhérents et sympathisants. Des militants ont profité de cette parade pour venir crier leur désapprobation, ils tenaient à faire savoir quelles souffrances et quelles humiliations il y avait derrière les numéros effectués par les animaux et que cela n'avait rien à voir avec leur vie normale. Michelle Line, chargée de campagne, n'hésite pas à dire que "Pour les animaux, le cirque, c'est le bagne". On imagine mal pourtant que les dresseurs martyrisent ces animaux qui sont leur ressource et on sait au contraire de quels trésors de patience ils doivent faire preuve pour obtenir d'aussi extraordinaires résultats. Il est difficile pourtant d'envisager un cirque sans animaux. C'est cependant ce que veut PETA, rappelant que leur utilisation est interdite dans certains pays européens. Des manifestants, dont deux avec sur le corps des taches d'encre brune pour imiter celles des félins, ont été interpellés par la police monégasque puis relâchés, leurs pancartes et banderoles ont été saisies.

Le Palmarès du 35e Festival du cirque de Monte-Carlo

CLOWN D'OR
Flavio Togni
Bello Nock

CLOWN D'ARGENT
Troupe acrobatique de Dalian
Troupe du Flag Circus
Valérie Inertie
White Birds

CLOWN DE BRONZE
Royal Brothers
Troupe Alma’s
Roman Kapersky
Troupe Khubaev

MENTION SPECIALE DU JURY
Troupe Weisheit
La Brigade spéciale des Pompiers de Paris

COUPE DE S.A.S. LA PRINCESSE ANTOINETTE (au plus jeune artiste du Festival)
Les Enfants d’Izhevsk

L’énergie solaire à l’honneur

Le 20 janvier, s’est tenue à l’hôtel Columbus de Fontvielle, la première conférence-forum sur les Énergies renouvelables, il s'agissait de mettre l’accent sur la filière photovoltaïque et de faire le point sur l’état de son développement. Le souhait de la société HYDROCONCEPT SOLAR, présidée par Edmond Pastor, à l'initiative de qui ce forum a eu lieu, était de poser les bases techniques, réglementaires et économiques de cette activité pour mieux appréhender l'alternative énergétique. Cette première rencontre était organisée en partenariat avec la CDE, Chambre de développement économique de Monaco, dont cette entreprise est membre.

Célébration d'une unité

Le 18 janvier au Yacht Club, Alberto Toscano, journaliste à Paris depuis 1986 et écrivain italien bien connu, était l'invité de l’association Monaco-Italie pour animer un dîner littéraire autour de son dernier livre "Vive l’Italie. Quand les Français se passionnaient pour l’Unité italienne" paru chez Armand Colin en septembre dernier. Cet événement marqué le 17 mars 1861, par l'avènement de Victor-Emmanuel II comme roi d'Italie et dont l'Italie célèbre le 150e anniversaire, n'a pas été sans conséquences pour la Principauté de Monaco.

24/01/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :