Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

ACTUS DE MONACO


Calendrier sud-africain - Visite prometteuse - Une mission scientifique - Mariage au musée - Baignades pour tous


Calendrier sud-africain

Le prix nobel de la paix, Desmond Tutu (c) Benny Gool
Le prix nobel de la paix, Desmond Tutu (c) Benny Gool
actusdemonaco_8.mp3 actusdemonaco.mp3  (2.44 Mo)

Le 6 juillet, deuxième jour de leur séjour à Durban, le prince Albert II et la princesse Charlene de Monaco ont déjeuné avec le président sud-africain Jacob Zuma à la Kings House, résidence présidentielle dans cette ville. Etait aussi présente la première dame Thobeka Mabhida Zuma. Auparavant, il les avait accueillis la veille à l'ouverture officielle de la session du CIO. Quant au couple princier, il donnait le jeudi 7 au soir une réception pour plus de 400 personnes à l'Oyster Box, ce célèbre palace de la station balnéaire d'Umhlanga Rocks, à 15 km au nord de Durban, pavoisé pour l'occasion aux couleurs monégasques et sud-africaines. On y remarquait de nombreux membres du CIO réunis pour leur 123e session destinée à élire la ville hôte des JO d'hiver 2018. Cet établissement a été ouvert en 1947, il s'agissait à l'origine d'un bâtiment du XIXe siècle qui servait de phare. Il est actuellement la propriété du groupe britannique Red Carnation. Joanne Hayes, responsable des relations publiques de l'Oyster Box a révélé la teneur du menu, un des plats avait été préparé en l'honneur de la princesse. "Il s'agit d'huîtres chaudes à la crème d'épinard, des lentilles au curry et des asperges". Le président Jacob Zuma appelé par d'autres obligations, était représenté à la table du couple monégasque par deux de ses quatre épouses officielles.
Outre la joie que la princesse Charlene a dû éprouver en se retrouvant dans un pays qui lui est cher, il faut rappeler la satisfaction que lui procure son engagement en faveur des enfants à qui elle apprend la natation. Le 8 juillet, elle était aux côtés de l'archevêque anglican Desmond Tutu, prix Nobel de la paix. Elle a annoncé qu'elle serait marraine de l'association Giving Organisation Trust et qu'elle mettrait à profit son statut pour améliorer le sort des personnes défavorisées du pays.
On sait que le CIO s'était réuni le 6 juillet à Durban pour départager les trois villes en compétition pour ces JO d'hiver 2018, Annecy, Munich et Pyeongchang en Corée du Sud. Cette dernière a été retenue, plébiscitée dès le premier tour avec 63 voix, contre 25 pour Munich et 7 pour Annecy. "Les trois villes sont capables d'organiser de très bons Jeux", avait précisé Gunilla Lindberg, présidente de la commission d'évaluation, en rendant son rapport. Pyeongchang sera ainsi la troisième ville asiatique à accueillir les Jeux d'hiver, après Sapporo en 1972 et Nagano en 1998. La Corée du sud avait accueilli en 1888 les JO d'été à Séoul.

Visite prometteuse

Photo (c) DR
Photo (c) DR
A l’occasion de son séjour en Principauté, dans le cadre des festivités du mariage princier, Mahamadou Idrissa, consul honoraire de la Principauté de Monaco au Niger, a été reçu le 5 juillet au Conseil National par son président Jean-François Robillon. Ensemble, ils ont évoqué les relations d’amitié et de coopération qu’entretiennent les deux pays, notamment dans le domaine humanitaire, ceci grâce aux actions menées par la Direction de la Coopération internationale. Sous l’impulsion de S.A.S. Albert II, la Principauté mène en effet une politique de coopération ambitieuse, son principal objectif étant la lutte contre la pauvreté. Depuis plusieurs années, Monaco apporte au Niger son soutien financier et logistique, c'est l’un des pays les plus pauvres du monde et dont une partie importante de la population souffre de malnutrition. Le consulat de Monaco est un relais important sur le terrain, tant du point de vue politique qu'en ce qui concerne le suivi des projets. Notamment une convention de partenariat signée avec l’ONG SOS Sahel, afin d’apporter une réponse rapide à la crise alimentaire qui sévit dans la région de Tillabéry, à l'ouest du pays, par un appui alimentaire et nutritionnel d’urgence. Et aussi par la mise en place de dispositifs durables d’amélioration de la sécurité économique en faveur des plus démunis. La Croix-Rouge assure également un partenariat hospitalier avec l’appui de chirurgiens du CHPG, Centre hospitalier Princesse Grace. Ils effectuent des missions de chirurgie orthopédique à l'hôpital national de Niamey. Par ailleurs, les deux hommes ont également évoqué les actions entreprises par l’ONG Share, présidée par Jean-François Robillon, laquelle vise à la formation de cardiologues et de personnels hospitaliers qui rendra autonomes les professionnels de cardiologie locaux. Enfin, le consul s’est fait le porte-parole du président du Parlement de son pays pour amorcer et définir quelles pourraient être à l'avenir les relations parlementaires avec le Conseil National.

Une mission scientifique

Les Bermudes ne font pas seulement partie de ce triangle d'Amérique du Nord où disparaissent avions et navires sans laisser de traces. Elles ne sont pas non plus qu'une région où a été créé un vêtement masculin fort prisé des régions chaudes. C'est aussi un archipel de centaines d'îles appartenant aux territoires britanniques d'outre-mer. Le BIOS, Bermuda Institute of Ocean Sciences y a été créé en 1903 à Flatts Inlet. Deux chercheurs du CSM, Centre Scientifique de Monaco, les docteurs Eric Tambutté et Alexander Venn ont été invités pour étudier l’impact de l’acidification des océans sur les récifs coralliens. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre ces deux organismes qui mettent en commun leurs connaissances pour mieux comprendre l’effet du réchauffement climatique et plus particulièrement l’effet de l’acidification des océans sur les coraux tropicaux. Pour réaliser un vaste projet financé par la Fondation nationale scientifique américaine, National Science Foundation, NSF, le Dr Andreas Andersson du BIOS a mis en place dans les eaux bermudiennes plusieurs "bouées" scientifiques, équipées d’appareils de mesures qui enregistrent en permanence la salinité, la température et la pression partielle en gaz carbonique. Pendant deux semaines, les chercheurs ont participé à des missions de terrain pour récolter différentes espèces de coraux sur quatre sites aux caractéristiques environnementales différentes. Des échantillons ont pu être ramenés à Monaco, certains seront observés au microscope électronique à balayage afin d'étudier l’impact des changements climatiques sur la calcification. D’autres spécimens ont été transportés vivants et placés dans l’eau de mer des laboratoires du CSM. Ils seront suivis le temps qu'ils atteignent une croissance optimale nécessaire pour une expérimentation. Les résultats seront alors interprétés au regard des paramètres physico-chimiques mesurés sur le terrain.

Mariage au musée

Jusqu'au 22 novembre prochain il sera possible d'approcher au Musée océanographique de Monaco, tous les objets qui ont participé au récent mariage princier. Robert Calcagno, directeur général de l'institution explique ce que l'on peut attendre, "Cette exposition est un des moyens de pouvoir continuer à revivre les émotions de ce mariage. C'est une exposition immédiate, quasiment journalistique, sans ambition artistique". Dans le grand hall d'entrée on trouvera la Lexus bleu nuit dans laquelle avait pris place le couple princier pour se rendre du palais à la chapelle Sainte-Dévote le 2 juillet, à l'issue de la cérémonie religieuse. Dans le grand escalier du hall d'entrée, 35 photos grand format prises par les photographes du palais. Au premier étage est exposée la robe de mariée signée Armani. On peut aussi voir le diadème "Océan" offert par Albert II. Réalisé par le joaillier Van Cleef & Arpels, il est composé de 833 diamants ronds et de 11 diamants de taille poire ainsi que de 359 saphirs dégradés sur trois teintes, il peut se transformer en collier. Sont aussi visibles la vaisselle et les menus, le coussin blanc monogrammé où étaient posées les alliances. Sans oublier les deux oeuvres d'art offertes par le peuple monégasques au couple princier, une toile de Kandinsky et une sculpture de Bourdelle.

Baignades pour tous

Depuis le 4 juillet, les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite peuvent à nouveau profiter gratuitement des plaisirs de la baignade sur la plage du Larvotto. Le site Handiplage et Audio-plage a été créé en 2000 grâce à un partenariat entre le Gouvernement princier et le Club SOROPTIMIST. En 2007, s'y est adjoint un procédé de type audio-plage permettant aux personnes aveugles ou mal-voyantes de s'adonner aux joies de la mer en toute liberté et en toute sécurité grâce à des balises sonores indiquant leur position dans l’eau. Cette structure est placée sous l’égide de Jérôme Galtier, délégué chargé des personnes handicapées à la Direction de l’Action sanitaire et sociale. Pierre Frolla, titulaire de plusieurs records du monde en apnée et responsable de l'Ecole Bleue, a accepté d’être à nouveau le parrain du site. Ce dernier fonctionnera jusqu’au dimanche 11 septembre, tous les jours de la semaine, week-end et jours fériés, de 10h à 17h, sur la plage du Larvotto, côté droit de la jetée centrale. Un forfait de stationnement de 3 h au parking du Larvotto est offert par le club aux bénéficiaires du site. Aucune réservation n’est nécessaire pour accéder au site Handiplage.

12/07/2011


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :