Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

ACTUS DE MONACO


Juste courroux - Solidarité avec la Norvège - Les réceptions se sont succédé - Dans les lagons - L'esprit sportif n'est plus ce qu'il était


Juste courroux

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP
actus_monaco_2.mp3 actus_Monaco.mp3  (1.78 Mo)

Le 22 juillet, le ministre d’État Michel Roger a reçu trois représentants de la presse, Céline Agniel de l'AFP, Joëlle Deviras de Monaco Matin et Jean-Christophe Dimino de Monaco Info, à propos de ce qu'avait déclaré Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express, lors de l’émission "C dans l’air", diffusée sur France 5, le mercredi 20 juillet. Il s'est fait l’écho de "l’émotion de la communauté monégasque et, au-delà, des résidents de la Principauté", il a également souligné le caractère inacceptable et déplacé de ces déclarations "qui vont à l’encontre des rapports d’amitié et de coopération entre la Principauté de Monaco et la République française". Le ministre a souhaité rappeler que "Monaco est un État indépendant et souverain, reconnu de longue date par la Communauté internationale". Il a en outre confirmé que LL.AA.SS. ont assigné l’Express pour atteinte à la vie privée et diffusion d’informations mensongères après les allégations fausses et dénuées de tout fondement diffusées sur son site Internet.
Auparavant, Jean-François Robillon, président du Conseil national, avait vivement réagi au sujet des propos de Christophe Barbier, il avait fait part de sa consternation et de sa colère. Il n'a pas hésité à déclarer que "Chacun aura reconnu le vocabulaire néocolonialiste dont sont coutumières depuis plusieurs années un certain nombre d’élites françaises". Et d'ajouter "J’en appelle au Gouvernement princier pour qu’il mette en œuvre tous les moyens à sa disposition pour que soient condamnés ces propos irresponsables. Je me tourne également vers tous mes compatriotes, dont l’existence même a été niée, vers les enfants du pays ainsi que tous nos résidents pour qu’ils manifestent fermement leur mécontentement auprès de cet hebdomadaire. Face à de telles déclarations à l’égard de notre Principauté tous les patriotes doivent prendre conscience que plus que jamais nous devons faire prévaloir et manifester l’union des Monégasques autour de la famille souveraine".
De son côté, le groupe R&E, Rassemblement et Enjeux, a tenu à exprimer sa stupéfaction devant de tels propos et s'est déclaré solidaire des décisions et réactions du Gouvernement princier.
On se demande effectivement ce qui a pu pousser un hebdomadaire pas particulièrement spécialisé dans le "people" à non seulement distiller et répandre des rumeurs, mais encore les confirmer. On peut aussi s'interroger sur ce qui a incité son directeur de la rédaction à se laisser aller à ressasser sur ce plateau de télévision des lieux communs éculés concernant Monaco et encore plus à réclamer son rattachement à la France. Il ne peut ignorer que la Principauté est représentée dans la plupart des grandes instances internationales et qu'elle dispose d'institutions qui fonctionnent très bien. En outre, elle ne se résume pas à quelques palaces, un casino et des banques, il suffit de rappeler les milliers de frontaliers tant français qu'italiens qui rejoignent chaque matin leur travail dans les secteurs les plus divers, santé, commerce, électrique, électronique, plastique, chimie et pharmacie notamment.

Solidarité avec la Norvège

Le 23 juillet, le ministre d’État a adressé un message de soutien au Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, il exprime sa grande tristesse et sa profonde émotion devant les "actes odieux qui viennent de frapper par deux fois la Norvège, lors de l’attentat d'Oslo et de l'attaque d'Utoya". Au nom du Gouvernement princier, il exprime "l'entière solidarité de la Principauté de Monaco envers le peuple norvégien et, de manière plus personnelle, (s)es condoléances attristées aux familles des nombreuses victimes et (s)a sympathie aux blessés de cette tragédie".

Les réceptions se sont succédées en juillet

Les consuls présents à la réceoption aux Etats-Unis (c) CDP
Les consuls présents à la réceoption aux Etats-Unis (c) CDP
Le 7 juillet, S.E. Gilles Tonelli, ambassadeur de Monaco en Belgique et son épouse recevaient plus de 300 personnes pour célébrer l’anniversaire de l’avènement de S.A.S. Albert II. A cet effet, leur Résidence de Bruxelles était pavoisée aux couleurs de l’Afrique du Sud et de la Principauté et décorée de photographies de LL. AA. SS. en l’honneur du mariage princier ainsi que de savantes compositions florales avec la Protea, plante emblématique d’Afrique du Sud. Autour des buffets qui, dans le jardin, proposaient des spécialités monégasques et sud-africaines, on rencontrait les principales autorités de Belgique, les ambassadeurs des pays amis de la Principauté, les consuls de Monaco en Belgique et de nombreux dirigeants du monde économique et financier. La Maison Royale était représentée par le chef de la Maison militaire et la haute magistrature par le président de la Cour constitutionnelle. Parmi les personnalités présentes, se trouvaient le Prince et la Princesse de Ligne, les Princes et Princesses d’Arenberg, le Prince et la Princesse Amaury de Merode, le Prince et la Princesse Michel Troubetzkoy, Armand de Decker, ministre d’État, bourgmestre de la commune d’Uccle et ancien président du Sénat de Belgique, le vicomte Mark Eyskens, ministre d’État et ancien Premier ministre, Peter Martin, chef du protocole, Alain Hubert, président de la Fondation polaire internationale. Lors de cette réception empreinte de sincère cordialité, tous les invités ont exprimé leurs souhaits chaleureux pour le bonheur de LL.AA. SS. à l'occasion de leur récent mariage. S.E. Gilles Tonelli a offert à chacun des convives une planche de timbres de Monaco, spécialement émise à l’occasion du cette union.

Le même jour à Washington (cf photo), S.E. Gilles Noghes, ambassadeur de la Principauté de Monaco aux États-Unis et son épouse, ont accueilli près de 300 personnes lors d’une réception donnée pour célébrer l’anniversaire de l’intronisation de S.A.S. Albert II. Cette réunion a eu lieu dans le grand salon du Metropolitan Club, décoré pour la circonstance aux couleurs monégasques, américaines et sud africaines. Parmi les participants se trouvaient des représentants de la Maison Blanche, de l’administration, du Congrès, du corps diplomatique, de la mairie de Washington, des milieux économiques et financiers, des cercles culturels et scientifiques ainsi que des organisations de défense de l’environnement. Tous, avec les membres du corps consulaire de Monaco aux USA, ont saisi cette occasion pour exprimer leurs vœux de bonheur les plus chaleureux à l’intention de LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène. Ensuite, ils ont pu suivre les plus beaux moments du mariage princier sur grand écran et entendre "Celebration" de Paul McCartney interprété par la soprano Ellen Sisson, ce morceau avait ouvert le programme musical de la cérémonie religieuse le 2 juillet. Chaque invité a eu l'agréable surprise de recevoir un carnet de timbres émis le 1er juillet par l’O.E.T.P., Office d'Emission des Timbres-Poste, à l’effigie de LL.AA.SS.

Le 11 juillet en fin d’après-midi, dans le cadre du restaurant du Centre Paul Klee de Berne, s’est tenue la réception annuelle de l’ambassade de Monaco en Suisse et au Liechtenstein. Quelque deux cents invités parmi lesquels de nombreuses personnalités du monde diplomatique, des milieux officiels et de nombreux décideurs économiques étaient réunis pour célébrer l’anniversaire de l’avènement de S.A.S. Albert II. Le Conseil fédéral suisse était représenté par S.E. l’ambassadeur Lorenzo Schnyder Von Wartensee, chef du protocole du Département fédéral suisse des Affaires étrangères. L'atmosphère était chaleureuse et amicale, les spécialités culinaires monégasques ont été très appréciées. Dans son allocution d’accueil et de bienvenue, S.E. Robert Fillon, ambassadeur de Monaco en Suisse et au Liechtenstein, a notamment souligné l’ancienneté des liens entre la Suisse et la Principauté de Monaco et les centres d’intérêt communs aux deux pays. Il a également évoqué le récent mariage princier, dont le très grand retentissement médiatique reflète bien l’intérêt et l’attrait que suscitent partout la Principauté de Monaco et la famille princière. Il a précisé que cet événement avait été pour les Monégasques une grande fête à caractère familial rassemblant dans une même ferveur tous les nationaux quelle que soit leur condition.

Le 13 juillet, c'est dans les salons de l’Hôtel Beau-Rivage de Genève que s’est déroulée la réception annuelle de la Mission de Monaco dans cette ville. Elle était présidée par S.E. Robert Fillon, ambassadeur, représentant permanent de la Principauté de Monaco près l’Office des Nations Unies à Genève et les Organisations internationales ayant leur siège en Suisse. Il était accompagné de son épouse et des diplomates en poste à la Mission de Monaco à Genève, Carole Lanteri, Gilles Realni et Martine Garcia. Deux cents personnes y assistaient, chefs de mission diplomatiques, personnalités du monde économique, amis de la Principauté et représentants officiels du canton de Genève. Dans son allocution, S.E.Robert Fillon a rappelé les priorités de l’action internationale de Monaco au sein des Organisations ayant leur siège à Genève, santé, environnement et domaine humanitaire. Il a évoqué les conclusions positives du rapport du Comité contre la torture à propos de Monaco et l’élection du candidat monégasque, Bernard Gastaud, au Comité des droits de l’enfant. L'ambassadeur a également parlé du récent mariage de S.A.S. Albert II et des multiples témoignages de sympathie et d’amitié qu’il a suscités à travers le monde.
Rappelons que le 10 septembre 1898, l'impératrice Elisabeth d'Autriche, épouse de François-Joseph Ier, sortait de l’hôtel Beau-Rivage où elle résidait, quand elle fut mortellement blessée par l'anarchiste Luigi Lucheni.

Dans les lagons

Photo courtoisie
Photo courtoisie
Deux chercheurs du Centre scientifique de Monaco, Claire Godinot, doctorante, et le Dr Renaud Grover, reviennent d'une mission scientifique en Polynésie française, cofinancée par le gouvernement monégasque et une bourse IRCP-Tahiti Perles obtenue par Claire Godinot. Durant 3 semaines, ils ont étudié la nutrition des coraux sur un récif corallien de Moorea, une des îles du Vent dans l'archipel de la Société, très proche de Tahiti. Ils travaillaient en collaboration avec le Dr Véronique Berteaux-Lecellier du CRIOBE, Centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement, et le Dr Loïc Charpy de l'IRD, Institut de recherche pour le développement. L’azote et le phosphore constituent les sources principales d’énergie pour la croissance et la photosynthèse des coraux mais les récifs coralliens sont généralement situés dans des zones pauvres en sels nutritifs. Aussi les coraux ont-ils développé une symbiose avec des micro-algues appelées zooxanthelles. Celles-ci captent les sels nutritifs de l’eau de mer, les transforment en biomasse et les maintiennent dans l’association symbiotique. Grâce à cette symbiose, les coraux peuvent survivre dans les eaux du Pacifique. Relativement peu d’études traitent de ces questions, les deux chercheurs du Centre scientifique de Monaco appartenant à l’équipe d’Écophysiologie dirigée par le Dr Christine Ferrier-Pagès ont donc effectué cette mission à Moorea pour quantifier l’utilisation des sels nutritifs par les coraux et leur limitation sur le terrain.

L'esprit sportif n'est plus ce qu'il était

Herculis 2011, pour son 25e anniversaire, se déroulait le 22 juillet au stade Louis II de Monaco, sorte de répétition à un mois des championnats du Monde de Daegu en Corée du Sud. Si on y attendait le Jamaïcain Usain Bolt qui passe pour être l'homme le plus rapide du monde, on n'avait pas prévu l'incident qui a eu lieu et qui a surpris. Une bagarre a en effet éclaté à la fin de la course entre les Français Mehdi Baala et Mahieddine Mekhissi Benabbad. Les deux athlètes s'étaient apparemment accrochés pendant la course et ont échangé des coups avant d'être séparés. La Fédération française d'athlétisme a immédiatement réagi et les a suspendus provisoirement en attendant de les convoquer ultérieurement. Bernard Amsalem, président de ladite fédération a décidé "de saisir en urgence la commission disciplinaire de la FFA afin de faire toute la lumière sur cet incident et prendre les mesures qui s'imposent". Le clou de la soirée en était évidemment l'épreuve du 100 mètres masculin, à laquelle participaient entre autres le recordman du monde Usain Bolt et le Français Christophe Lemaître. En définitive, pour cette Ligue de Diamant, le Jamaïcain n'a pas réalisé sa meilleure performance mais il a remporté le 100 mètres en 9 sec 88 centièmes. Il en était de même pour le Français qui a mis 10 sec 3 centièmes.

26/07/2011


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :