Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Déplacements princiers - La Principauté récompensée à Nagasaki - Réunion à Doha - Le FBI à Monaco - L'art sous toutes ses formes - Brèves monégasques - Parution - Quelques anniversaires


Déplacements princiers

deplacements_princiers.mp3 Deplacements_princiers.mp3  (377.99 Ko)

En Lituanie

Les lundi 15 et le mardi 16 octobre, LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène effectuaient une visite officielle en Lituanie. Le premier jour, ils ont été reçus au Palais présidentiel de Vilnius par S.E. Dalia Grybauskaite, présidente de la République depuis le 12 juillet 2009. Les deux chefs d’État ont abordé des thèmes d'actualité dont ceux de la crise de l'euro, de la protection de l'environnement et des projets d'énergie renouvelable en Lituanie ainsi que de leur coopération dans les instances internationales. Une déclaration a été faite à la presse à l'issue de cet entretien. Pendant ce temps, la Princesse rencontrait des athlètes des Jeux olympiques spéciaux. Puis, S.A.S. le Prince Albert II a rendu un hommage aux morts pour l'indépendance de la Lituanie au cimetière d'Antakalnis en présence de Rasa Jukneviciene, ministre de la Défense. Le couple princier a participé ensuite à un dîner d’État au Palais présidentiel. Le 16 octobre, le Souverain s'est entretenu avec Irena Degutiene, présidente du Parlement, et le couple princier a déjeuné avec Andrius Kubilius, Premier ministre de de Lituanie.

En Pologne

Ensuite, LL.AA.SS. se sont rendus en Pologne pour une visite officielle les mercredi 17, jeudi 18 et vendredi 19 octobre. Ils ont été accueillis au Palais présidentiel de Varsovie par le président de la République de Pologne, Bronislaw Komorowski et son épouse. Plusieurs temps forts ont ponctué cette journée, le Prince a déposé une gerbe au soldat inconnu sur la Place Pilsudski et Il a participé à un déjeuner de travail aux côtés de Waldemar Pawlak, vice-président du Conseil des ministres et ministre de l’Économie. Dans l'après-midi, S.A.S. le Prince s'est rendu dans les deux assemblées, la Sejm, chambre basse et le Sénat, puis il a rencontré quelques chefs d'entreprise, parmi les plus influents du pays, lors d'une réunion de la "Polish Business Roundtable", au Palais Sobianski. Le souverain et la Princesse ont été décorés de l'Ordre national du Mérite polonais, tandis que le couple présidentiel polonais était décoré de l'ordre de Grand Officier de Saint-Charles, avant un échange de cadeaux. La Princesse et la Première dame de leur côté se sont rendues au musée du Sport et du tourisme en compagnie de Tomasz Jagodzin'ski, directeur du musée et d'Irina Szewinska, ancienne championne olympique et membre du Comité international olympique, elles ont rencontré la délégation polonaise de "Special Olympics" ainsi que sa représentante, Katarzyna Frank Niemczycka, CEO Special Olympics, avant de déjeuner ensemble. Enfin, dans la soirée, le couple princier assistait au dîner officiel offert par le président, au Palais présidentiel. Le 18 octobre, le Prince Albert et la Princesse Charlène se sont envolés pour Cracovie, où ils ont rencontré le maire, Jadcek Majchrowski. Le Souverain a prononcé un discours à l'Université Jagellon et a visité le musée de cette institution. Le 19 octobre, LL.AA.SS. le Prince et la Princesse de Monaco ont tenu à se rendre dans les camps d'Auschwitz et de Birkenau afin d'honorer la mémoire des prisonniers et des disparus. Ils y ont rencontré notamment des membres de la Fondation Auschwitz. En leur compagnie, le couple princier a honoré la mémoire des victimes de la Shoah et a déposé des fleurs au pied d'un mur où les nazis fusillaient les prisonniers. Ils ont ensuite visité le musée, où sont visibles les objets personnels des victimes, les restes des chambres à gaz et des fours crématoires, puis le site du camp de Birkenau, distant de trois kilomètres de celui d'Auschwitz. "La flamme de notre mémoire ne s'éteindra jamais", ont-ils écrit dans le Livre d'or du musée.

La Principauté récompensée à Nagasaki

S.E. Patrick Médecin, ambassadeur de Monaco au Japon s’est rendu à Nagasaki du 4 au 6 octobre. A cette occasion, il a assisté, aux côtés de Tomoe Matsunaga du Bureau de Représentation du tourisme de Monaco au Japon, au Night View Convention Summit au cours duquel Monaco a été récompensé, aux côtés de Hong Kong et Nagasaki, comme l’une des trois villes ayant la plus belle vue de nuit au monde. L’ambassadeur s’est adressé à l'assistance et a souligné l’importance de l’éclairage de la ville pour les autorités monégasques, il met en valeur les monuments et les principaux bâtiments publics et préserve le niveau de haute sécurité notamment. Ce déplacement a également permis à S.E. Patrick Médecin de s’entretenir avec le vice-gouverneur de la préfecture de Nagasaki Keinosuke Tanaka, le maire de la ville, Tomihisa Taue et l’archevêque de Nagasaki, Mgr Joseph Mitsuaki Takami. Échanges qui ont mis en relief de nombreux points communs entre Nagasaki et Monaco, deux ports entourés de montagnes, ayant une longue tradition d’ouverture internationale au monde et une identité chrétienne très forte. Des projets futurs de coopération ont été abordés, entre autres les actions en faveur du maintien de la paix. Enfin, S.E. Patrick Médecin s’est rendu à l’Atomic Bomb Museum, lieu de mémoire lié au bombardement atomique qui fit le 9 août 1945 plus de 75.000 morts, auxquels se sont ajoutés les décès survenus les années suivantes des suites de maladies en lien avec l’explosion nucléaire. Au nom de S.A.S. Albert II et de la population monégasque, le diplomate s’est recueilli au Mémorial National pour la Paix et a ainsi rendu hommage aux victimes.

Réunion à Doha

S.E. Robert Fillon et Édouard Dayan. Photo (c) CDP
S.E. Robert Fillon et Édouard Dayan. Photo (c) CDP
S.E. Robert Fillon, représentant permanent de Monaco auprès de l’ONU à Genève et Édouard Dayan, directeur général de l'Union postale universelle depuis huit ans, ont participé à Doha, au Qatar au 25e Congrès "Nouveau monde, nouvelle stratégie", de ladite Union qui s'est tenu du 24 septembre au 15 octobre. Il s'agissait d’approuver la Stratégie postale de Doha, SPD, et le plan stratégique de l’UPU pour la période 2013–2016. Celle-ci, créée en 1874, avec son siège à Berne, doit établir une ligne claire pour orienter ses actions futures et continuer à générer de la valeur ajoutée pour ses pays-membres. La Principauté de Monaco en est membre depuis 1955.
Le Kenyan Bishar Abdirahman Hussein succédera au Français Édouard Dayan pour la période 2013-2016, il a été élu contre l'Uruguayenne Serrana Bassini Casco, actuellement secrétaire général de l'Union postale des Amériques, de l'Espagne et du Portugal, basée à Montevideo. Le Suisse Pascal-Thierry Clivaz, a été élu vice-directeur général de l'UPU. Le Qatar qui s’est vu attribuer la présidence du Conseil d’administration et cinq autres pays arabes dont le Maroc, ont également été élus membres du Conseil d’administration de l’Union, leur mandat sera de quatre ans à partir de janvier 2013. Le Conseil d’administration se réunit chaque année au siège de l’UPU à Berne et assure la continuité de ses travaux entre les congrès, il supervise les activités de l’Union et examine les questions réglementaires, administratives, législatives et juridiques. Le moment fort de l'UPU est son Congrès, qui se réunit tous les 4 ans et qui a compétence pour prendre toutes les décisions majeures concernant l'Organisation. Le précédent Congrès avait eu lieu à Genève en 2008. Le Congrès de Doha s'est déroulé en deux phases successives, à la première, plutôt technique, la Principauté était représentée par Jean-Luc Delcroix, directeur de la Poste de Monaco. La seconde phase était plus diplomatique, il s'agissait d'adopter les résolutions et décisions déterminant la vie de l'UPU au cours des quatre prochaines années, c'est S.E.Robert Fillon qui représentait la Principauté. Le prochain Congrès de l'UPU aura lieu en 2016 à Istanbul, à l'invitation de la Turquie.

Le FBI à Monaco

Photo (c) Charles Franch / CDP
Photo (c) Charles Franch / CDP
Du 20 au 24 octobre, la Principauté de Monaco accueille la 30e session de l’Académie nationale du Federal Bureau of Investigation, FBI. 180 délégués, venant des cinq continents, travaillent sur le thème "La police dans l’industrie du luxe: défis, prévention et solutions". La session s'est ouverte en présence de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et de Katherine Andrews, attaché légal à l’ambassade des États-Unis à Paris. Cette réunion est organisée chaque année, dans un pays différent, la première s’était tenue à Londres en 1982. Elle permet une mise à niveau de tous les policiers diplômés de cette Académie basée à Quantico, en Virginie. En 2011, elle a eu lieu à Tbilissi en Géorgie. A Monaco, la session est placée sous la présidence d’Olivier Jude, commandant de police à la Direction de la Sûreté publique et président 2012 du Bureau européen de l’Académie du FBI, European Chapter FBINAA President 2012, diplômé de l’Académie en 1999. Diane Scanga, Présidente 2012 de l’Académie Nationale du FBI, y assiste notamment.

L'art sous toutes ses formes

Autour de S.A.S la Princesse Stéphanie, de gauche à droite: Catherine Pastor, présidente de l’AMPA; la Baronne Brandstetter; Dr Jean-Joseph Pastor, ancien Président du Conseil d’Administration du CHPG, Chancelier de l’ Ordre de la Couronne, de l’Ordre de St Charles et de l’Ordre de Grimaldi; Dr Valérie Aubin, chef du Service Psychiatrie; Maurice Pilot, vice-Président du Conseil d’Administration; André Garino, Président du Conseil d’Administration du CHPG; Patrick Bini, directeur du CHPG et l’artiste Ben. Photo (c) Charles Franch
Autour de S.A.S la Princesse Stéphanie, de gauche à droite: Catherine Pastor, présidente de l’AMPA; la Baronne Brandstetter; Dr Jean-Joseph Pastor, ancien Président du Conseil d’Administration du CHPG, Chancelier de l’ Ordre de la Couronne, de l’Ordre de St Charles et de l’Ordre de Grimaldi; Dr Valérie Aubin, chef du Service Psychiatrie; Maurice Pilot, vice-Président du Conseil d’Administration; André Garino, Président du Conseil d’Administration du CHPG; Patrick Bini, directeur du CHPG et l’artiste Ben. Photo (c) Charles Franch
A l'hôpital

Le 17 octobre, en présence de S.A.S. la Princesse Stéphanie, d’André Garino, président du Conseil d’administration du CHPG et de Patrick Bini, directeur, ont été dévoilées 12 œuvres de Ben au sein du service de psychiatrie. L'artiste français d'origine suisse qui est né Benjamin Vautier le 18 juillet 1935 à Naples, travaille à Nice où il vit depuis une soixantaine d'années et a vu s'épanouir différentes tendances artistiques. Ce projet procède d’une rencontre entre l'hôpital, l’artiste, et la baronne von Brandstetter bien connue à Monaco pour ses actions philanthropiques, et qui a largement contribué à sa réalisation. Ben précise "Je crois que l’art peut aider à guérir, les couleurs ont une influence sur les personnes". Pour le docteur Valérie Aubin, chef du service, ce projet a aussi une valeur thérapeutique. "J’ai besoin d’être", "prendre la vie comme elle vient", "j’aime me rappeler de ma vie", "pourquoi pas en rêver? ", "il faut oser", autant de phrases qui, sur des fonds de couleurs vives, décorent les couloirs du service. L'initiative montre l’importance qu'accorde le CHPG à l’amélioration du cadre de vie des patients.

Après "The littoral Zone"

L'exposition de Marc Quinn, proposée jusqu'au 15 octobre au Musée océanographique de Monaco a attiré en cinq mois 377.000 visiteurs qui ont pu saisir les liens qui peuvent exister entre l'Art et la Science. Et pas essentiellement des adultes, mais aussi des écoliers venus en grand nombre de Monaco et des Alpes-Maritimes. 118 ateliers, des visites guidées et des animations ont aidé 8.000 jeunes à réfléchir à propos du travail de l'artiste grâce à la soixantaine d’œuvres exposées.

Brèves monégasques

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Exercice de secours franco-monégasque

Sous la double présidence du conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et du préfet des Alpes-Maritimes, un exercice de secours binational a été organisé dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 octobre. Il s'agissait d'une simulation, le déclenchement d’un incendie fictif, avec dégagement de fumée dans le tunnel ferroviaire, sur la motrice d’un train de marchandises, sans transport de matières dangereuses, avec deux personnes à bord. Le train était immobilisé dans le tunnel, en territoire français, à une centaine de mètres de la frontière franco-monégasque, à l’est de la gare ferroviaire. Les objectifs de l'exercice étaient de tester la chaîne d’alerte et la réactivité des acteurs, ainsi que la coordination franco-monégasque et notamment la passation du commandement.
Ces opérations ont nécessité, dans un premier temps, la neutralisation de tout trafic ferroviaire et la mise en sécurité des voies et des ouvrages, par les services de Réseau ferré de France, RFF, afin de dégager un créneau de possible intervention de 0 h 40 à 4 h 20. Les effectifs du Corps des sapeurs-pompiers de Monaco, 43 hommes, et leurs engins dédiés, ceux du service départemental d’Incendie et de Secours, 50 hommes, ainsi que les services de la Préfecture, de la SNCF, de RFF et de la société ECR qui a fourni le train, ont été mobilisés. S.E. le ministre d’État, le conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et le préfet des Alpes-Maritimes ont tenu à se rendre personnellement sur les lieux terrain pour apprécier le déroulement des opérations, la qualité de l’engagement des hommes et le déploiement des matériels spécifiquement dédiés à ce type d’intervention. Les premiers enseignements de l’exercice ont été tirés dès la fin de celui-ci et une réunion de bilan est programmée vers la mi-novembre prochain.

Foire Attractions, le retour

A partir du samedi 27 octobre à 14 h jusqu'au lundi 19 novembre à 23 h, Monégasques, résidents, travailleurs et touristes, en un mot tout le monde, se réjouiront de retrouver comme chaque année la foire et ses multiples attractions, manèges, stands gourmands, jeux et animations. Elles seront proposées tous les jours sur le Quai Albert Ier. Il faut ajouter que cette année il y a cinq nouveautés, le Stargate, le Moonracker, le Very Bad Trip, le cinéma en 5D et les Cars, un circuit destinés aux jeunes de 2 à 12 ans. Inutile de préciser que toutes ces attractions plus vertigineuses les unes que les autres pour les trois premières, ont fait l’objet de contrôles de sécurité rigoureux souhaités par le Conseil communal. Les dossiers de candidature sont soigneusement sélectionnés par le service Animation de la Ville. Ensuite, la Mairie charge des inspecteurs du bureau de contrôle de l’APAVE d'inspecter chaque manège afin de certifier la fiabilité de toutes les installations, mécanique, organes de commande, évacuation de secours, protection incendie notamment. Lors de l'installation des attractions, les forains font procéder aux contrôles des installations électriques et des mises à la terre par l'organisme de contrôle agréé SOCOTEC. Enfin, une commission technique, comprenant les sapeurs-pompiers, la Sûreté publique, l’Inspection du travail, les services de l’hygiène et la Mairie, visitera le site pour donner son feu vert afin que la Foire Attractions offre des conditions de sécurité parfaites. Ouverture du dimanche au jeudi de 10 h à 23 h. Vendredi, samedi et veille de jour férié de 10 h à minuit. Renseignements: (+377) 93 15 06 04

Des livres à domicile

Le service d’Actions sociales de la Mairie, en collaboration avec la Médiathèque de Monaco, vient de créer un service de prêt et de livraison de livres à domicile pour l’ensemble des bénéficiaires des prestations de maintien à Domicile. Les catalogues des ouvrages proposés par la Bibliothèque Louis Notari, recueils classiques, nouveautés, livres audio ou écrits en gros caractères, sont distribués par un personnel du service d’Actions sociales, chargé de recueillir également les demandes, livrer les livres à domicile et rapporter à la Bibliothèque ceux qui ont été lus. La durée maximum d’emprunt est fixée à un mois. Pour toute information, demande de catalogue ou commande de titres, les bénéficiaires intéressés peuvent contacter le service au 93 15 28 35. Les personnes désirant être conseillées dans leurs choix de lecture peuvent également joindre Ghislaine Rapaire à la Bibliothèque au 93 15 29 40. Cette livraison de livres confirme la volonté de la Mairie de poursuivre la diversification des services proposés à ses bénéficiaires et de placer le confort de vie de ses aînés au centre de ses actions.

Parution

Le jeudi 18 octobre, de 16 h à 18 h, dans la boutique "Monaco Beaux-Arts", avait lieu la présentation-dédicace du deuxième numéro de la revue Lou Can, Chroniques Artistiques Niçoises. Fabrice Monaci qui tient ce commerce de fournitures pour artistes et encadrements, rue de Millo dans le quartier de la Condamine, est un des contributeurs de cette revue littéraire et artistique. Ce 2e numéro est axé autour du thème "Guerre(s)!" et au sommaire, parmi la quinzaine d'articles annoncés, on note "Souvenirs du Biafra" de Sacha Sosno, "L’Art naturel de la Guerre" par Aazclairicia, Guido Palmero: "Les Brigades Rouges", "Nice vue d’ailleurs" par Kerdraon ou "Back to 1972" de Fabrice Monaci.
Jérémy Taburchi, le fondateur de la revue précisait dans la présentation de son projet que le but était de faire se rencontrer "des intellectuels, des artistes et des quidam", pour partager leur connaissance, ou leur science en toute liberté de ton et de pensée. Lou Can, le chien en niçois, n'est pas, on l'aura compris, un magazine de cynologie, nul n'ignore non plus que c'est l'évocation d'un lieu d'où, entre La Turbie et Cap d’Ail, l'on domine la Méditerranée. Il est d'ailleurs judicieusement rappelé qu'incorrectement traduite, cette "Tête de Chien" n'était en réalité qu'une "Tête de Camp" militaire naturellement. Même si cela doit décevoir ceux qui s'obstinent à trouver à ce promontoire un incontestable contour canin. Can, c'est aussi l'acronyme de Chroniques Artistiques Niçoises.
Le premier numéro, daté du 1er mars dernier, s'organisait autour du thème de l'Aube et avait été tiré à 200 exemplaires.
Souhaitons tout le succès possible à ce deuxième numéro de Lou Canque l'on peut se procurer à Monaco à la boutique "Monaco Beaux-Arts", 25, rue de Millo ou à la Galerie l'Âge d'Airain, 16 rue Princesse Marie de Lorraine.

Quelques anniversaires

17 au 24 octobre 1997, la 49e session de la Commission baleinière internationale se tient à Monaco.

18 octobre 1893, mort à Saint-Cloud du compositeur français Charles Gounod qui était né à Paris le 17 juin 1818. Le 15 janvier 1889 avait eu lieu à l'Opéra de Monte-Carlo la première représentation de son opéra en deux actes "Philémon et Baucis".

20 octobre 2005, mort à Monaco de l'artiste Jean-Michel Folon. Il était né le 1er mars 1934 à Uccle en Belgique et s'était installé en 1983 en Principauté où il est enterré.

22 octobre 1759, naissance à Paris de Louise Félicité Victoire d'Aumont qui descendait d'Hortense Mancini, nièce du cardinal Mazarin. Le 15 juillet 1771, elle épousa celui qui deviendra le prince Honoré IV de Monaco le 30 mai 1814, elle en divorça en 1798. Elle sera la mère des futurs princes Honoré V et Florestan Ier. Elle meurt en 1826 et fut inhumée au cimetière parisien du Père-Lachaise. Son petit-fils, Charles III de Monaco, ordonna en 1885 son transfert dans la cathédrale de Monaco.
22 octobre 1914, naissance à Monaco de Jean-Charles Rey, notaire et personnalité politique monégasque, Il fut notamment président du Conseil national. Le 2 décembre 1961, il épousa la princesse Antoinette de Monaco dont il divorça en 1974. Il est mort le 17 septembre 1994 à Monaco.

23 octobre 1941, naissance à Los Angeles de parents roumains, du chef d'orchestre américain Lawrence Foster. Il fut directeur musical de l'orchestre philharmonique de Monte-Carlo de 1980 à 1990. Depuis le 1er septembre dernier, il est directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Marseille où il a été nommé en février 2012 pour une durée de quatre ans.
23 octobre 2010, mort à Monaco d'Emma de Sigaldi, née Emma Lackner à Karlsruhe le 22 décembre 1910. Elle commença en Allemagne une carrière de danseuse avant d'aborder celle de sculpteur à Monaco.

23/10/2012


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :