Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Déplacement princier en Turquie - En accompagnement de ce voyage - Relations italo-monégasques - Réunion d'Interpol - Commémoration du 11 novembre - Contre l'oubli - Reconnaissance - Tintin revient en monégasque - A ne pas manquer - Nouvelles pratiques - Au fil du temps


Déplacement princier en Turquie

prince_turquie.mp3 Prince_Turquie.mp3  (513.59 Ko)

Le 6 novembre, S.A.S. Albert II a commencé à Ankara une visite officielle de deux jours en Turquie, la première du souverain monégasque, destinée à promouvoir les rapports commerciaux entre la Principauté et les entreprises turques. Il a participé dans la capitale turque au traditionnel dépôt de gerbe au mausolée de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la Turquie moderne. Il a rencontré le gouverneur Atilla Yüksel, le maire Melih Gökcek et le général du corps d'armée Ihsan Uyar avant de s'entretenir avec le président de la République, Abdallah Gül et de rencontrer le Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, lors d'un déjeuner de travail. Le soir même le Prince assistait à un dîner donné au Palais présidentiel par Abdullah Gül. Le lendemain, le Prince s'est entretenu avec les milieux d'affaires à Istanbul, capitale économique de la Turquie.

En accompagnement de ce voyage

Photo (c) CDE
Photo (c) CDE
Dans le cadre de la première visite officielle de S.A.S. Albert II en Turquie, la CDE a accompagné du 6 au 9 novembre 2012, une quarantaine d’acteurs économiques de la Principauté, représentants des établissements bancaires, laboratoires, maisons d'édition, courtage notamment. Il s'agissait de promouvoir l’activité économique de Monaco et développer les courants d’affaires des entrepreneurs monégasques, dans ce pays à fort potentiel. Le temps fort a été l’ouverture par le Prince de cette rencontre turco-monégasque à Istanbul et l'allocution qu'il a prononcée le 7 novembre, face à plus de 200 invités. Y assistaient de nombreux dirigeants de sociétés et institutions entrepreneuriales les plus en vue de Turquie. "Monaco means business", fut le leitmotiv du discours de Michel Dotta, président de la CDE, lors de cette même rencontre, organisée au siège de la puissante ITO, la Chambre de Commerce d’Istanbul, 5e du monde par son importance avec 350.000 entreprises membres. Il répondait à la présentation de l’économie turque à laquelle venait de participer la délégation de la CDE. Plus de 150 rendez-vous ont été organisés par la CDE et son homologue turc. Les délégués de Monaco ont pu se rendre compte du potentiel sur le marché local et nouer des relations d’affaires, dont certaines sont déjà sur la voie d’une collaboration effective. Les secteurs concernés sont divers, avec une prédominance des services et notamment du négoce international, de la banque-finance et du consulting. La DTC, Direction du Tourisme et des Congrès, la SBM et l’IM2S, Institut monégasque de médecine & chirurgie sportive, étaient aussi représentés avec pour objectif d'ouvrir ou consolider leur clientèle sur place. La CDE va pouvoir s'occuper du suivi de cette rencontre et préparer l’accueil d’une délégation économique turque en Principauté.

Relations italo-monégasques

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
C'est au ministère italien des Affaires étrangères qu'ont eu lieu 8 novembre les travaux de la deuxième Commission bilatérale Italie-Monaco, occasion d’échange de vues et de renforcement des relations entre les deux pays. La première s'était tenue à Monaco en février 2009. La délégation italienne était conduite par le ministre des Affaires étrangères, Giulio Terzi di Sant’Agata, et elle était composée de représentants des ministères de l’Économie et finances, du Développement économique, de l’Environnement, de l’Équipement et des transports, de la Culture ainsi que de l’Agence nationale de l’aviation civile, ENAC. Quant à la délégation monégasque, elle était conduite par le ministre d’État S.E. Michel Roger, et comportait des conseillers de Gouvernement, Relations extérieures avec José Badia, Intérieur avec Paul Masseron, Finances et l’économie avec Marco Piccinini, Equipement, l’environnement et l’urbanisme avec Marie-Pierre Gramaglia, Affaires sociales et la santé avec Stéphane Valeri. Robert Colle, secrétaire général du ministère d’État était aussi présent. Ont été évoqués le renforcement des relations bilatérales tant sur le plan politique qu'économique, commercial et culturel, ainsi que les sujets relatifs aux transports et aux télécommunications et à l’environnement. De même qu’un nouvel élan à donner aux initiatives culturelles bilatérales, en tenant compte notamment de la présence d’une communauté italienne nombreuse et active résidente à Monaco. A cette occasion, un Accord bilatéral sur les transports routiers a été signé. En ce qui concerne la coopération en matière fiscale, les deux délégations ont constaté avec satisfaction les progrès dans les contacts instaurés entre les deux pays, notamment dans le cadre du Global Tax Forum de l’OCDE, qui à l’occasion du récent sommet de Cape Town a adopté à l’unanimité un rapport confirmant que tous les éléments juridiques requis par cet Organisme international avaient été mis en œuvre par la Principauté. A cet égard, l’Italie et Monaco ont reconfirmé leur volonté de poursuivre leur dialogue fructueux. Sur le plan multilatéral, la convergence entre les deux pays a été également relevée pour ce qui concerne la coopération au sein des Nations Unies ainsi que l’engagement commun par rapport aux grandes questions globales, telles que la lutte contre la pauvreté, le développement durable et la protection de l’environnement marin. L’Italie et Monaco ont enfin souhaité confirmer leur volonté de renforcer leur collaboration économique et commerciale dans tous les secteurs présentant un intérêt commun.
En marge de cette Commission bilatérale Italie-Monaco, Amedeo Fumero, chef du Département des transports, de la navigation, des systèmes informatiques et statistiques et José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures ont procédé à la signature de l'accord entre la République italienne et la Principauté de Monaco à propos de la réglementation du transport de voyageurs et de marchandises par route. Il a pour objectif de faciliter et de réglementer les transports routiers de marchandises et de voyageurs entre les deux États, qu’ils soient à destination ou en transit sur les territoires respectifs.

Réunion d'Interpol

Photo (c) Interpol
Photo (c) Interpol
Du 5 au 8 novembre, s'est tenue à Rome la 81e assemblée générale d’Interpol. Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur conduisait la délégation monégasque composée de 4 fonctionnaires de la Direction de la Sûreté publique dont le Commissaire principal Christophe Haget. L'allocution de bienvenue a été prononcée par Annamaria Cancellieri, ministre italien de l'Intérieur. En marge des travaux de l'assemblée, Paul Masseron s’est entretenu avec Ronald Noble, secrétaire général d’Interpol et ils ont notamment évoqué l’organisation de l’Assemblée Générale d’Interpol de 2014 qui se tiendra en Principauté de Monaco. Elle célébrera le centenaire de la coopération policière internationale.
Interpol pour International Police, ou en français Organisation internationale de police criminelle OIPC, a été créée le 7 septembre 1923 et son siège est en France, à Lyon. Notons qu'au terme de cette assemblée générale, Mireille Ballestrazzi devient présidente du comité exécutif d’Interpol pour un mandat de quatre ans. C'est la première femme à la tête de cette organisation qui réunit 190 pays. Jusqu'à maintenant, Mireille Ballestrazzi était numéro deux de la Direction centrale de la police judiciaire et vice-présidente pour l’Europe du comité exécutif d’Interpol.

Commémoration du 11 novembre

De nombreuses personnalités monégasques étaient présents à la Maison de France, dont Jacques Boisson, secrétaire d’État, représentant le Souverain, Paul Masseron et Stéphane Valeri, conseillers de Gouvernement, mais aussi Jean-François Robillon, président du Conseil national et Mgr Bernard Barsi. Gérard Spinelli, maire de Beausoleil y assistait aussi. Cette cérémonie en hommage aux morts pour la France a aussi permis de rappeler le rôle de Monaco durant cette période. S.E. Hugues Moret, ambassadeur de France a émaillé son allocution de longues citations empruntées au livre écrit en 1919 par Albert Ier, "La guerre allemande et la conscience universelle", paru en 1919 aux éditions Payot. Hommage à ce grand humaniste, aux volontaires monégasques et au Prince Louis engagé volontaire pour la durée de la guerre dans l’armée française, avec le grade de capitaine à l’état-major de la 5e armée sous les ordres du général Franchet d’Espèrey. L'ambassadeur de France a aussi rappelé les noms des 14 morts du lycée Albert-Ier.

Contre l'oubli

Le 3 novembre à 20 h 30 s’est tenue à l’Auditorium Rainier III de Monaco, une conférence placée sous le haut patronage de S.A.S. Albert II. Intitulée "Devoir de mémoire contre l’oubli", elle était organisée à l’initiative de Monika Assaraf et a présenté les travaux du Père Patrick Desbois. Depuis 2004, lui et ses équipes au sein de l'association Yahad - In Unum qu'il a fondée et dont il est président, sont déjà parvenus à recueillir près de 3.200 témoignages poignants à propos de ce que l'on nomme la Shoah par balles. Dans le cadre de voyages sur les lieux mêmes, il rassemble les témoignages humains et les preuves matérielles de l’exécution de près de 2 millions de Juifs et de Tziganes. Les crimes perpétrés dans les camps d’extermination ne doivent pas faire oublier ces massacres qui se sont déroulés jusqu’en 1944 et qui ont eu pour cadre l’Ukraine, la Russie, la Biélorussie, et d’autres territoires de l’Est. L'assistance parmi laquelle on remarquait Morad el Hattab, Daniel Torgmant, Izhak Dayan, Dalil Boubakeur, Paul Masseron, le Père Patrick Desbois, Monika Assaraf, M. Bernard Henri Levy, Smadar Eisenberg, et S.E. Michel Roger, a d'abord assisté à la projection d'un film retraçant le travail sur le terrain des équipes de Yahad In Unum pour retrouver les témoins et les fosses dans lesquelles ont été jetées les victimes. Puis, le Père Desbois a exposé avec précision et sobriété les différentes étapes de son œuvre. Son intervention a été suivie de celle du philosophe et écrivain Bernard-Henri Lévy, qui a évoqué le double mérite de la démarche nécessaire de Yahad - In Unum, lutter efficacement  contre l’oubli et enseigner tout ce que nous ne savons pas encore de la Shoah. Le Père Desbois et Bernard-Henri Lévy ont mis en évidence la nécessité de rendre enfin aux victimes une sépulture digne, dans un acte indispensable de réparation. Un récital donné par le pianiste israélo-palestinien Saleem Abboud Ashkar et le violoniste israelo-danois Nikolaj Znaider a clôturé cette soirée de mémoire et d’émotion. Prochainement, il sera possible de consulter les résultats des nombreux voyages du Père Patrick Desbois et de ses équipes en Europe de l'Est sur le site internet www.yahadinunum.org. Les fonds récoltés grâce à la vente des billets, de 40 à 160 € ont intégralement été reversés à l'association. Les personnes désirant faire un don à Yahad - In Unum, trouveront les coordonnées bancaires sur le site mentionné.

Reconnaissance

On se souvient que le 18 septembre dernier, trois malfaiteurs attaquaient à main armée un commerce de montres de collection, boulevard des Moulins. Grâce à l’efficacité de la Sûreté publique monégasque, deux d’entre eux étaient arrêtés le jour même et le troisième quelques semaines plus tard. Un complice, qui n’était pas présent sur les lieux du forfait, a récemment été interpellé. Au cours d’une réception qui a eu lieu dans le salon d’honneur de sa résidence, hier soir, S.E. le ministre d’État, entouré des hautes personnalités de la Principauté, a tenu à féliciter personnellement les fonctionnaires pour leur intervention exemplaire lors de cette agression, ceci en présence de leurs conjoints.

Tintin revient en monégasque

Le 21 novembre, paraîtra le troisième volet des Aventures de Tintin en langue monégasque. Intitulé "U Tesoru de Rakamu u Russu, Le Trésor de Rackham le Rouge. Édité par Casterman, cet album fait suite à "I Ori da Castafiore", Les Bijoux de la Castafiore, et "U Secretu d’a Licorna", Le secret de La Licorne. Les deux traductrices sont toujours signées d’Éliane Mollo et Dominique Salvo-Cellario, professeurs de langue monégasque.
L’Office des Émissions de Timbres-Poste, OETP, se joint à cet événement en éditant un timbre commémoratif réalisé en collaboration avec Moulinsart, la maison d'édition d'Hergé. L’émission de cette vignette, horizontale de 52 x 40,85 mm, aura lieu elle aussi le 21 novembre. 80.000 timbres seront tirés. Le même jour, la Mairie de Monaco organise une présentation en avant-première de l’album "U tesoru de Rakamu u russu" à la Médiathèque de Monaco, Bibliothèque Louis Notari, avec dédicaces des traductrices. L’OETP sera présent pour la vente premier jour du timbre Tintin et proposera également un encart illustré en tirage limité comprenant le timbre et une enveloppe premier jour exclusive numérotée.

A ne pas manquer

Actus de Monaco
Il ne vous reste que quelques jours pour voir les œuvres de Ferdinando Scianna, photographe de la célèbre agence Magnum, qui sont exposées, dans le cadre du mois de la culture et de la langue italiennes, à la galerie l'Entrepôt. Jusqu’au 16 novembre 22 rue de Millo, de 15 h à 19 h, entrée libre. Daniel Boeri, créateur de la galerie d'art et organisateur de cette manifestation culturelle, présente l'exposition comme une "opportunité de faire venir un Italien à Monaco" et "pas n'importe lequel", car il s'agit du "premier Italien à être devenu membre de l'agence Magnum". On avait déjà pu voir cette exposition à la Maison européenne de la photographie sise à Paris dans le Marais. Le Sicilien Ferdinando Scianna né en 1943 à Bagheria, est membre de l'agence Magnum Photos depuis 1989. Après des études de philosophie et d'histoire de l'art à l'université de Palerme, il s'est consacré à la photographie. Il a eu pour maître Henri Cartier-Bresson et c'est tout dire. Son premier recueil de photographies, Feste Religiose in Sicilia, en 1965, a été effectué en collaboration avec son ami l'écrivain sicilien Leonardo Sciascia, auteur des textes de l'ouvrage. Rapportons-nous encore à Daniel Boeri qui, se référant aux visiteurs, leur promet "En noir et blanc, ils vont découvrir un moment de vie fort et important des Siciliens. Il y a une vraie vie dans ces tableaux".

Nouvelles pratiques

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
La Poste

Après une semaine de travaux, le bureau de poste du Larvotto, 35 avenue Princesse Grace, a rouvert avec une nouvelle configuration de l’espace client et de la banque guichet. Par ailleurs, l’installation d’une caisse sécurisée complète cette transformation. Les usagers ont découvert avec satisfaction un local plus accueillant et plus moderne.
Rappelons que pour la sixième année consécutive, le Père Noël a ouvert son secrétariat à La Poste Monaco. Toute l’équipe est sur le pied de guerre jusqu’au vendredi 21 décembre pour traiter le courrier des enfants et le faire suivre au Père Noël qui naturellement, distribuera lui-même les cadeaux. Comment procéder? Rien de plus simple. Une lettre ou un joli dessin dans une enveloppe que l'on déposera dans la boîte aux lettres du centre commercial Métropole ou dans n’importe quelle autre boîte de la Principauté. Inutile de préciser que les coordonnées doivent être inscrites de manière bien lisible, nom, prénom et adresse, sur l’enveloppe, la lettre ou le dessin. Comme le Père Noël malgré son grand âge, n'ignore rien des nouvelles technologies, on peut aussi s'adresser à lui par Internet: www.lapostemonaco.mc. Il ne reste plus qu'à attendre patiemment le 25 décembre.

Mise en double sens

Depuis plusieurs semaines la Direction de l’Aménagement urbain a entrepris la réalisation de plusieurs giratoires à Fontvieille. Ces travaux s’inscrivent dans la mise en œuvre d’un nouveau schéma de circulation après l’ouverture au premier trimestre 2013, de la ZAC Saint Antoine et de la liaison Marquet qui reliera, dans les deux sens, la basse corniche au quartier de Fontvieille. Ce schéma a pour objectif de permettre un accès direct aux parkings et de limiter la circulation de transit dans le quartier résidentiel.
La phase 1 de ce nouveau schéma de circulation voit la réalisation de trois giratoires, en cours de finition:
- au bas de l’avenue de Fontvieille, au croisement de l’avenue Albert II
- au carrefour de l’avenue des Papalins et de la rue du Campanin
- au carrefour de l’avenue des Papalins et de l’avenue des Guelfes
Ainsi que la mise en double sens de circulation de la voie "avenue des Castelans, rue du Campanin", entre les deux giratoires "avenue de Fontvieille, avenue Albert II" et "rue des Papalins, rue du Campanin".
La phase suivante concernera notamment la réalisation d’un giratoire au débouché de la liaison Marquet, à l’angle du Stade Louis II.

Au fil du temps

4 novembre 1924, mort à Paris du compositeur Gabriel Fauré, né le 12 mai 1845 à Pamiers dans le département français de l'Ariège. Son œuvre Pénélope, poème lyrique en trois actes, sur un livret de René Fauchois, fut créée le 4 mars 1913 à l'Opéra de Monte-Carlo. Lucienne Bréval en tenait le rôle-titre sous la direction du chef Léon Jéhin. Masques et Bergamasques, comédie musicale en 1 acte, fut créé à l'Opéra de Monte-Carlo le 10 avril 1919.

7 novembre 1733, début du règne d'Honoré III de Monaco, né le 10 novembre 1720 à Paris et mort dans la même ville le 21 mars 1795. Il succédait à son père Jacques Ier de Goyon, qui avait épousé la princesse Louise-Hippolyte de Monaco.
7 novembre 1949, pour le risque maladie, les salariés relèvent de la Caisse de Compensation des Services Sociaux créée en 1944. Le Prince Rainier, par les Ordonnances n°92 du 7 novembre 1949 et n°4.739 du 22 juin 1971, en a défini et codifié les diverses modalités.

8 novembre 1890, mort à Paris de César Auguste Jean Guillaume Hubert Franck, né le 10 décembre 1822 à Liège , alors ville du Royaume-Uni des Pays-Bas. Cet organiste est aussi l'un des compositeurs importants de la seconde partie du XIXe siècle. Son opéra Hulda a été créé partiellement après sa mort à l'Opéra de Monte-Carlo, le 8 mars 1894, sous la direction de Léon Jéhin. Le troisième acte a été créé aux Concerts Colonne le 16 octobre 1904 lors de l'inauguration d'un monument à la mémoire du compositeur, il se trouve dans le square de Sainte-Clotilde à Paris.
8 novembre 1903, Jean-Charles Arnal du Curel devient évêque de Monaco. Il était né le 28 Jun 1858 au Vigan dans le département du Gard et mourut le 6 juillet 1915 à Monte-Carlo.
8 novembre 1950, décès à Paris de l'actrice française Marcelle Monthil, née Marcelle, Madeleine Montalenti le 8 juin 1892 à Monaco. Le 5 novembre, la chaîne franco-allemande Arte diffusait "Les enfants du paradis", la mythique réalisation de Marcel Carné, et on pouvait y voir Marcelle Monthil dns le rôle de Marie dans "L'Auberge des Adrets".

9 novembre 1912, consécration par Mgr Arnal du Curel de l'église Saint-Charles qui avait été érigée en paroisse le 15 mars 1887.

10 novembre 1964, mort de Pierre de Polignac. Le père de S.A.S. Rainier III était né le 24 octobre 1895 au château de Kerscamp dans le Morbihan.

11 novembre 1901, mort de Charles-Bonaventure-François Theuret, né le 26 mars 1822 à Vars dans le département français des Hautes-Alpes. Il fut nommé évêque de Monaco le 17 mars 1887.
11 novembre 1995, mort à Paris du romancier et essayiste Jean-Louis Curtis, né Louis Laffitte le 22 mai 1917 à Orthez dans le département français des Pyrénées-Atlantiques. En 1947, il est lauréat du prix Goncourt pour son roman Les Forêts de la nuit, en 1972, il reçoit le Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre. En 1981, le prix littéraire Prince Pierre de Monaco lui est remis et le 4 décembre 1986, il est élu à l'Académie française, au fauteuil du critique Jean-Jacques Gautier qui fut lui aussi lauréat de ce même prix. Jean-Louis Curtis est mort à Paris, le 22 mai 1917.

12 novembre 1903, fin des travaux de la cathédrale de Monaco. La première pierre en avait été posée le 6 janvier 1875. Elle ne fut consacrée qu'en 1911.
12 novembre 1929, naissance à Philadelphie, dans l’État de Pennsylvanie, de Grace Patricia Kelly qui après une belle carrière cinématographique devint princesse de Monaco en 1956. Elle mourut le 14 septembre 1982 à Monaco.

13 novembre 1988, décès du chef d'orchestre Antal Doráti à Gerzensee dans le canton de Berne. Né le 9 avril 1906 à Budapest, il fut naturalisé américain en 1947. Élève à l’Académie Franz-Liszt de sa ville natale de Leo Weiner, Zoltán Székely, Béla Bartók et Zoltán Kodály, il acquiert très tôt une grande notoriété. Il est successivement chef, puis à partir de 1938, directeur musical des Ballets Russes de Monte-Carlo. Il mènera par la suite une brillante carrière dans les salles de concert les plus prestigieuses et laisse une abondante discographie.
13 novembre 2011, célébration du centenaire de l'église et paroisse Saint Martin, dans le quartier Plati, en présence du couple princier et de nombreux membres de la famille.

13/11/2012


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :