Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Adoption de budget mouvementée - Monaco et le GRECO - Attribution de bourses de recherche - Remise de diplôme - Santé sous toutes ses formes - Éléphantes en péril - Un prêt au musée Masséna de Nice - Au fil des ans


Adoption de budget mouvementée

La loi sur le budget primitif 2013 a été adoptée le 18 décembre au soir, au Conseil national. Quatre sessions qui avaient commencé le lundi 10 décembre, ont été nécessaires pour obtenir la validation des 880 millions de recettes et des 919 millions de dépenses. 39 millions d'euros de déficit correspondant à la provision du futur hôpital de 40 millions, reportés sur un autre budget. Le budget 2013, voté à 13 voix "pour" et 7 abstentions, est donc à l'équilibre pour cette fin de mandat de cinq ans. Il faudra attendre les élections nationales du 10 février pour avoir de nouveaux représentants.
Mais ce qui a marqué les esprits, ce fut l'altercation survenue entre deux conseillers. Un moment de fatigue peut-être ou une certaine lassitude après de longs débats. Cet incident a été évoqué par le président du Conseil national dans une lettre à ses compatriotes où il rappelle les événements survenus le lundi 10 décembre. Le Conseiller national Christophe Spiliotis a agressé verbalement et physiquement Jean-Charles Gardetto, président de la Commission des Relations extérieures du Conseil national, lors de la suspension réglementaire de séance. Tout ceci s'est déroulé devant des spectateurs choqués. D'autant plus que précédemment le même Conseiller s'en était violemment pris dans l'hémicycle à Guillaume Rose. Le président Jean-François Robillon a souligné la caractère indigne de cette altercation en un tel lieu et a rappelé que les Conseillers nationaux doivent avoir une attitude exemplaire en toute circonstance.

Monaco et le GRECO

Le le 6 décembre, le GRECO, Groupe d’États contre la corruption, organisme du Conseil de l’Europe, s’est réuni en assemblée plénière pour examiner le rapport de conformité de Monaco des 1er et 2e cycles conjoints en matière de lutte contre la corruption. Il a conclu que la Principauté avait satisfait ses obligations par la mise en œuvre, partielle ou totale, de la quasi totalité des recommandations formulées. Ainsi, il est mis fin à la procédure de conformité de la Principauté à l’égard des 1er et 2e cycles d’évaluation. Rappelons que le GRECO avait adressé à la Principauté 28 recommandations au mois de novembre 2008 et qu’aujourd’hui, seules deux d’entre elles n'ont pas encore été mises en œuvre. La plus importante est liée au projet de loi modifiant la loi n° 771 du 25 juillet 1964 sur l’organisation et le fonctionnement du Conseil national. Les autorités monégasques se félicitent de l’adoption de ce rapport dont l’issue favorable s’appuie largement sur l’adoption au mois d’octobre dernier de la loi portant réforme des codes pénal et de procédure pénale en matière de corruption et de techniques spéciales d’enquêtes qui a permis des avancées décisives dans le processus de lutte contre la corruption.

Attribution de bourses de recherche

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le 10 décembre, S.A.S. Albert II a remis à de jeunes scientifiques sélectionnés par le Comité de perfectionnement de l’Institut de paléontologie humaine, Fondation Albert 1er, Prince de Monaco, deux "Bourses de recherche Prince Rainier III", au titre des années 2011 et 2012. Cette cérémonie s'est déroulée à Paris à l’Institut en présence du directeur, le Professeur Henry de Lumley et du président du Conseil d’administration de l’Institut de Paléontologie humaine, S.E. Sophie Thévenoux, ambassadeur de la Principauté de Monaco en France. Le Professeur Mehmet Cihat Alcicek, géologue turc, travaillant sur "L’homme de Kocabaş et sa place dans le cadre géochronologique, paléoenvironnemental, paléoclimatique et culturel du Quaternaire" a été primé. Il a souhaité que la collaboration entre son équipe de recherche, l’Institut de Paléontologie humaine et les équipes de recherche monégasques soit fructueuse à l’avenir. Elena Rossoni-Notter, dont les recherches portent sur "Comportement et modes de vie des groupes néandertaliens" et qui a intitulé sa thèse de doctorat "Les cultures moustériennes des balzi rossi, Grimaldi, Italie. Les collections du Prince Albert 1er de Monaco", est la première lauréate monégasque. Elle a exprimé ses remerciements et son émotion de voir que les centres d'intérêts scientifiques du Prince Albert 1er étaient toujours d’actualité. Le soir a eu lieu un gala au profit de l’Institut de Paléontologie humaine en présence du Prince Souverain. Cette réunion de mécènes, de hautes personnalités ainsi que de scientifiques de renom, a été l’occasion de présenter les origines de l’Institut de Paléontologie humaine et son action dans le monde.

Remise de diplôme

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Mercredi 19 décembre à 12 h 30, avait lieu au Palais de Justice, une cérémonie de remise de diplôme. Aline Brousse et Alexia Brianti, deux élèves magistrats monégasques, ont réussi en mars 2011, le concours de recrutement organisé en application de la loi n° 1.364 du 16 novembre 2009 portant statut de la magistrature. Elles ont suivi une formation à l’École nationale de la magistrature de Bordeaux depuis septembre 2011 et effectué divers stages en juridiction. Étaient présents à cette cérémonie, Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires, Xavier Ronsin, directeur de l’École nationale de la magistrature et S.E. Hugues Moret, ambassadeur de la République française auprès de la Principauté de Monaco. Aline Brousse et Alexia Brianti remplissent désormais les conditions pour être nommées dès le début de l’année prochaine dans leurs prochaines fonctions judiciaires en qualité de "magistrats référendaires". A cette occasion, le renouvellement de la convention liant la direction des Services judiciaires et l’École nationale de la magistrature relative aux diverses actions de la formation continue dispensée par l'ENM à l’intention des magistrats en fonction, a été signé par Philippe Narmino et Xavier Ronsin. Grâce à cette convention, tous les magistrats de Monaco, français et monégasques, ont dorénavant accès au moins une fois par an à ces sessions de formation, organisées en général sur une durée d’une semaine.

Santé sous toutes ses formes

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Retour du Togo (voir photo)

Neuf étudiants de 3e année de l'IFSI, Institut de formation en soins infirmiers du CHPG, Centre hospitalier Princesse Grace, ont présenté, mercredi 19 décembre, à l’amphithéâtre Lou Clapas, le bilan de leur mission au Togo. En présence de Philippe Narmino, secrétaire général de la Croix-Rouge de Monaco et de Rosine Sanmori, vice-présidente. Cette mission a été effectuée à l’initiative de la Croix-Rouge monégasque et en partenariat avec la direction de la Coopération internationale de Monaco. D'une durée de 15 jours en novembre dernier, dans un hôpital de brousse et un dispensaire, à deux heures de route de Lomé, capitale du Togo. Les étudiants ont travaillé avec les professionnels locaux, notamment sur les questions d'hygiène, des maladies nosocomiales et de la sécurité transfusionnelle. Ils étaient encadrés par Jean-Claude Maitrugue, cadre de santé formateur et le Dr Oliva Keita-Perse. Cette expérience au contact des populations locales dans des conditions de soins inhabituelles leur a permis d’approfondir leurs connaissances et de développer leurs qualités humaines. Ils ont été félicités pour leur enthousiasme et leur implication par le Dr Michel-Yves Mourou, responsable de la section Humanitaire internationale de la Croix-Rouge et parrain de la promotion 2012-2013.

Un livre sur l'hôpital de Monaco

"Monaco, notre hôpital", tel est le titre du livre consacré à l'hôpital de Monaco, à l’histoire du Centre Hospitalier Princesse Grace qui va bientôt paraître. Il rassemblera de très nombreux documents d'archives et des illustrations. L’idée de faire paraître un tel ouvrage est née d’une exposition photographique organisée en 2007 par l’Association des agents hospitaliers monégasques et réalisée par Mathilde de Sevelinges. En deux cent huit pages sera retracée l’histoire de cet établissement, depuis sa conception à la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours.

Un service de pédiatrie flambant neuf

On avait eu l'ouverture des Urgences pédiatriques en 2009, puis l'Hôpital de jour pédiatrique et l'Unité de néonatalogie, maintenant c'est le service de pédiatrie lui-même qui est entièrement rénové. Après 18 mois de travaux, le service du Docteur Jean-Claude Picaud, au 1er étage de la Tour Maternité, a rouvert le 30 novembre dernier, avec des aménagements et une décoration que ne manqueront pas d'apprécier patientes et parturientes. 10 chambres tout confort, avec salle de bain et terminaux multimédia équipés de jeux pour enfants. Le service compte également une salle de jeux pour les petits et une autre pour les adolescents ainsi que des bureaux de consultation. La surface de 500 m2 a été entièrement repensée afin de pouvoir accueillir les enfants et leurs familles dans les meilleures conditions. Le CHPG compte désormais un pôle pédiatrique complet, moderne et de qualité, soit près de 1.000 m2 entièrement consacrés à la prise en charge des enfants.

Éléphantes en péril

On apprenait ces jours-ci que le tribunal administratif de Lyon avait rejeté le recours formé par le propriétaire de Baby et Népal, deux éléphantes du parc de la Tête d’Or de la ville, âgées d'une quarantaine d'années. Ceci pour soupçons controversés de tuberculose. Elles sont donc condamnées à être euthanasiées. Mais Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder et président du Syndicat national du cirque, est bien décidé à se pourvoir en cassation (voir vidéo). Il paraît que "l’innocuité des animaux n’est pas susceptible d’être établie in vivo de manière certaine" et que les tests demandés par leur propriétaire, outre qu'ils seraient longs à organiser et "mettraient en danger les personnes chargées de les réaliser". Le préfet du Rhône a donc ordonné l'abattage des deux éléphantes, puis sur intervention de Stéphane Le Foll, ministre français de l’Agriculture, l’arrêté avait été suspendu pour que Gilbert Edelstein dépose un recours.
Ce dernier avait acquis Baby et Népal en 1992, elles sont alors venues rejoindre Saba et Delhi, deux autres éléphantes, aujourd’hui âgées de 42 ans. Toutes ont participé à des spectacles pendant sept ans puis les relations entre pachydermes se sont envenimées et Gilbert Edelstein a demandé à Raymond Barre, alors maire de Lyon, de pouvoir les héberger au Parc de la Tête d'Or. Ceci, en attendant de les loger au Pinderland, parc qu'il veut créer dans sa propriété de 120 ha de Mémorant, à Perthes-en-Gâtinais, à une dizaine de km de Melun. Mais les choses ne sont pas aussi simples et Pinderland n'ouvrira sans doute pas avant fin 2013. Pour l'instant on en est à une mobilisation efficace en faveur de Baby et Népal, manifestation et pétition. Même si certains en profitent pour rappeler que les cirques et les parcs zoologiques asservissent les animaux, d'autres voix se font entendre pour éviter un abattage injustifié.
La Princesse Stéphanie ne dispose certes pas d'espace nécessaire pour héberger ces gros animaux en attendant qu'ils puissent être accueillis à Pinderland, mais elle est prête à envoyer son vétérinaire pour effectuer de nouvelles analyses.
Quant à la Fondation Bardot, elle demande au préfet de Lyon de "prendre un nouvel arrêté, non plus d'abattage des éléphantes Baby et Népal, mais de saisie afin que ces animaux lui soient confiés", elle "pourra leur assurer une fin de vie digne, dans un parc de quarantaine où elles pourront être soignées sans risque de contamination avec d'autres animaux ou du public".

Un prêt au musée Masséna de Nice

Actus de Monaco
Depuis le samedi 15 décembre, l’exposition "Présence russe: Nice et la Côte d’Azur 1860-1914" se tient au musée Masséna de Nice. Un vingtaine d'œuvres provenant du dépôt permanent de la SBM au NMNM ont été prêtées par ce dernier à l'établissement niçois qui en avait fait la demande. Il s'agit d'aquarelles, de photographies mais aussi de maquettes de décors, de costumes, et d'accessoires de scène. La présence russe sur la Riviera est évoquée dans cinq salles du musée et chacune traite d'un thème. Une famille impériale sur la Riviera; le château de Valrose, un site russe au cœur de Nice; l’apport culturel et scientifique russe de Marie Baskirtseff, Ivan Aïvazovski, Anton Tchekhov, Alexis Korotneff et Léopold Bernstamm; la cathédrale russe; les Ballets russes. Est ainsi célébré le centenaire de la construction de la Cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas, qui fut inaugurée le 17 décembre 1912. Cette exposition intervient aussi dans le cadre de la 4e Rencontre franco-russe de la coopération décentralisée qui s'est tenu à Nice du 13 au 15 décembre et qui avait pour thème "Attractivité et développement territorial".
"Présence russe: Nice et la Côte d’Azur 1860-1914"
Villa Masséna
65, rue de France à Nice
Jusqu'au 18 mars 2013
Tous les jours sauf le mardi, de 10 à 18 h
Entrée libre
Renseignements: 04.93.91.19.26 ou 04.93.91.19.10

Au fil des ans

20 décembre 2001, mort à Verson, dans le département du Calvados de Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal. Ardent défenseur de la francophonie, écrivain, il fut président du Sénégal du 7 septembre 1960 au 31 décembre 1980. En 1977, il reçut le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco.

22 décembre 1910, naissance à Karlsruhe d'Emma Lackner qui deviendra par son mariage Emma de Sigaldi, artiste monégasque. Elle est décédée à Monaco le 23 octobre 2010.
22 décembre 1925, mort à Paris de Marie Alice Heine, duchesse de Richelieu puis princesse de Monaco. Elle était née le 10 février 1858 à la Nouvelle-Orléans et mourut le 22 décembre 1925 à Paris, elle fut inhumée au cimetière du Père-Lachaise. Devenue veuve le 28 juin 1880, elle se remaria le 30 octobre 1889 avec le prince Albert Ier de Monaco, divorcé de Mary Victoria Hamilton.

23 décembre 1900, naissance à Bègles près de Bordeaux de Marie-Jeanne Bellon qui deviendra l'actrice de théâtre et de cinéma Marie Bell. Elle fit entre autres une grande carrière à la Comédie-française et dirigea le théâtre du Gymnase qui fut rebaptisé en son honneur. Décédée le 14 août 1985 à Neuilly-sur-Seine, elle fut inhumée au cimetière de Monaco.
23 décembre 1966, ordonnance n° 3.716 modifiant les statuts de l'Ordre de Saint-Charles.

24 décembre 1911, création au Casino de Monte-Carlo, sous la direction du compositeur, de Que les Dieux protègent notre ville, Nous ne te verrons plus et Terre divine de Reynaldo Hahn. Il était né à Caracas le 9 août 1874. De 1942 à 1945, il réside à Monte-Carlo. Il est mort à Paris le 28 janvier 1947. Son opéra en 2 actes Nausicaa sur un livret de René Fauchois, fut créé à l'Opéra de Monte-Carlo le 13 avril 1919.

26 décembre 1931, naissance à Monaco du graveur français Aldo Crommelynck, mort le 22 décembre 2008 à Paris. Il était le fils du dramaturge belge d'expression française Fernand Crommelynck né à Paris le 19 novembre 1886 et mort à Saint-Germain-en-Laye le 17 mars 1970. Aldo Crommelynck avait deux frères Piero et Milan, graveurs eux aussi.

25/12/2012


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :