Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


A la Fondation Prince Albert II de Monaco - Réunion plénière de l'AMADE - S.A.S. Albert II et la légion étrangère - Monaco international - Monaco culturel - Monaco au quotidien - Au fil es ans


A la Fondation Prince Albert II de Monaco

Photo (c) FPA2
Photo (c) FPA2
actus_monaco_150414.mp3 actus Monaco 150414.mp3  (302.37 Ko)

Vendredi 11 avril, le Conseil d’Administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco a tenu sa première réunion de l’année sous la présidence de S.A.S. Albert II. Lors de cette séance, les membres du Conseil ont approuvé les comptes de 2013. Depuis sa création, plus de 26 millions d’euros ont été investis dans des projets soutenus par la Fondation. Actuellement, 57 sont en cours. 12 nouveaux projets entrant dans les trois domaines d’actions prioritaires de la Fondation ont été soumis aux membres du Conseil d’administration pour approbation. On relèvera le projet de la Fondation Seguin dans le parc National "La visite" en Haïti qui permettra de lutter contre l’érosion et de renforcer les ressources en eau par des opérations de reforestation. Un projet du Pan Bleu sur l’évaluation des services écologiques rendus par les zones humides et leur rôle "d’amortisseur" des phénomènes climatiques extrêmes dans les pays riverains de la méditerranée. Co-organisation à Monaco avec l’ONG Surfrider d’une Conférence internationale sur les déchets plastiques dans les mers et les océans, elle sera illustrée par les résultats de la prochaine campagne scientifique de Tara en Méditerranée.
Ce même 11 avril, en début d’après-midi, l’Assemblée générale biennale de la Fondation Prince Albert II de Monaco s’est réunie en présence d’une cinquantaine de ses co-fondateurs et donateurs. Lors de cette assemblée, les activités des deux dernières années ont été présentées. La réunion a également permis de favoriser les échanges entre la Fondation Prince Albert II de Monaco et ses membres actifs.


Réunion plénière de l'AMADE

Photo (c) Palais Princier
Photo (c) Palais Princier
Les 10 et 11 avril se tenait au Novotel Monte-Carlo la Conférence plénière annuelle de l’AMADE mondiale, autour de sa présidente, S.A.R. la Princesse de Hanovre. C'est chaque fois l’occasion pour l’association et ses partenaires de faire le bilan des initiatives développées au cours de l'année écoulée et de planifier les activités pour l’année à venir.
L’association a pu compter sur la présence de ses représentants au Burundi, en République Démocratique du Congo, RDC, en Italie, au Chili ou encore en Belgique. Parmi les intervenants extérieurs, on peut citer Auteuil International, partenaire de l’AMADE pour la prise en charge des enfants en situation de rue de Kinshasa, dits "enfants sorciers", ou encore la Fondation espagnole Matres Mundi, sa mission est de lutter contre la mortalité materno-infantile dans les pays en développement à travers la formation des personnels de santé, sages-femmes, infirmières et médecins obstétriciens. La Conférence plénière de l’AMADE a d’autre part permis de faire le bilan des actions de l’association durant l’année écoulée. Plus de 670.000 € ont ainsi été affectés en 2013 à des programmes de développement ou de post urgence à travers le monde. Un niveau historiquement élevé pour l’association, cela s’explique notamment par une mobilisation accrue de ses mécènes en 2013, année du 50e anniversaire de l’AMADE mondiale. Ces fonds ont permis de soutenir une dizaine de programmes de développement dans les trois domaines d’intervention de l’association, protection des enfants les plus vulnérables contre l’exploitation, la violence et les abus, l’accès à l’éducation ou encore l’accès à la santé, ainsi qu’une première intervention en faveur des enfants réfugiés syriens en lien avec le HCR, Haut commissariat pour les réfugiés. C'est ainsi qu'au Burundi, plus de 13.000 orphelins et enfants vulnérables ont pu être scolarisés en classes de primaire ou avoir accès à une formation professionnelle. Aux Philippines, plus de 1.200 enfants et familles des rues de Manille ont été pris en charge et encadrés pour leur réinsertion durable dans la société. En RDC, la prise en charge d’une trentaine de jeunes filles des rues de Kinshasa a pu être assurée au sein d’un centre dédié, ainsi que le retour de 17 autres jeunes filles dans leurs familles.
L’AMADE a également planifié à cette occasion son programme pour 2014. Au Burundi, le Collège d’excellence de Matana, dont la construction a commencé en 2012, devrait ouvrir ses portes en septembre prochain et accueillir sa première promotion d’élèves. Ce complexe scolaire d’une capacité à terme de 460 enfants se veut être une référence au Burundi en termes d’éducation secondaire et de formation professionnelle. Dans ce pays seuls 30% des enfants ont accès au second cycle. En Érythrée, l’AMADE mondiale va soutenir à la demande d’un de ses mécènes, la Congrégation du bon samaritain, qui accueille au sein de ses 3 maisons familiales à Asmara, une quarantaine d’enfants abandonnés, atteints du VIH/SIDA. En Éthiopie, l’AMADE va soutenir la Fondation Matres Mundi à travers l’équipement de l’École internationale de médecine périnatale en cours de construction au sein de l’Université catholique éthiopienne Saint Thomas d’Aquin d’Addis Abeba, école qui aura notamment pour vocation de former des sages-femmes, dans un pays qui ne dispose que d’une sage-femme pour 10.000 habitants. Enfin en RDC, l’AMADE s’engagera aux côtés de l’Ambassade du Brésil, de la MONUSCO et de l’UNICEF, en faveur de la réintégration de 1.200 enfants soldats démobilisés dans la région de Goma.

Monaco international

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP
Accréditation d’ambassadeurs

Le jeudi 10 avril, le Département des Relations extérieures et de la coopération a organisé une réunion avec les ambassadeurs du Soudan, de Chine et du Rwanda qui avaient remis dans la matinée, leurs lettres de créance à S.A.S. Albert II. Cette session de travail a permis d’évoquer les relations diplomatiques, culturelles et économiques existant entre la Principauté et ces pays.
Diplomate de carrière, S.E. Nasreldin Ahmed Wali Abdeltif, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Soudan, exerce pendant trois ans une fonction de directeur général d’une société privée dans le domaine du transport pétrolier. Durant la même période, il est nommé chef du cabinet du ministre d’État au ministère des Affaires étrangères. En 2004, il devient ministre plénipotentiaire auprès de la Mission permanente du Soudan aux Nations Unies et à New York, puis auprès de l’ambassade du Soudan. En 2010, il est nommé directeur du Département des organisations Internationales.
Conseiller auprès de l’ambassade de Chine au Royaume d’Arabie Saoudite puis au Département d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord, S.E. Jun Zhai, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de Chine, devient adjoint au maire de la ville de Zhenjiang. Il intègre ensuite le ministère des Affaires étrangères où il est nommé directeur général du Bureau du travail relatif aux missions diplomatiques et consulaires à l’étranger, puis d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord. En 2009, il est nommé vice-ministre de ce même ministère. S.E. Jacques Kabale Nyangezi, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Rwanda, commence son parcours professionnel en tant qu’expert juridique à la Commission de l’Union européenne. Il est ensuite nommé directeur au ministère de la Famille et de la promotion de la femme puis conseiller au ministère des Finances et de la planification économique. Il occupe le poste de conseiller juridique en chef à la Banque africaine de développement jusqu’en 2010.
A l’issue de la réunion de travail, les ambassadeurs nouvellement accrédités ont été conviés à un déjeuner officiel présidé par Mireille Pettiti, directeur général du Département des Relations extérieures et de la coopération, en présence d’un représentant du Cabinet princier, de S.E. Catherine Fautrier, ambassadeur de Monaco en Chine et de Jean-Antoine Pastor, consul honoraire du Rwanda à Monaco. Étaient aussi présents Mukhtar Bilal Abdelsalam Elabass, conseiller à l’ambassade du Soudan, Umutesi Kiyonga Kayitana, épouse de l’ambassadeur du Rwanda, Amira Mohamed Taha Ismail, épouse de l’ambassadeur du Soudan, José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures et la coopération, Jean-Antoine Pastor, consul honoraire du Rwanda à Monaco, Anne-Marie Boisbouvier, conseiller au Cabinet princier, Marie-Catherine Caruso-Ravera, directeur des Relations diplomatiques et consulaires, Zhu Jing, conseiller politique à l’Ambassade de Chine en France et Ren Rui, traductrice de l'ambassadeur de Chine.

Nouveau VIM au Burkina Faso

En partenariat avec la Croix-Rouge monégasque, le Gouvernement princier vient de  recruter un nouveau Volontaire International de Monaco, VIM, pour appuyer les activités  de la Croix-Rouge burkinabè. Il s'agit de Laetitia Vecchierini, jeune Monégasque de 25 ans, titulaire d’un Master 2 Entreprenariat et Projets innovants de l’Université Paris Dauphine. Son volontariat a commencé le 26 mars dernier. Chargée de projets auprès de la Croix-Rouge burkinabè à Ouagadougou, elle a pour mission principale de  participer à la mise en œuvre de deux nouveaux projets, "Activités génératrices de revenus et santé communautaire" qui vise à améliorer les conditions de vie des populations affectées par l’installation de sites miniers industriels dans les provinces du Boulgou et du Tuy ; "Centre de formation polyvalent" qui s’inscrit dans le cadre du projet "seconde vie du pavillon Milano 2015". On sait qu'à l’issue de l’Exposition universelle Milano 2015 "Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie", le pavillon monégasque sera transféré au Burkina Faso et deviendra un centre de formation polyvalent. On prévoit la mise en place d’un centre de formation à Loumbila, en périphérie de Ouagadougou, pour des activités de premiers secours, de formation professionnelle et d’alphabétisation de jeunes filles aides familiales.
Au-delà de la gestion de ces projets, d’autres tâches seront confiées à Laetitia Vecchierini, notamment le renforcement des compétences du personnel local dans le domaine administratif et la communication, interne et externe. Envoyée sur le terrain pour une année, la jeune Volontaire aura la possibilité, en accord avec la Coopération monégasque et la Croix-Rouge monégasque, de renouveler sa mission jusqu’à trois ans.

Coopération avec le Sénégal

Dans le cadre des célébrations de la "Journée internationale du sport au service du développement et de la paix", le ministre des Sports et de la vie associative du Sénégal a visité la Maison du Rugby soutenue depuis 2010 par la Coopération monégasque. Située dans le quartier de Yoff, en banlieue de Dakar, c'est un lieu d’accueil pour les enfants et les jeunes dans le cadre d’une démarche éducative et sportive. Le ministre n'a pu que constater tout le travail effectué "En ce jour où nous célébrons la journée internationale du sport au service du développement et de la paix, ce 6 avril, j’ai été très agréablement impressionné par le travail remarquable de formation et d’éducation que mène la Fédération sénégalaise de rugby ici à Yoff et dans tout le Sénégal. Bravo au président Guedel et à son équipe pour le travail d’encadrement de la jeunesse. Vous méritez les félicitations du peuple sénégalais". 
Créée en 2010, à l’initiative de la Fédération sénégalaise de rugby, la MDR se veut un cadre d’épanouissement pour les enfants. Aujourd’hui, 231 enfants y sont inscrits dont 99 filles. Outre le rugby, diverses activités leur sont proposées, initiation à l’informatique, aide aux devoirs, théâtre, chants, poterie notamment. La Coopération monégasque vient de renouveler son soutien à la MDR jusqu’en 2015. Les autres partenaires du projet sont l’association monégasque Children & Future, les Fondations Apprentis d’Auteuil et Total Sénégal ainsi que les Enfants de l’Ovale.

S.A.S. Albert II et la légion étrangère

La légion étrangère d'Aubagne recevra le 30 avril un invité de marque en la personne du prince Albert II de Monaco. Et honneur rarissime, un détachement de la compagnie des carabiniers du Prince sera sous les armes avec les légionnaires. On sait que le Prince Louis II, arrière-grand père de S.A.S. Albert II a été officier de la légion étrangère et la Principauté est même "première classe d'honneur de la légion". Le thème retenu pour Camerone est "Des étrangers au service de la Liberté: 1914-2014", l'histoire de la Principauté de Monaco en est une illustration.
On se souvient que la célèbre bataille de Camerone a opposé le 30 avril 1863 une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines, ceci lors de l'expédition française au Mexique. Soixante-deux soldats de la Légion résistèrent à 2.000 soldats mexicains dans le village de Camarón de Tejeda près de Veracruz. Il n'y eut que quelques survivants.

150e anniversaire du combat de la Légion étrangère à Camerone, Aubagne, 30 avril 2013

Monaco culturel

Histoire des Grimaldi

Lundi 7 avril, à 18h30, le journaliste et écrivain italien Paolo Lingua était accueilli à Monaco par Liana Marabini, dans sa librairie-espace culturel Scripta Manent du 29, rue du Portier. Ce lieu qui est spécialisé dans l'achat et la vente de manuscrits anciens, gravures, lithographies et photos anciennes, organise des séances de rencontres dédicaces avec le public et organise également des expositions de tableaux et œuvres d'art anciennes. L'auteur, chaleureusement reçu par un nombreux public, a présenté son dernier ouvrage "I Grimaldi di Monaco", paru aux éditions De Ferrari avec une préface de René Novella. Parmi les invités on remarquait Jacques Boisson, secrétaire d'État de S.A.S. Albert II, Jean Pierre Campana, président de l'Amade Monaco, Claudio Senzioni, chancelier du Consulat général de Monaco à Gênes, secrétaire général de l'AMADE Italie, parmi d'autres personnalités italiennes et monégasques.

Céline à Monaco

Ce mardi 15 avril à 21h, Jean-François Balmer se produira dans "Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Princesse Grâce de Monaco. Au terme d'une longue tournée qui l'a conduit dans de nombreuses villes françaises et ces jours-ci encore pour plusieurs représentations au Théâtre du Gymnase de Marseille, l'acteur fera (re)découvrir au public monégasque cette œuvre magistrale. En 1h40 environ, Jean-François Balmer entraîne le spectateur à travers les quatre épisodes majeurs du roman, la guerre de 1914, l'Afrique coloniale, le séjour à New York et l'apprentissage de la médecine en banlieue. Un spectacle que nous ne pouvons que recommander avec un acteur magistral qui confesse lui-même "J'admire la langue de Louis-Ferdinand Céline, j'admire l'homme de style. Transmettre cette langue, ce ­style, est exaltant. On meurt de trouille et on veut en découdre… C'est contradictoire… Je dirais que j'ai l'ambition de faire connaître encore mieux ce très grand livre du XXe siècle, un sommet de la littérature mondiale. Je dirais que ce qu'il raconte me bouleverse, que la puissance sans illusion de sa pensée dans ce livre me touche. Mais, je le précise, je ne pense pas à celui qui a écrit des textes ignobles".

La 30e édition du Printemps des Arts s'est terminée

Elle s'est clôturée le dimanche 13 avril par la Journée marocaine. Dès 11h, c'étaient l'Ensemble Imilchil puis les ensembles d'Aglagal et des M'almates à 17h, et l'Ensemble d'Ahouach à 18h30. Ce dernier a interprété une œuvre du compositeur Ahmed Essyad, créée en relation avec la musique berbère dont il est issu.
Ce dernier long week-end du Printemps des Arts de Monte-Carlo fut d'ailleurs particulièrement brillant. Tout d'abord, deux concerts "Hors les murs", jeudi 10 avril au Château des Terrasses à Cap d'Ail, avec la jeune pianiste française Marie Vermeulin qui a interprété "Estampes" de Claude Debussy, "Gaspard de la nuit" de Maurice Ravel et un extrait des "Vingt regards sur l’Enfant Jésus" d'Olivier Messiaen. Vendredi 11 avril dans les Salons de la Rotonde Lenôtre à Beaulieu-sur-Mer, avec le violoncelliste Christian-Pierre La Marca qui interpréta Scriabine, Liszt, Rubinstein et Rachmaninov. Il était accompagné par le pianiste Eric Le Sage. Samedi 12 avril, c'était la grande "Rencontre des Conservatoires", qui a réuni les élèves de l'Académie Rainier III de Monaco et des conservatoires de Nice, Antibes, Cannes et Grasse.

Pour en finir avec les idées fausses sur la préhistoire


Une nouvelle exposition temporaire, très attrayante, est proposée au Musée d’anthropologie préhistorique de Monaco. Elle présente les idées reçues en préhistoire et se propose d'y mettre fin. Pour aider le visiteur dans cette opération, le Musée l'invite à mener lui-même l’enquête. Les combats entre hommes et vélociraptors ont-ils existé? La fameuse Lucy, découverte en Afrique, est- elle vraiment notre ancêtre? Les hommes préhistoriques vivaient-ils tous dans des grottes? Les Gaulois ont-ils érigé les menhirs? Toute une série de questions palpitantes qui seront assorties de réponses pertinentes. Ceci, à condition naturellement qu'on se rende au Musée jusqu'au 30 octobre. Plus d'infos dans l'agenda de Monaco

Artlovers au Grimaldi Forum


L’exposition Artlovers sera la grande attraction du Grimaldi Forum de Monaco du 12 juillet au 7 septembre. Sur près de 400m2, à l'Espace Ravel, les visiteurs auront l'occasion unique de voir une quarantaine d’œuvres majeures issues de la Collection Pinault. Son propriétaire est l'homme d’affaires français François Pinault, actif dans le secteur du luxe et de la mode. Passionné d’art, le milliardaire est devenu l’un des plus grands collectionneurs d’œuvres d’art contemporain au monde. Des pièces prestigieuses pièces qu’il met en valeur au Palazzo Grassi de Venise ou dans des lieux plus insolites comme les voûtes gothiques de la Conciergerie à Paris. Les œuvres présentées, peintures, sculptures, dessins notamment, viendront du monde entier.

Monaco quotidien

Résultats du Crédit foncier de Monaco

Le Crédit foncier de Monaco a dévoilé des résultats annuels en retrait. En 2013, l'établissement monégasque voit ainsi son bénéfice net reculer de 22% à 35,1 millions d'euros pour un produit net bancaire en repli de 3% à 108,6 ME. Le résultat brut d'exploitation baisse de 15% à 36,7 ME.
Les encours sous gestion ont progressé de 5% par rapport à 2012 grâce au succès des efforts de développement du fonds de commerce qui ont permis une collecte nette de nouveaux capitaux et l'ouverture de nouvelles relations, explique la banque. Le Conseil d'administration propose à l'Assemblée générale des actionnaires qui se réunira le 15 mai prochain, la distribution d'un dividende de 42,90€ par action inférieur de 16% au dividende versé en 2013.

Plan social pour les salariés de BorgWarner

Après de longues semaines de négociations, les 153 salariés du site de BorgWarner Monaco ont trouvé un accord avec la direction. L’indemnité de licenciement et les mesures sociales d'accompagnement sont inédites en Principauté. La signature définitive est intervenue le mardi 8 avril dans l'après-midi et fait de ce plan une référence en matière d’accompagnement des salariés de la Principauté. 153 personnes sont concernées par ce plan, soit l’ensemble des salariés, ils ne s'en tirent pas trop mal, même si "la perte d’un emploi ne sera jamais vraiment compensée" précise Me Frahi. Et l'avocat mandaté par les délégués du personnel d'ajouter "Mais le plan que nous avons signé est assez complet alors qu’au départ, les propositions de la direction étaient assez légères".
On sait que l'entreprise de fabrication mécanique américaine BorgWarner est présente à Monaco depuis 2006. Elle emploie plus de 19.000 personnes à travers le monde et affichait un chiffre d’affaires de 7,18 milliards de dollars en 2012. La fermeture du site monégasque avait été notifiée, comme le stipule la loi, aux délégués du personnel le 28 janvier dernier. Le directeur du site qui s’était exprimé dans la presse locale, avançait une baisse de production de 50% en cinq ans.

Le quartier du Larvotto sera rénové

Les services de l’État et les commerçants s'accordent sur la nécessité de requalifier l'espace balnéaire. Mais le projet n'est pas encore déterminé. Le Gouvernement étudie une possibilité de travaux pour rénover l’espace urbain du quartier des plages et les commerçants attendent de voir quel sera le projet envisagé. À la mi-mars, les élus au Conseil national ont évoqué l'éventualité de travaux lancés à l'automne grâce à une enveloppe débloquée au budget rectificatif. Les services de l'État et les acteurs du quartier ont été auditionnés et désormais, d'après Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l'Équipement, l'urbanisme et l'environnement "il s'agit d'établir un programme de rénovation et de phaser les travaux avant de limiter la gêne sur l'activité de ce lieu attractif de la Principauté". Les travaux pourraient commencer après la saison estivale. En quoi consisteront-ils? Pour une commerçante "Il y a besoin de tout refaire, l'ensemble a déjà 50 ans. Il faut redynamiser, ce sera bien pour les riverains et les clients". Au Conseil national, l'idée a été évoquée pour la promenade supérieure, d'ajouter des kiosques, ceci afin de créer un lieu de vie comme on peut en trouver le long des plages de la côte atlantique. Actuellement, il n'y a qu'un kiosque à journaux, un manège et deux restaurants. Au bord des plages, la réfection pourrait donner un certain renouveau à la zone où alternent commerces et restaurateurs. Pour Anne Tanzi, propriétaire et gérante de la plage privée "La Note Bleue" "C'est une très bonne idée de faire des travaux, même si c'est toujours un moment délicat. Les aménagements sont vétustes, le carrelage est daté. Nous attendons d'avoir quelque chose de beau".

Au fil des ans

1er avril 1950, signature à Paris de la Convention entre la France et la Principauté de Monaco tendant à éviter les doubles impositions et à codifier les règles d'assistance en matière successorale. Elle fut approuvée par la loi n° 53-84 du 7 février 1953, JO du 11 février 1953, ratifiée à Paris le 22 mai 1953 et publiée par le décret n° 53-555 du 1er juin 1953, JO du 10 juin 1953.

3 avril 1925, décès à Nice du ténor Jean de Reszke qui était né Jan Mieczysław Reszke à Varsovie le 14 janvier 1850. On put apprécier son talent à l’Opéra de Monte-Carlo.

4 avril 19021, naissance à Verrières-le-Buisson dans l'actuel département de l'Essonne, où elle s'éteindra le 26 décembre 1969, de Louise Levêque de Vilmorin, connue en littérature sous le nom de Louise de Vilmorin. Une de ses œuvres fut le célèbre "Madame de" dont Max Ophüls tira un délicieux film en 1953. En 1955, Louise de Vilmorin avait reçu le prix littéraire Prince Pierre de Monaco.

5 avril 1920, au cours d’une réception à la préfecture des Alpes-Maritimes, Paul Deschanel, président de la République française élève à la dignité de grand officier de la Légion d’honneur, le prince héréditaire Louis, qui deviendra Louis II le 26 mai 1922.

7 avril 1868 naissance à Paris de l'architecte Charles Antoine Letrosne. Avec son fils Daniel, architecte lui aussi, il réalise le Sporting club d'hiver de Monte-Carlo. Charles Antoine Letrosne est mort le 8 août 1939 à Saint-Nom-la-Bretèche près de Paris.

8 avril 1943, naissance à Neuilly-sur-Seine du romancier et essayiste et chroniqueur Jean-Marie Rouart qui obtint en 1991 le prix littéraire Prince Pierre de Monaco.

9 avril 1906, naissance à Budapest du chef d'orchestre hongrois Antal Doráti, naturalisé américain en 1947. L'activité de cet élève de Zoltán Kodály et Béla Bartók s'exerça de 1933 à 1941 au sein des Ballets russes de Monte-Carlo, il en fut d'abord le second chef puis, à partir de 1938 le directeur musical. Il est décédé le 13 novembre 1988 à Gerzensee dans le canton suisse de Berne.
9 avril 1930, décès à Paris de la cantatrice française Rose Caron qui était née Rose Lucile Meunier le 17 novembre 1857 à Monnerville dans l'actuel département de l'Essonne. Elle triompha dans le répertoire wagnérien et on put l'entendre à plusieurs reprises à l'Opéra de Monte-Carlo.

10 avril 1301, fin du règne de Rainier Ier de Monaco, Ranieri Grimaldi, seigneur de Monaco, qui avait commencé le 8 janvier 1297. Ce même 10 avril débute l'occupation génoise qui se terminera le 12 septembre 1331.
10 avril 1875, naissance à la Ferté-Alais, actuellement dans le département de l'Essonne, de Maurice Bouilloux-Lafont qui fut ministre d’État de juin 1932 de juin 1937. Il est décédé le 29 juillet 1937 à Barcelonnette dans les actuelles Alpes de Haute-Provence.
10 avril 1909, création à l'Opéra de Monte-Carlo de "La Foi", musique de Camille Saint-Saëns pour la pièce en cinq actes d'Eugène Brieux.
10 avril 1919, création à l'Opéra de Monte-Carlo de "Masques et bergamasques" op.112, musique de scène en 8 tableaux de Gabriel Fauré, sur un livret de René Fauchois.
10 avril 1998, décès du physicien français Raimond Castaing qui était né le 28 décembre 1921 à Monaco.

11 avril 1922, naissance à Paris de l'écrivain Antoine Blondin, un des plus célèbres membres du mouvement des Hussards. Son roman "Un singe en hiver" fut porté à l'écran par Henri Verneuil en 1962. En 1971, le prix littéraire Prince Pierre de Monaco lui fut attribué. Antoine Blondin est mort le 7 juin 1991 à Paris.

12 avril 1938, décès à Paris de la grande basse russe Fiodor Ivanovitch Chaliapine qui était né à Kazan le 13 février 1873. On put apprécier son talent à l'Opéra de Monte-Carlo principalement dans le Don Quichotte de Massenet qui y fut créé le 19 février 1910.
12 avril 1975 décès à à Paris de la chanteuse, danseuse et meneuse de revue Joséphine Baker, née Freda Josephine McDonald le 3 juin 1906 à Saint-Louis dans le Missouri. A partir des années 1960, elle connut de graves difficultés financières et reçut sous diverses formes l'aide de son amie la princesse Grace de Monaco. Ses obsèques eurent lieu le 15 avril 1975 à l'église parisienne de la Madeleine. Elle est enterrée au cimetière de Monaco.
12 avril 1988, décès à Monaco de l'actrice et chanteuse française Colette Denise de Glarélial qui s'était fait connaître sous le nom de Colette Deréal. Elle était née le 22 septembre 1927 à Saint-Cyr-l'École, aujourd'hui dans le département des Yvelines.

13 avril 1940, naissance à Nice de l'écrivain franco-mauricien Jean-Marie Gustave Le Clézio, connu en littérature sous le nom M. G. Le Clézio. Le prix littéraire Prince Pierre de Monaco lui fut attribué en 1998.

14 avril 1895, naissance à Saint-Pétersbourg de Micheline Marguerite Delphine Marquet qui sous le nom de Mary Marquet, fit une longue carrière à la Comédie française. Elle aborda ensuite le théâtre de boulevard et se fit remarquer au cinéma. Elle est décédée le 29 août 1979, son amie la princesse Grace de Monaco l'accompagna au cimetière Montmartre.
14 avril 1906, création à l'Opéra de Monte-Carlo de l'opéra-comique en trois actes de Louis Ganne "Hans, le joueur de flûte". Sur un livret de Maurice Vaucaire et Georges Mitchell, inspiré d'une légende répandue en pays germanique. Sous la direction du compositeur.
14 avril 2009, décès de l'écrivain et homme politique français Maurice Druon. Ce neveu de Joseph Kessel était né à Paris le 23 avril 1918. En 1966, il avait reçu le prix littéraire Prince Pierre de Monaco.

15 avril 1969, décès à Lausanne de Victoria Eugenia Julia Ena de Battenberg née au château de Balmoral en Écosse le 24 de octobre de 1887. Le 31 mai 1906 elle avait épousé le roi Alphonse XIII d'Espagne. Elle fut la marraine du jeune prince Albert lors de son baptême le 21 avril 1958.

15/04/2014


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :