Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


L’Arctique en question - A l'heure du bilan - Italie et Monaco - Le nautisme à l'honneur - Le cinéma mène à tout - Des prix dont on se souviendra - La santé au Burundi - De plus en plus de vélos


L'Arctique en question

actus_monaco_5.mp3 actus_Monaco.mp3  (2.33 Mo)

S.A.S. Albert II a participé à la seconde édition du forum international "Arctique : territoire de dialogue" qui s'est tenue du 21 au 24 septembre à Arkhangelsk, en Russie, il y était tout particulièrement question des transports dans cette zone. Ce colloque, organisé par la Société géographique de Russie, réunissait les représentants des pays membres du conseil de l’Arctique, des scientifiques et des spécialistes de cette région. Le Prince est intervenu aux cotés de Vladimir Poutine, Premier ministre de la Fédération de Russie, et d'Olafur Ragnar Grimsson, président de la République d’Islande. En septembre 2010, le Prince s'était rendu à Moscou dans le cadre de cette manifestation et avait été nommé membre honoraire de la Société géographique de Russie.

A noter que le Souverain participe ce mardi 27 septembre 2011 à la Conférence annuelle des Ateliers de la Terre, à Évian, où une vingtaine d'ateliers et tables rondes soulèveront les questions cruciales de l'énergie, de la mobilité, de l'eau, de la ville intelligente, de la gestion des risques, de la biodiversité.

A l'heure du bilan

(c) Photo courtoisie
(c) Photo courtoisie
Au cours d’une conférence de presse, le 20 septembre, S.E. Michel Roger, entouré des conseillers de Gouvernement, a présenté les chiffres des retombées économiques du mariage princier. Elles ont été estimées à 29 millions d'euros par l'IMSEE, Institut monégasque de la statistique et des études économiques. Il a par ailleurs rappelé l’effort de discipline budgétaire que le Gouvernement avait entrepris pour préserver tous les atouts de Monaco et résister aux crises que traverse notre époque. En ce qui concerne les retombées économiques du mariage princier, le ministre d’État a distingué les directes qui atteignent 14,9 millions d'euros et les indirectes. Celles-ci se répartissent en retombées immédiates chiffrées à 4,6 millions et en retombées à long terme évaluées à quelque 9 millions. Précisons que les retombées directes sont les dépenses liées à l'organisation et effectuées en Principauté. Les indirectes ont été générées par les visiteurs et les participants aux différents événements organisés à l'occasion du mariage. Rappelons que le mariage a coûté près de 20 millions d'euros pris en charge à peu près à parts égales par l’État monégasque et le Palais. L'hôtellerie et la restauration ont été parmi les secteurs ayant le plus profité de la cérémonie. Ce mariage a été des plus bénéfiques pour l'industrie touristique. De son côté, le Musée Océanographique qui présente l'exposition "L'histoire du mariage princier" ne désemplit pas.
Par la suite, les conseillers ont évoqué la sécurité routière, la disparition de la TV analogique et la mobilité en Principauté. Il a également été question des mesures d’amélioration de la gestion de l’IM2S ainsi que de la participation de Monaco au débat général en ouverture de la 66e Assemblée Générale des Nations Unies.

Un autre bilan, le rapport 2010 de la Commission de Contrôle des Activités Financières (CCAF, Commission indépendante dont le rôle est de réguler l'activité des 76 entités bancaires et financières agrées en Principauté) a été présenté ce lundi 26 septembre, mettant en évidence, entre autres, la résilience de la place financière à la crise internationale grâce à la qualité de la régulation et de l'ancrage international de Monaco.

Italie et Monaco

S.E. Antonio Morabito, ambassadeur d'Italie à Monaco, a présenté au ministère d’État le "Mois de la culture et de la langue italiennes" qui commencera le 1er octobre prochain et proposera une quinzaine d'événements jusqu'au 25 octobre. S.E. Michel Roger, ministre d’État et Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, ont évoqué les liens d'amitié existant entre Monaco et l'Italie et rappelé l'importance de la culture dans le rapprochement entre les deux pays. Ils ont exprimé leur satisfaction de voir cette amitié se concrétiser notamment par cette initiative à laquelle S.A.S. le Prince Albert II, le président de la République italienne et le Gouvernement princier ont accordé leur soutien. Plusieurs institutions participent à ce mois de manifestations culturelles comme le Grimaldi Forum, les Ballets de Monte-Carlo et la direction des Affaires culturelles.

Le nautisme à l'honneur

(c) Photo courtoisie
(c) Photo courtoisie
Le 21e Monaco Yacht show s'est tenu du 21 au 24 septembre. S.E. le ministre d’État, entouré des conseillers de Gouvernement et de nombreuses personnalités monégasques, s'y est rendu, en compagnie de Gaëlle Tallarida qui dirige cette manifestation depuis deux ans. Quelque 30.000 personnes étaient attendues à ce rendez-vous mondial de la grande plaisance pour découvrir une flotte exceptionnelle de 100 superyachts mesurant jusqu’à 90 m de long et ce que proposent 500 sociétés exposantes, leaders du yachting de luxe. Cette grande exposition a aussi attiré des hôtes de marque dont le prince Albert II de Monaco en compagnie du roi d'Espagne Juan Carlos Ier. Ensemble, ils ont visité le Columbus 177 Prima. Les deux souverains ont aussi parcouru le quai des États-Unis en voiturette électrique.

Le cinéma mène à tout

S.A.R. Caroline de Monaco a assisté le 20 septembre au vernissage de l'exposition "Afternativelight", qui présente les œuvres d'une trentaine d'artistes internationaux et se tient jusqu'au 25 septembre au Chapiteau de Fontvieille. Cette manifestation permet d'avoir "Un autre regard sur des créations inédites, la découverte des jardins secrets et passions cachées de 35 artistes venus des quatre coins du monde". C'est "Un laboratoire d'expérimentation à part entière, réunissant des peintres, des sculpteurs, des acteurs, des designers, des metteurs en scène, des écrivains, des musiciens, des stylistes, des danseurs, qui, tous, s'investissent les uns dans les domaines des autres". Durant les cinq jours que dure l'exposition, les visiteurs rencontreront les artistes et assisteront à des projections de films et à des représentations de pièces de théâtre. Les œuvres picturales de Robert Redford, absent pour cause de tournage seront à l'honneur, ainsi que celles de son épouse Sibylle Szaggars Redford, peintre et artiste multimédia. Sont exposées des reproductions exactes, uniques et signées de la main de l'acteur qu'il a réalisées dans les années 1957-1960. Robert Redford, ancien étudiant en art, a déclaré au magazine spécialisé Arcolmag, revue trilingue publiée par l'association culturelle roumaine Arcol, organisatrice de l'exposition, "Ces esquisses remontent à un moment de ma vie où je voulais devenir un artiste figuratif (...) En un sens, le temps et la liberté que j'avais alors me manquent". Ces cinq œuvres de la star sont mises en vente, comme toutes les autres pièces de l'exposition et les fonds recueillis seront versés intégralement à deux associations monégasques, Jeunes j'écoute et Alexandra, dont la princesse Caroline est présidente. Parmi les artistes exposés Gilles Jacob, président du festival de Cannes, la styliste Elizabeth Wessel ou le sculpteur Nicolas Lavarenne entre autres.

Des prix dont on se souviendra

A l’occasion du 60e anniversaire du Prix Littéraire, la Fondation Prince Pierre, en collaboration avec les Éditions du Rocher, a souhaité publier, sous la direction de Gérard de Cortanze, une anthologie de textes des 60 lauréats du Prix Littéraire. Ils portent sur la création artistique. Leur publication sera complétée par un recueil de textes rédigés par des lycéens de la Principauté qui partagent leurs regards sur les œuvres lauréates de la Fondation dans les trois domaines de création. 31 élèves des établissements scolaires de la Principauté, Lycée Albert Ier et Lycée Technique, y ont participé, trois d’entre eux étaient en charge de la critique musicale, 18 de la critique artistique et 10 de la critique littéraire. Sera également présenté, dans le cadre de cet anniversaire, un recueil relatant les actions de la Fondation Prince Pierre. Ce "Mini-Livre", constitue un hommage au soutien de la Fondation Prince Pierre à la création littéraire. Enfin, la Fondation, toujours en collaboration avec les Éditions du Rocher, poursuit sa série "Les Grandes Traductions" avec la parution de "Le Moulin du Pò", Il Mulino del Pò de Riccardo Bacchelli - Tome 1. Les deux tomes suivants seront publiés lors des prochaines sessions de la Fondation Prince Pierre. Le palmarès de la Fondation Prince Pierre sera proclamé le mardi 4 octobre 2011, à 20 h, à la Salle Garnier.

La santé au Burundi

Une délégation monégasque composée notamment de Francis Kasasa, secrétaire général de l’AMADE mondiale, et de Jérôme Froissart, directeur de la Coopération monégasque, a inauguré, le 21 septembre, le "Centre mère-enfant Princesse Caroline" dans la province de Bururi, son nom rend hommage à l’investissement personnel de S.A.R. la Princesse de Hanovre auprès des enfants burundais. Cette structure de santé est au cœur du programme soutenu depuis 2008 par l’AMADE Burundi, l’AMADE mondiale, Fight Aids Monaco et le Gouvernement princier pour aider 13.000 enfants orphelins ou vulnérables et 40.000 femmes enceintes. Après des années de guerre et un taux de prévalence du VIH très élevé, le plaçant au seizième rang des pays d’Afrique subsaharienne les plus touchés par la pandémie du sida, le Burundi compte 800.000 orphelins et autres enfants vulnérables, OEV. Le projet de "Prise en charge communautaire des orphelins et autres enfants vulnérables" soutenu depuis 2008 par l’AMADE Burundi, l’AMADE mondiale, Fight Aids Monaco et le Gouvernement princier, a déjà enregistré de très bons résultats. Citons notamment l'accès aux soins de santé primaire pour 12.700 OEV à partir du centre médico-social de Bururi et des centres de santé partenaires ; la scolarisation de 15.000 OEV et la distribution de 36.000 kits scolaires ; la construction de 240 logements sociaux ; la sensibilisation de 40.000 femmes enceintes au dépistage du VIH/Sida ; la formation professionnelle de 120 chefs de foyer, tuteurs d’orphelins, afin de leur permettre une meilleure prise en charge de leurs frères et sœurs. Ce programme planifié jusqu’en 2014, prévoit notamment de compléter les prestations assurées par le Centre mère-enfant Princesse Caroline et d’y ajouter des services de consultation prénatale, de planning familial, de consultation et de vaccination des nourrissons. Un volet "micro-finance" permettra également aux chefs de foyers et aux tuteurs d’orphelins de parvenir à une autonomisation financière durable par l’octroi de crédits afin de développer des activités génératrices de revenus et, aux personnes vivant avec le VIH/SIDA, de bénéficier d’une meilleure prise en charge médicale.
Voir également notre article précédent, dans la rubrique de Burundi

De plus en plus de vélos

Le 21 septembre, la CAM, Compagnie des autobus de Monaco, prolongeant la période de test commencée l’an dernier, avec une trentaine de vélos disponibles sur l’ensemble des cinq stations, a mis en service deux nouvelles stations à l’arrêt de bus Princesse Stéphanie et avenue des Pins à Monaco-Ville ; une troisième station boulevard de Belgique est opérationnelle en cette fin de semaine. Comme le précisait lors de la conférence de presse du Gouvernement mardi matin, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme "Cette nouvelle période d’essai a pour objectif d’évaluer la mobilité entre les stations en élargissant le panel d’utilisateurs à 150. D’ici quelques mois, le modèle monégasque d’utilisation sera défini pour répondre à la demande croissante de déplacement à vélo. La nouvelle génération de stations, comme les nouveaux vélos aux couleurs de la Principauté, ont été améliorés en tenant compte des problèmes observés sur les prototypes et des remarques des testeurs". Après une enquête réalisée en janvier dernier sur la première phase de test, 60 % des utilisateurs ont révélé être "satisfaits" du service proposé et 37,78 % "très satisfaits". Tous ceux qui souhaitent participer au test peuvent se renseigner auprès de la CAM : velos@cam.mc ou www.cam.mc.

27/09/2011


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :