Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Aix-en-Provence n’aura pas son musée Picasso


Par Rédigé le 11/11/2020 (dernière modification le 05/11/2020)

Il en était fortement question cependant, on y avait même cru mais maintenant, sauf miracle, il faut se résoudre à accepter qu’après quatre années de discussions, la municipalité aixoise et la belle-fille du peintre, son héritière, ne sont pas parvenues à un accord.


Le projet d'un musée Picasso à Aix-en-Provence tombe à l'eau (c) DR
Le projet d'un musée Picasso à Aix-en-Provence tombe à l'eau (c) DR
rue_des_jeux_16__2_.m4a Aix-en-Provence, musée Picasso.m4a  (1.62 Mo)

Et la mairie d'Aix-en-Provence de déclarer "La ville a été au regret de constater que le projet de Musée dans l'ancien collège des Prêcheurs ne pourrait se faire". L’établissement ajoute "Ce musée aurait participé à renforcer encore un peu plus l'attractivité du territoire dans ce domaine".
Le collège des Prêcheurs en plein centre d’Aix-en-Provence dit aussi couvent des Prêcheurs, fut fondé au XIIIe siècle. Au cours des ans il a servi de Parlement, de palais de justice, d’hébergement pour les militaires, d’école normale d’instituteurs, de conservatoire de musique, d’école et finalement à partir de 1972, de collège qui sera fermé en 2015. Le conseil général des Bouches-du-Rhône a alors rétrocédé les murs à la municipalité.

C’était, selon cette dernière, un "lieu stratégique" pour accueillir le musée Picasso. Mais après quatre ans de tractations, les deux parties ne sont pas parvenues à un accord. Leurs intérêts ne sont pas les mêmes. Il faut cependant souligner la bonne volonté de la mairie d’Aix qui a vendu le couvent et le déambulatoire de l’église voisine de la Madeleine à Catherine Hutin pour 11,5 millions d'euros soit avec une réduction d'un demi-million. Mais il y a eu un "point d'achoppement" à cause de "la clause d'affectation de 15 ans". Celle-ci garantit que l'établissement resterait un musée durant cette période. Catherine Hutin n’en veut pas. Il faudrait aussi pour que les négociations reprennent qu’elle établisse "une liste non exhaustive des œuvres de Pablo Picasso qui pourraient être exposées dans ce lieu culturel".

A Aix, on avait déjà fait de beaux projets pour le "Musée Jacqueline et Pablo Picasso" dont l’ouverture devait avoir lieu en 2021. On imaginait déjà dans l’enceinte du couvent des Prêcheurs la plus grande collection de Picasso au monde, soit plus de 2.000 pièces jamais exposées jusque-là, dont 1.000 tableaux et une multitude de dessins, sculptures, céramiques et aussi photographies. On avait envisagé un espace de 1.000m2 pour l’exposition permanente et 500m2 supplémentaires pour les expositions temporaires et même un auditorium de 200 places réservé aux conférences sur Picasso et l’art en général, sans oublier un centre de recherches, des ateliers de poterie et de gravure. Et l’on voyait déjà 500.000 visiteurs envahir le musée chaque année, avec évidemment les retombées économiques habituelles… Il n'en sera donc rien, du moins pour l'instant!

Catherine Hutin-Blay est héritière de sa mère née Jacqueline Roque, la dernière épouse de Pablo Picasso, morte le 15 octobre 1986. Elle est née du premier mariage de Jacqueline avec l'ingénieur André Hutin, Blay est le nom de son mari, le journaliste brésilien Milton José Blay.  








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook