Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Arabie Saoudite: Mort d'un manifestant chiite

Communication de notre partenaire


Issam Muhammad Ali Abu Abdullah, 22 ans, a été abattu lors d'une manifestation dans la soirée du 12 janvier, dans la ville d'Awwamiya. Trois autres personnes auraient été blessées.


Le ministre de l'Intérieur a déclaré que sa mort était survenue lors d'un échange de coups de feu entre les forces de sécurité et des personnes qui leur avaient également lancé des cocktails Molotov. Des sources locales ont affirmé à Amnesty International qu'il avait succombé à de multiples blessures par balles tirées par les forces de sécurité.

Le rassemblement du 12 janvier avait été mis sur pied pour demander aux autorités de libérer les prisonniers politiques et de mettre fin à la discrimination dont pâtit la minorité chiite dans le royaume.
"Issam Mohammad Ali Abu Abdullah compte parmi plusieurs manifestants morts de manière troublante en Arabie saoudite ces derniers mois. Il est d'autant plus nécessaire d'ouvrir sans délai une enquête indépendante sur sa mort que les investigations annoncées sur les précédents décès de manifestants survenus dans des circonstances similaires n'ont semble-t-il pas abouti", a indiqué Philip Luther, directeur adjoint du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d'Amnesty International.

En novembre 2011, quatre membres de la minorité chiite ont été tués par les forces de sécurité dans le cadre de trois événements distincts dans la région d'al Qatif, dont trois pendant des manifestations.
Certaines sources ont confié à Amnesty International que la police antiémeutes avait ouvert le feu sur les manifestants – dont certains avaient des armes à feu. Le ministère saoudien de l'Intérieur a pour sa part affirmé que les forces de sécurité avaient essuyé les tirs d'"agresseurs".
Les autorités avaient promis de mener des enquêtes, mais il semble qu'elles n'aient rien fait. La famille d'Issam Abu Abdullah réclame une enquête indépendante sur sa mort.

Les manifestations sont interdites dans le royaume. Depuis le mois de février 2011, lorsque des manifestations sporadiques ont débuté, le gouvernement saoudien a imposé un tour de vis et a notamment arrêté des centaines de personnes, pour la plupart des musulmans chiites, dans la province de l'Est en proie à des troubles. Plus de 300 personnes ayant pris part à des manifestations majoritairement pacifiques à al Qatif, al Ahsa et Awwamiya ont été arrêtées, pendant les rassemblements ou peu après. La plupart d'entre elles ont été libérées, souvent après s'être engagées sous la contrainte à ne plus manifester.

Dans un rapport qu'elle a publié récemment sous le titre "Arabie saoudite. Réprimer au nom de la sécurité", Amnesty International a rendu compte de la nouvelle vague de répression qui déferle sur le royaume, les autorités sévissant contre les manifestants et les réformistes sous couvert de raisons sécuritaires.
arabie_saoudite_6.mp3 Arabie_Saoudite.mp3  (294 Ko)


20/01/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :