Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Avec Edgär, la pop amiénoise a le vent en poupe


Par Léa Fontana Rédigé le 17/12/2019 (dernière modification le 16/12/2019)

Depuis leur rencontre en 2013, le groupe a donné près de 200 concerts, réalisé 4 clips, totalisé 80 passages TV et fait les premières parties de Lisa Stanfield, Feu! Chatterton, Vitalic et Talisco. Ils reviennent avec nous sur ce parcours prometteur.


Cover du nouveau single d'Edgar "Stuck in your shadow" © Edgär
Cover du nouveau single d'Edgar "Stuck in your shadow" © Edgär
podcast___avec_edgar,_la_pop_amienoise_a_le_vent_en_poupe.mp3 Avec Edgär, la po...  (6.31 Mo)

Originaires d’Amiens, c’est la musique qui les a fait se rencontrer. Alors qu’ils évoluaient chacun dans des groupes différents, c’est Antoine le premier qui est séduit par les morceaux de Ronan. "J’aimais beaucoup ce qu’il faisait, je lui ai proposé qu’on monte un projet à deux. Il a d’abord refusé parce qu’on ne se connaissait pas. Finalement, une belle amitié est née et Edgär a vu le jour deux ans plus tard" nous explique-t-il. Le duo est complémentaire, "Ronan écrit, compose et interprète les morceaux. Moi, j’apporte ma patte et j’en fais la promotion". Leur premier concert à La Lune Des Pirates pour le Festiv’art marque le début d’une longue série.

Le groupe se professionnalise et enchaine les dates

"La plus mémorable, c’est celle que l’on a faite à Paris, au Trianon, pour la première partie de Lisa Stanfield. Jouer sur cette scène devant autant de monde, c’était un bel accomplissement pour nous". Après leur titre, "Two trees" qui a fait plus de 2 millions d’écoutes sur Spotify, le groupe a récemment dévoilé deux nouveaux morceaux, "Heaven Tricks" et "Stuck in your shadow" en featuring avec MB14, le demi-finaliste de la 5e édition de l’émission The Voice. "On a laissé passer trop de temps entre la sortie de Two Trees et celle de Heaven Tricks, on ne veut plus faire cette erreur" ont-ils confié.

S’ils sont aujourd’hui heureux de pouvoir vivre de leur musique, les deux Amiénois veulent voir plus grand. "L’objectif ultime serait de pouvoir sortir un album, de passer en radio et de faire une vraie carrière dans la musique". Au fur et à mesure, Edgär grandit et fait rayonner la pop amiénoise en France. De nouvelles dates de concerts sont encore prévues pour l’année 2020.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche




Facebook