Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Bahreïn: Des personnes arbitrairement déchues de leur nationalité

Communication de notre partenaire


La décision d'expulser 10 personnes déchues de leur nationalité bahreïnite, prononcée par un tribunal de Bahreïn mardi 28 octobre 2014, doit être annulée, a déclaré Amnesty International.


ba_8.mp3 Bahreïn.mp3  (155.31 Ko)

Ces 10 hommes font partie d'un groupe de 31 individus dont la citoyenneté a été arbitrairement révoquée en novembre 2012. Ces hommes, considérés comme des étrangers dans le pays depuis la révocation de leur nationalité, ont appris qu'ils risquaient d'être expulsés d'un jour à l'autre. On ne leur a donné aucun détail sur le lieu où ils seront envoyés.

"Priver arbitrairement ces Bahreïnites de leur nationalité et les forcer à quitter le pays fait d'eux des "apatrides", et va à l'encontre des obligations de Bahreïn aux termes du droit international. Ils ont déjà été privés de droits fondamentaux tels que l'accès à l'emploi, aux soins de santé et à l'éducation simplement pour avoir exprimé des opinions dissidentes, et pour couronner le tout on s'apprête à les expulser", a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

En novembre 2012, le ministère de l'Intérieur a déclaré que la décision de retirer leur nationalité à ces 31 hommes avait été prise conformément à la loi bahreïnite sur la citoyenneté, en vertu de laquelle la nationalité d'une personne peut être révoquée si cette dernière porte atteinte à la sûreté de l'État. Aucune explication n'a cependant été donnée aux 31 membres de ce groupe quant à la menace qu'ils représentaient. Vingt d'entre eux vivent à l'étranger, notamment deux anciens députés, ainsi que des militants et des dignitaires religieux.
L'opacité de la décision de priver ce groupe de personnes de leur nationalité rend les procédures judiciaires contre elles arbitraires et injustes.


05/11/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :