Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Balkans: Des réfugiés et des migrants frappés par la police

Communication de notre partenaire


Des milliers de réfugiés, de demandeurs d’asile et de migrants - dont des enfants - qui effectuent un voyage dangereux à travers les Balkans sont victimes de violences et d’extorsion de la part des autorités et de bandes criminelles, et sont honteusement abandonnés par l’Union européenne (UE), dont le système d’asile et de migration défaillant les piège, sans aucune protection, en Serbie et en Macédoine, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport.


balkans_refugies_migrants_frappes.mp3 Balkans refugies migrants police  (279.59 Ko)

Intitulé "Europe’s borderlands: Violations against migrants and refugees in Macedonia, Serbia and Hungary", ce rapport constate qu’un nombre croissant de personnes vulnérables se retrouvent bloquées dans une situation juridique incertaine dans les Balkans. Cette situation est exacerbée par les renvois sommaires ou expulsions aux différentes frontières, l’accès limité à l’asile dans les pays de transit et le manque de voies d’immigration légales vers l’UE.

"Les réfugiés qui fuient la guerre et les persécutions traversent les Balkans dans l’espoir de trouver la sécurité en Europe, et ils se retrouvent au contraire victimes de violences et d’exploitation et à la merci de systèmes d’asile défaillants", a déclaré Gauri van Gulik, directrice adjointe du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International.
"La Serbie et la Macédoine sont devenues une cuvette dans laquelle se retrouve piégé le trop-plein de réfugiés et de migrants que personne dans l’UE ne semble vouloir accueillir."

Ce rapport s’appuie sur quatre missions de recherche menées en Serbie, Hongrie, Grèce et Macédoine entre juillet 2014 et mars 2015 et sur des entretiens avec plus de 100 réfugiés et migrants. Leurs témoignages révèlent les conditions choquantes auxquelles sont confrontés ceux qui tentent d’emprunter l’itinéraire passant par l’ouest des Balkans - qui a supplanté la Méditerranée au rang de première voie d’entrée illégale dans l’UE. Le nombre de personnes appréhendées alors qu’elles tentaient de passer la frontière entre la Serbie et la Hongrie a, à lui seul, augmenté de plus de 2.500% depuis 2010 (passant de 2.370 à 60.602).

La route des Balkans, qui conduit les réfugiés et les migrants en Grèce par la mer depuis la Turquie, puis leur fait traverser la Macédoine et la Serbie pour atteindre la Hongrie, est moins meurtrière que la traversée de la Méditerranée depuis la Libye, mais compte néanmoins son lot de dangers et d’obstacles. Depuis janvier 2014, 123 réfugiés, demandeurs d’asile et migrants se sont noyés en tentant d’atteindre la Grèce, et 24 ont été tués sur des voies ferrées.



20/07/2015




1.Posté par Adriana Radu le 11/09/2015 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut-etre ils devront chercher de l'aide dans les pays voisins, aux Emirates, en Qatar, en Iran.....  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :