Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Bangladesh: Représailles après l’exécution d’un chef islamiste

Communication de notre partenaire


La pendaison du chef islamiste Abdul Quader Mollah jeudi 12 décembre est une honte*, et les autorités du Bangladesh doivent maintenant veiller à protéger les gens contre des représailles, a déclaré Amnesty International.


bang.mp3 Bangladesh.mp3  (147.76 Ko)

"Abdul Quader Mollah n’aurait jamais dû être exécuté. La peine de mort est une violation des droits humains, qui ne doit pas être utilisée pour punir d’autres violations présumées des droits humains", a déclaré Abbas Faiz, chercheur d’Amnesty International sur le Bangladesh.

"À l’heure actuelle, le pays est sur le fil du rasoir: les tensions y sont très fortes à l’approche des élections et les manifestations dans la rue sont quasi permanentes. L’exécution d’Abdul Quader Mollah pourrait déclencher de nouvelles violences, les membres de la communauté hindoue en étant les principales victimes", a-t-il ajouté.

Abdul Quader Mollah, personnalité éminente du parti d’opposition islamiste Jamaat-e-Islami, a été exécuté à Dacca jeudi 12 décembre. En février, il avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour crimes contre l’humanité par le Tribunal pour les crimes de droit international, un tribunal chargé d’enquêter sur la guerre d’indépendance du pays en 1971.

Le parti Jamaat-e-Islami a organisé une grève générale d’une journée, jeudi 12 décembre 2013, pour protester contre l’exécution qui a déjà entraîné des violences entre les manifestants et les forces de sécurité. À ces tensions s’ajoute un différend au sujet des prochaines élections générales, prévues pour le 5 janvier, qui a donné lieu à de violentes manifestations auxquelles ont participé des sympathisants du gouvernement et de l’opposition.

* Amnesty International s’oppose en toutes circonstances et sans aucune exception à la peine de mort, quelles que soient la nature et les circonstances du crime commis, la culpabilité ou l’innocence ou toute autre situation du condamné, ou la méthode utilisée pour procéder à l’exécution.


19/12/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :