Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

COTE D’IVOIRE: Laurent Gbagbo, liberté provisoire rejetée


La Cour pénale internationale (CPI) a confirmé ce mardi 29 octobre la décision de la chambre préliminaire ordonnant le maintien en détention de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.


Laurent Bagbo au CPI (c) DR
Laurent Bagbo au CPI (c) DR
gbagbo_cpi.mp3 Gbagbo_CPI.mp3  (49.72 Ko)

L’audience en appel de l’ex-président de la République ivoirienne à la Cour pénale internationale de la Haye s’est tenue ce mardi 29 octobre. L’ex chef d’État ivoirien avait fait appel à la décision de la Chambre préliminaire de la Cour en date du 11 juillet dernier ordonnant son maintien en prison en attendant son éventuel procès. Pour la septième fois la Cour a rejeté la demande de liberté provisoire introduit par la défense de Laurent Gbagbo.

Après avoir donné lecture de l’arrêt de la Chambre ainsi que les motifs de l’interjection de l’appel de Laurent Gbagbo de la 3e décision de la chambre préliminaire conforment au statut de Rome, la procureur générale a précisé que la décision du maintien de l’ex baron d’Abidjan en prison le temps de son éventuel procès a été pris après délibéré approfondi à l’unanimité du jury.
Les motifs d’appel et les arguments de la défense susceptibles de démontrer erreur ou une faille juridique ont tous été rejetés et souligne par ailleurs.
Laurent Gbagbo aurait la possibilité de s’enfuir s'il obtenait une liberté provisoire car selon la CPI l'ancien chef de l’État ivoirien dispose également d'un important réseau de partisans qui serait susceptible de l’enlever ou de l’inciter à perturber le processus de réconciliation national actuellement en cours en Côte d’Ivoire.
L'absence d'éléments nouveaux sur l'incapacité de Laurent Gbagbo à tenir un procès a également milité en faveur de cette décision de la Cour.

Laurent Gbagbo, 68 ans, son épouse Simone ainsi que d’autres membres de son entourage font l’objet d’un mandat d’arrêt international, soupçonnés de crimes contre l'humanité suite à la crise post-électorale de 2010 à 2011 qui a fait plus 3000 morts en Côte d’Ivoire.
Il avait été interpellé en avril 2011 par les forces de son potentiel rival Alassane Ouattara, appuyées par l'armée française et l'ONU. Il a ensuite été transféré fin 2011 à La Haye, où il est écroué depuis et nie tous les chefs d’accusations portés en son encontre. Quant à son épouse, Simone, elle fait aussi l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour Pénale Internationale mais Abidjan refuse son extradition à la Cour, au motif que la justice ivoirienne est désormais en capacité d'assurer équitablement son procès. L'ex-ministre Charles Blé Goudé lui aussi fait l'objet d'un mandat d'arrêt, Il est actuellement détenu en Côte d'Ivoire et son sort reste incertain.


04/11/2013








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :