Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Curiosités du design


Par Elise Venet Rédigé le 26/02/2020 (dernière modification le 15/02/2020)

Passage en revue de quelques objets incongrus de la grande histoire du design, devenus stars comme le fameux presse-citron de Philippe Starck, ou tombés dans l'oubli. Entre fonction sociale et esthétique, qu'est-ce qui explique le succès, parfois mondial, de nos objets quotidiens ?


Pression

© M.G.
© M.G.
Une controverse est née dans les années 90 autour du presse-citron de Philippe Starck "Juicy Salif", car il constituait une parodie évidente du principe de création moderne "la forme suit la fonction". L'idée serait venue à Starck tandis qu'il pressait un citron pour assaisonner une assiette de calamars frits d'un restaurant de l'ile de Carpraia (Italie). La forme animale de Juicy Salif s'inspirerait donc de schémas exécutés sur la nappe en papier, aboutissant à une forme que certains ont interprétée comme un calamar, un alien, ou encore une danseuse de french cancan.

Assise

© M.G.
© M.G.
La Poltrona di Proust est une chaise post-moderne, inspirée du désir d'Alessandro Mendini de créer un textile directement issu de l’œuvre de l'écrivain français du même nom. Visitant les lieux de vie de Marcel Proust et se plongeant dans ses romans, ce dernier a alors peint un motif tiré d'une toile pointilliste de Paul Signac, sur une réplique kitsch d'un fauteuil du XVIIIe s. Le motif s'étend sur l'ensemble de l'objet, de façon à le faire paraître se dissoudre dans la brume. Certaines correspondances entre la peinture impressionniste et le style de Proust sont proposées par les analystes, forçant le lecteur à s'attarder sur les touches délicates qui ornent l’œuvre. C'est ainsi que Proust envisageait de donner naissance à ses personnages, les présentant tour à tour sous différents jours et dans la délicatesse de leurs émotions.
 

Préhension

© M.G.
© M.G.
Que de fonctionnalités surprenantes pour l'appareil électro-ménager R 50, autrement dit, l'un des premiers aspirateurs-balais ! La forme profilée du moteur central permettait à son utilisateur d'y fixer des objets transformant le R 50 en aspirateur-balai automatique ou manuel, en sèche-cheveux ou encore en pistolet à peinture ! Un modèle similaire vendu sous le nom de Ruton Robot fut commercialisé dans les années 50 en Belgique. Tous deux connaîtront un piètre succès malgré leur originalité et leur aspect futuriste multi-fonctions, rappelant par là-même, la limite de la psychologie des consommateurs.

Boisson

© M.G.
© M.G.
En Bavière, la popularité de la bière au regard de celle du vin est attestée dès le Moyen-Âge, cette boisson réunissant plusieurs classes sociales dans les "bierpaleizen", soit les "palaces de la bière." Le créateur munichois Richard Riemerschmid s'est alors fait connaître par la production de pintes et de carafes originales en grès, redonnant sa noblesse à ce matériau. Il concurrença l'artiste, pourtant bien établi, qu'était Henry van de Velde par le brio de ses réalisations et techniques. Les "bierpuls" de Riermerschmid préfigurent une production industrielle qui sait conserver la dimension artisanale. Ces deux exemplaires dont la poignée se poursuit en queue de fouet étaient peut-être réservées à la haute-bourgeoisie ou vieille noblesse en guise d'objet de décoration.
curiosites_du_design.mp3 Curiosités du design.mp3  (243.17 Ko)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook