Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Rédaction Egypte

D’Alexandrie à Bordeaux par les terres


Aude vit en Egypte à Alexandrie depuis deux ans et demi et a envie de regagner pour l’été son Bordeaux natal de façon plus originale qu’un banal voyage en avion. Jeanne vit à Bordeaux et a besoin d’évasion, c’est l’occasion rêvée pour rendre visite à son amie en Egypte et d’entreprendre un voyage inoubliable autour de la Méditerranée.
Episode 1 - D’Alexandrie à Petra


Préparatifs...

D’Alexandrie à Bordeaux par les terres
Finalement Jeanne est arrivée à Alexandrie, plus vite que je m’y attendais, plus vite que je m’y etais preparée… Mais pour le meilleur et pour notre plaisir ! Une aperçu rapide de l’Egypte et de la vie alexandrine lui a laissé une impression contrastée, mais quelque part fidèle à notre quotidien d’expatriés plongés dans un environnement aussi fascinant qu’il peut être parfois énervant. Les préparatifs se sont eux avérés plus complexes qu’imaginés : Par où exactement va-t-on passer ? Quels sites et quelles villes privilégier au détriment d’autres ? Comment traverser l’immense Turquie ? Autant de questions qui sont encore sans réponse très précise, mais qui vont se décanter au fur et à mesure de notre avancée, inch’allah. Quant au sac, un vrai casse-tête. On ne dirait pas mais remplir une grosse valise sans restriction prend bien moins de temps que de s’efforcer à réduire au strict minimum un bagage compagnon d’un mois, en s’interrogeant pour chaque objet s’il est de l’ordre du nécessaire ou du superflu…



Direction Mer Rouge

D’Alexandrie à Bordeaux par les terres
Mais finalement, nous voilà embarquées avec un sac à dos d’une dizaine de kilos chacune (difficile de faire moins, surtout pour des filles !) dans le bus de nuit Alexandrie – Sharm El-Sheikh. Douze heures de traversée de l’Egypte ponctuée de pauses cafetaria blafarde et de check-points. Au petit matin, un coup d’œil par la fenêtre entre deux mauvais sommeils laisse découvrir un paysage lunaire, les reliefs nus et désolés du désert du Sinaï. Reste encore une matinée d’un bus moite non climatisé pour atteindre Nuweiba et le petit paradis du « Petra Camp » à Tarabin. Un peu de repos à base de transats, snorkeling et chicha au bord de l’eau avant de repartir pour une autre galère, la traversée en bateau Nuweiba - Aqaba en Jordanie le lendemain…

Entre deux ports

D’Alexandrie à Bordeaux par les terres
Si la distance est relativement réduite entre les deux ports, la parcourir peut vite devenir un vrai cauchemar, entre attentes interminables et procédures à la billetterie du port et aux postes de frontières. Espéré à 10h30, le « speed boat » qui porte mal son nom est finalement annoncé à 12h30, puis à 13h30, pour finalement partir dans les faits à 15h30. Deux heures pour la traversée, puis une heure de plus pour attendre les bagages et finir les formalités d’entrée en Jordanie, soit une journée entière pour passer d’un côté de la Mer Rouge à l’autre, j’avais juré que l’on m’y reprendrait pas… Et pourtant ce fut notre sort de la journée, ballottées d’une salle d’attente à l’autre, contemplant avec espoir un Hosni Moubarak qui dit au revoir sans fin, d’un signe de la main sur un portrait géant dans le Port de Nuweiba. Heureusement à Aqaba, on s’est échappé sans tarder et avec efficacité en négociant un taxi direct pour Petra, partagé avec un couple aussi improbable que sympathique : un Grec et une Germano-yéménite. En récompense de la journée d’ennui et de pause-déjeuner chips sous les néons et ventilos d’une salle d’attente maussade, les majestueux paysages de Jordanie se déroulent de part et d’autre de la route : d’un côté les rouges lumières déclinantes du coucher du soleil, de l’autre une brillante pleine lune baignant de lumière les paysages dignes du Far West du désert du Wadi Rum.
Aude THEPENIER (www.lepetitjournal.com –Le Caire – Alexandrie)

05/10/2008




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :