Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Lea Raso della Volta

DEBAT - Norvège: les thèses de Huntington ont fait long… feu !


La Norvège découvre stupéfaite la personnalité du tueur présumé de l'île d'Utoya, un personnage qui appartient à la Franc-maçonnerie, adepte des Templiers et farouche opposant au multiculturalisme. A quelques minutes de perpétrer la plus effroyable tuerie, Anders Behring a posté sur Youtube un manifeste qui ressemble à un testament philosophique... Décryptage.


La Norvège est sous le choc, en proie au pire des cauchemars fait d’ images crues, violentes, de vies fauchées venues assister à l’Université d’été du Parti travailliste sur l’île d’Utoya .

Plus les heures passent plus : douleur, consternation et rage se croisent et se chevauchent ; plus les heures passent et plus l’on découvre la personnalité du « tueur fou » proche selon les dires de la Police de mouvements nazis, du White Power. Voilà qui expliquerait la minutie, tout autant que la volonté exterminatrice d’Anders Behring Breivik.

Et voilà que comble de l’indécence, l’on se met à le dépeindre comme un voisin idéal habitant dans une ferme, aux manières affables et en rien violentes.

Rien de marginal en lui non plus, il fait même partie de la franc-maçon ; à ceci près que la franc maçonnerie n’abrite pas dans ses rangs d’extrémistes, elle s’en méfie ! Anders Behring Breivik serait donc une "brebis galeuse" à moins qu’il ne soit un bouc émissaire aux rêves de croisade, et que l’on aurait volontairement sacrifié ?

Vicitimisation de l’Europe?

Peu avant de s’adonner à son rite propitiatoire on apprend qu’il a posté une vidéo sur YouTube, une sorte de testament où alternent photos, textes et qui n’ont à première vue rien à voir avec la propagande fiévreuse d’un adepte du national-socialisme.

Aucune référence au IIIème Reich, aucune mention du complot judéo-maçonnique visant à dominer le monde. Pas de dieux sortis du Walhalla, mais des personnages historiques qui incarnent à ses yeux la résistance face à l’Islam : Charles Martel, qui comme chacun sait arrêta les Arabes à Poitiers, le Cid présenté sous son patronyme espagnol et Vlad Tepes que l’on ne présente pas sous les traits de l’archi-vampire mais du résistant aux Ottomans et bien sûr les Templiers et Jacques de Molay et dont Behring se pose en héritier.

Rien qui ne ressemble véritablement à la rhétorique des adeptes d’Adolf Hitler ! Tout au plus des propos qui auraient pu être tenus au café du commerce ; l’issue tragique en moins…

L’auteur ou les auteurs de la vidéo dépeignent une Europe occidentale en rien conquérante, mais en perdition, victime de la propagande marxiste qui selon ses auteurs, lui a fait baisser la garde et dont le poison lent a un nom : le multiculturalisme suivi de son avatar : le « politiquement correcte ».

Le marxisme aurait commencé à s’implanter en Europe occidentale après la seconde guerre mondiale, prêchant le multiculturalisme pour priver les Européens "de leur héritage culturel" et permettre à l’Islam de s’implanter plus facilement. L'Europe dans la vidéo y présentée comme suicidaire et sous les traits d’un personnage aux allures baba cool alors qu’à ses côtés un islamiste est en train d’endoctriner son petit-fils ? Kalashnikov à l’appui.


Anders Behring adepte de Samuel Huntington ?

N’en déplaise à certains commentateurs, Anders Behring n’est pas nazi mais néo-conservateur dont le mouvement vit le jour aux États-Unis dans les années 90 avec un point d'orgue les attentats du 11 septembre. Un mouvement qui a dans ses rangs des personnes peu suspectes de sympathies pour l’homme à la petite moustache qui mit l’Europe à feu et à sang !

Et même si son livre : "Le choc des civilisations" fit grand bruit dès sa parution, Samuel Huntington resta le politologue "fréquentable" membre estimé de l’intelligentsia américaine jusqu’à sa disparition en 2008.

Mais que nous dit son ouvrage ? La révolution russe de 1917 a imposé un bouleversement sans précédent, en ce qu'elle a promu une idéologie. Ainsi, dès ce moment, les causes de conflits ont cessé d'être uniquement géopolitiques, liées à la conquête et au pouvoir, pour devenir idéologiques. Une vision des relations internationales qui trouve son apogée dans la Guerre froide et Huntington de nous dire qu'il faut désormais penser les conflits en termes non plus idéologiques mais culturels. Les conflits majeurs opposeront désormais, des nations et des groupes relevant de civilisations différentes. Les lignes de fracture entre civilisations seront les lignes de front des batailles du futur.

Une thèse qui ne fait pas l’unanimité et qui a un contradicteur en Benjamin Barber qui dès 1995 écrivit b[Djihad Versus Mc World ]b qui mettait en garde contre les traditions réinventées et le plus souvent porteuses d’intolérance. Mais le pire étant que sous des apparences trompeuses elles masquent souvent une profonde connivence car se nourrissant l’une de l’autre et dont la caractéristique ultime est d’être une menace pour la démocratie ! la tuerie perpétrée par Anders Behring en est la triste illustration !

25/07/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :