Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

DECOUVERTE : Hawa Ba et ses Poupées OUMY


Par Rédigé le 13/09/2011 (dernière modification le 17/04/2018)

En marge de la seconde édition des week-end du Groupe Excaf Télécom, un stand a attiré notre attention. Son originalité : les poupées à thèmes appelées poupées Oumy. Son auteure, Mme Hawa Ba, une Sénégalaise, nous en parle avec passion.


Mme Hawa Ba et ses poupées OUMY(C) Elhadji Babacar MBENGUE
Mme Hawa Ba et ses poupées OUMY(C) Elhadji Babacar MBENGUE
wave0008.mp3 WAVE0008.mp3  (1.84 Mo)

La cinquantaine passée, madame Hawa Ba, artiste de son état est spécialiste en confection de poupées. Une passion qu’elle dit avoir depuis très jeune. Dans le stand où elle expose ses poupées, notre attention est tout de suite attirée par les scènes qu’offrent les "âmes confectionnées", ces poupées. Elles sont présentées de manière à décrire les scènes de la vie sociale. On dirait la représentation d’un village avec ses sujets de préoccupation quotidienne. Pourquoi des poupées à thèmes ? Selon elle, c’est juste pour rendre vivant ces créatures "poupées" et participer aux combats qui intéressent la société. Ses thèmes sont nombreux et divers : la liberté de la presse, les femmes battues, les grossesses rapprochées, l’excision, la coopération internationale, le dialogue des peuples, la scolarisation des filles...etc. Dans ces expositions, elle met en scène les poupées pour décrire une situation à dénoncer ou à encourager. Pour Mme Ba dont les poupées ont voyagé en Afrique et dans des pays européens, c'est sa contribution à la lutte contre certains fléaux. A son avis, les poupées déclenchent une certaine émotion capable de susciter la compassion. De sorte qu’il est plus facile de comprendre un fait à travers les "poupées à thème" qu’un texte ou un discours parfois compliqué. Ici, les scènes parlent d’elles mêmes. Dans son livre d’Or, bien des témoignages pour magnifier son œuvre. Un album de photos dans lequel, on trouve celle de la Reine Fabiola visitant une de ses expositions. Avec beaucoup de fierté, elle évoque ses rencontres et parle des encouragements qui lui ont été adressés.

Son rêve

Malgré la qualité de son chef-d’œuvre, Mme Hawa Ba trouve qu’elle n’est pas assez entrée dans une activité professionnelle structurée. "Je veux que mes Poupées soient connues du monde entier. Pour cela, il me faut des moyens. J’ai besoin d’être soutenue" nous a t-elle confié. Son espoir réside dans les encouragements qui lui permettent de persévérer. Pour elle, l’art est un puissant vecteur d’informations. Et avec elle, sans doute les Poupées OUMY sont promues à un bel avenir.

Liberté de la presse et campagne de vaccination (C) Elhadji Babacar MBENGUE
Liberté de la presse et campagne de vaccination (C) Elhadji Babacar MBENGUE








Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos du PodCast Journal









Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook