Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Christian Colombeau

DEUX HOMMES OH ! COMME ILS DISENT... AU THEATRE SEGURANE DE NICE


Sur sa lancée, celle d’une audace éclectique qui lui fait grand honneur, le Théâtre SEGURANE de Nice présente en ce moment une pièce drôle, intelligente, spirituelle, bien ficelée ma foi qui nous donne à voir le quotidien d’un couple comme les autres avec à ma gauche Christophe Dauphin (Phil, alias Poussin) qui par moment emprunte son jeu à de Funès, et à ma droite Pascal Rocher (David, alias Canard).


Une comédie loin des clichés homos

DEUX HOMMES OH ! COMME ILS DISENT... AU THEATRE SEGURANE DE NICE
Vous l’avez compris : un couple de garçons homosexuels, parisiens et beaucoup de bobos…

Le premier campe un prof d’histoire-géo bonhomme, intello sorti du placard, un rien pépère, pas dégourdi manuellement pour trois sous.

Le second, plus libéré à la ville, mais moins en famille, agent de stars, porte avec le même bonheur le tee-shirt XS, la robe de soirée ou le maillot de bain pied-de-poule et connaît fort bien la rue de la Ferronnerie, mais plus pour le Banana Café que pour l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac. L’intellectuel mélomane et le superficiel pilier du Marais. Quand les contraires s’attirent cela provoque des étincelles. Mais de cette qualité là on en redemande.

On les voit donc, au quotidien, en douze « clips aux répliques fort bien rythmées », vives, alertes, aller au resto, visiter un appartement, diner en ville, faire du baby-sitting, se brancher à la Netbox, bronzer sur la plage, se disputer, se réconcilier dans des prises de bec d’une intelligence rare.

Une tranche de vie, façon Un gars, Une fille qui nous force à nous reconnaître quel que soit le bord auquel on appartient… Les piques sur la belle-mère, la copine au physique ingrat, la visite du Louvre valent leur pesant de cacahuètes.

Du déjà vu ? Peut-être… mais force est de reconnaître que la comédie des deux compères sonne juste, ne force jamais le trait, sort du placard les clichés insipides étiquetés sur le dos des homos. La complicité naturelle des deux comédiens, remarquable, donne une justesse parfaite à cette comédie irrésistible. Ici homosexualité rime avec hilarité. Et la mise en scène crédible de Christophe Canard, dans sa simplicité, son timing étudié, dans un décor sommaire achève de nous séduire.

Si des tubes de Gloria Gaynor, Dalida ou France Gall ponctuent chaque saynète, fort heureusement la chanson d’Aznavour est finement évitée.

Plaisir du public, connivence artistique des deux comédiens. Un bonheur rare.

Récompensé au dernier Festival du Théâtre Gay de Paris, ce spectacle résolument estampillé « homo » mérite pourtant largement de franchir le ghetto LGBT parisien.

Son caractère finalement plus réaliste que caricatural devrait en effet fédérer tous les publics.

Le Théâtre SEGURANE de Nice et sa sympathique équipe l’ont bien compris.



Prochaines représentations : VENDREDI 15 ET SAMEDI 16 NOVEMBRE 2008 à 21 H
Réservation : 04 93 31 89 16





11/11/2008




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :