Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Gilles Carvoyeur

Dijon Festival World Sacred Music (1er au 4 octobre) : 'Nous avons tous besoin de sacré même si nous sommes rationnalistes '


Pour sa huitième édition, Dijon Festival World Sacred Music proposait douze manifestations culturelles, artistiques et humaines à Dijon et Talant (Côte d'Or). Grâce à une programmation très éclectique, c'était l'occasion de découvrir d'autres visions du monde à travers la musique, le chant, le ciné@rt, des expositions, des visites guidées, des conférences ou des débats. En 2009, le Festival des musiques sacrées du monde a donc offert à son public quatre superbes journées de festivités. A l'heure du bilan, c'est une satisfaction générale tant du côté des festivaliers, des artistes, des partenaires que des organisateurs.


Les gens ont une certaine soif du sacré même sans être pratiquants.

Dijon Festival World Sacred Music (1er au 4 octobre) : 'Nous avons tous besoin de sacré même si nous sommes rationnalistes '
Acteurs principaux de ce 8ème Festival les artistes sont les meilleurs témoins du succès de ce rendez-vous, unique en Bourgogne. "En tant qu'artistes et auditeurs, quel plaisir ce fut de partager toutes ces musiques et d'autres évènements qui élèvent l'âme" confiait Catherine Braslavsky. Joseph Rowe ajoutait : "Ce festival est nécessaire de nos jours car il permet de faire connaître les traditions sacrées à différents publics, notamment en Occident où le public connaît mal ce style de musique. C'est aussi important à notre époque où les gens ont une certaine soif du sacré même sans être pratiquants. D'ailleurs, le festival s'adressait tout autant aux pratiquants qu'aux non pratiquants. Ce festival permet également un ouverture vers les autres. Nous avons tous besoin de sacré même si nous sommes rationalistes."

Le même plaisir se lisait sur visages des festivaliers et certains n'ont pas hésité à confier leurs impressions. "Une manifestation de cette envergure mérite d'être soutenue. A Talant, par exemple dans cette église Notre Dame, le 8 ème Festival des Musiques Sacrées du Monde de Dijon a fait vibrer les coeurs. La cloture par les chants de la famille Chemirani est le symbole de l'unicité, de la transmission et de l'Amour" s'émerveillait Myriam de Lyon. Une autre, Marie-Jeanne tenait à remercier les organisateurs "pour la magnifique soirée que nous avons passé le 2 octobre, en compagnie de nos amis corses. Au plaisir de vous rencontrer peut-être à nouveau un jour prochain à Lyon".

Autre témoignage celui de Hassan Massoudy qui a cité Antoine de Saint Exupéry à l'occasion "de ce voyage en humanité" et de la journée mondiale de la non-violence à laquelle le festival a consacré ce vendredi 2 octobre 2009 : "Seul le langage insuffisant oppose les hommes les uns aux autres".

L'exposition qui se tenait en parallèle au festival a également reçu de nombreux témoignages de satisfaction comme on pouvait le lire sur Le Livre d'Or de l'Exposition : "Superbe exposition, empreinte de chaleur et sagesse. Accueil remarquable. Superbe expo, vraiment émouvante. C'est toujours un enrichissement que de voir les œuvres de ce grand calligraphie …Quelle humanité ! Croyons en la religion de l'Amour, l'être humain y parviendra un jour... Pour cet instant magique auprès de votre âme, de vos mains, du fond du cœur merci, pour cet instant serein. Chapeau bas, à vous, grand artiste Hassan Massoudy. En votre esprit, sur vos toiles, règne l'harmonie".

Autres notes : "Exposition magnifique, l'alliance entre les photos, la calligraphie et la peinture est superbe" et encore "Exposition vraiment magnifique ! Peintures sublimes et impressionnantes".

Effectivement tout est dit et aucun commentaire superfétatoire n'est nécessaire.

Laissons à Sylvie Mauchamp, Fondatrice du Festival de Dijon des Musiques Sacrées du Monde, le mot de la fin : "Le festival de Bourgogne des Musiques Sacrées du monde s’inscrit dans les courants actuels en Europe et de par le monde qui privilégient l’ouverture entre les différentes cultures, traditions, musiques et spiritualités du monde. Il s’attache à véhiculer des dimensions humanistes et universelles" conclut Sylvie Mauchamp.


www.dijonfestival.com

15/10/2009


Tags : Dijon, festival


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :