Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Disparition du saxophoniste Gato Barbieri


Par Rédigé le 09/04/2016 (dernière modification le 08/04/2016)

Le saxophoniste argentin Gato Barbieri est mort samedi 2 avril 2016 des suites d'une pneumonie à l'âge de 83 ans. Rendu célèbre pour avoir composé la musique du film "Le dernier tango à Paris", il était l'une des figures de proue du club new-yorkais Blue Note.


Gato s'est produit toute sa vie dans des clubs de jazz. Image du domaine public.
Gato s'est produit toute sa vie dans des clubs de jazz. Image du domaine public.
gato_barbieri_1.mp3 Gato Barbieri.mp3  (305.51 Ko)

C'est ce même club de jazz qui, dans un tweet datant du 2 avril 2016, a annoncé publiquement la triste nouvelle "Nous avons perdu aujourd'hui une légende, un pionnier et un ami cher".

Né le 28 novembre 1932 à Rosario en Argentine, Leandro Barbieri, dit Gato (le chat en espagnol), a enregistré une cinquantaine d'albums au cours de sa longue carrière. Celui qui a débuté dans les clubs de Buenos Aires a acquis un style reconnaissable et apprécié des initiés.

Bien qu'installé aux États-Unis, c'est sa culture argentine qui a défini son jeu que l'on dit brut et écorché, probablement à l'image d'un tango si représentatif de son pays natal. Cette particularité lui vaudra d'être reconnu, à l’international, comme le pionnier du latino jazz.

Si il est resté attaché à ses racines il a néanmoins exploré de nombreux styles avec plus au moins de succès. Ainsi il s'est essayé au free jazz (avec le trompettiste Don Cherry dans le milieu des années 60) et à la musique de films et latino-américaine dans les années 70 et 80, comme le rappelle sa biographie publiée par Blue Note.
   
En 1972, il se fait connaître du grand public en remportant un Grammy Award pour la musique du très sulfureux film de Bernardo Bertolucci Le dernier tango à Paris, avec Marlon Brando et Maria Schneider.

Gato a débuté sa carrière adolescent et donné son dernier concert le 23 novembre 2015, quelques mois seulement avant sa mort. Emporté par une pneumonie, par le souffle il disparait, par le souffle il restera.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook