Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

V.C.

Distribution des vivres à plus de 53000 personnes touchées par la violence au Nord-Kivu


Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo entament aujourd'hui une distribution de vivres en faveur de 53 000 personnes déplacées en République démocratique du Congo (RDC)


Distribution des vivres à plus de 53000 personnes touchées par la violence au Nord-Kivu
Depuis la mi-juillet, ces personnes ont fui leurs villages, par suite des opérations militaires entre les forces armées congolaises et un groupe armé au nord-est du lac Kivu, à proximité de la frontière avec l'Ouganda. La plupart d’entre elles ont cherché refuge auprès de familles d'accueil à Oicha et dans les environs de cette ville, alors que d’autres sont hébergées dans des écoles et des églises.

"Dans leur fuite, les déplacés ont emporté peu ou pas de nourriture : ils se trouvent dans une situation très précaire, de même que les familles qui les accueillent", explique Alexandra Manescu, chef du bureau du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Beni. "Les opérations militaires se poursuivent et rendent l'accès aux champs difficile".

Il y a deux mois, cette zone était encore relativement stable. Aujourd'hui tous les villages situés le long des 20 km de l’axe routier Oicha-Erengeti ont été abandonnés. Les déplacés vont recevoir des rations alimentaires composées de 30 kg de farine, 10 kg de haricots, 5 litres d'huile et 500 grammes de sel.

"Cette assistance d'urgence devrait permettre de couvrir leurs besoins à court terme. Cependant, si la situation d'insécurité se prolonge, d'autres interventions seront certainement nécessaires", poursuit Madame Manescu.

Depuis le début des opérations militaires, le CICR a aidé la Société nationale de la RDC à organiser la collecte des corps, essentiellement des combattants. Il a par ailleurs assuré le transfert de 11 blessés à l'hôpital de Béni, et remis du matériel médical au centre de santé de référence d'Erengeti.

Alors que le conflit armé se poursuit au Nord-Kivu, le CICR rappelle à toutes les parties qu’elles ont l’obligation de respecter le droit international humanitaire, en particulier les dispositions qui protègent les civils et les biens de caractère civil. En outre, le personnel médical, ainsi que les installations et les véhicules sanitaires affectés à l'assistance aux blessés et aux malades, doivent être respectés et protégés, au même titre que le personnel humanitaire portant secours à la population.

23/07/2010








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :