Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Dossier Argentine, élections 2015: Bilan et enjeux


Après de douze ans de kirchnerisme, l'Argentine votera ce dimanche 25 octobre pour élire son nouveau président. Dans notre dossier consacré à ces élections nous traiterons du bilan de ces douze dernières années, des enjeux de la nouvelle présidence et enfin des deux candidats susceptibles d'entrer à la Casa Rosada.


Bulletin de vote électronique à Buenos Aires. Photo (c) Gastón Cuello
Bulletin de vote électronique à Buenos Aires. Photo (c) Gastón Cuello
argentine_election_enjeux.mp3 Argentine élection enjeux.mp3  (114.28 Ko)

Après huit ans de mandat suivant les quatre de son époux Nestor Kirchner, l'actuelle présidente Cristina Kirchner jouit encore d'une grande popularité (plus de 50%) auprès de la population argentine.

Avec une présidence caractérisée par une politique sociale forte, la défense des droits de l'Homme, un rejet du néolibéralisme et une opposition farouche à la politique nord-américaine, la présidente argentine est particulièrement populaire chez les classes les plus défavorisées. Parmi les classes moyennes à aisées, on lui reproche un certain populisme, sa diabolisation du libéralisme et sa mise en place d'un étatisme autoritaire qui étouffe le marché et ralenti la croissance.

Aujourd'hui, cette même croissance est en berne et la population souffre au quotidien d'une des inflations les plus élevées au monde (40%).

Néanmoins chacun de reconnaître que lorsque Nestor Kirchner arrive au pouvoir en 2003, l'Argentine se trouve dans une situation tragique après des années 90 néolibérales et dévastatrices qui ont mené à la crise de la dette de 2001. A cette époque, la moitié de la population a sombré dans la pauvreté. Aujourd’hui la dette représente 40% du PIB contre 166% en 2001 et le chômage est passé de 25% à 7%.

Pour le favori Daniel Scioli candidat de gauche du FPV (Frente para la Victoria), la coalition des partis autour de l'actuelle présidente, la popularité de cette dernière aura joué un rôle essentiel dans sa course pour la présidence.

Son principal rival, le conservateur Mauricio Macri (Cambiemos), a, quant à lui, axé sa campagne sur sa volonté d'opérer un changement radical afin de tourner définitivement la page du kirchenerisme. Avec pour promesse d'ouvrir le protectionnisme argentin vers plus de libéralisme, de combattre la corruption et de se rapprocher de Washington en payant les fonds dit vautours. Néanmoins, le candidat de droite s'est appliqué à modéré son discours en promettant lui aussi de maintenir la politique sociale de la présidente en poste.

En réalité les deux parlent de changement mais surtout sur le plan économique. Si Daniel Scioli promet qu'il sera graduel son opposant annonce des transformations rapides et plus profondes.

La question qui intéresse le plus les commentateurs étrangers est la place que donnera le nouveau président à l'Argentine sur le plan international et dans quelles mesures sera-t-il prêt à ouvrir son marché au niveau mondial.


23/10/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :