Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Égypte: Un homme jugé pour critique de la religion

Communication de notre partenaire


Alber Saber Ayad, un militant ayant participé au soulèvement de 2011, est inculpé de "diffamation de la religion". Il est passible de six années d'emprisonnement et d'une amende de 500 livres égyptiennes.


Alber Saber Ayad a été arrêté à son domicile, au Caire, le 13 septembre. La veille, des groupes d'hommes s'étaient massés autour de sa maison et avaient tenté de pénétrer chez lui. Ils réclamaient sa mort, l'accusant d'hérésie, d'athéisme et de défense de l'Innocence des musulmans, un court métrage jugé offensant par beaucoup. Sa mère avait appelé la police pour demander une protection, mais lorsque les fonctionnaires ont fini par arriver, le lendemain, ils ont arrêté Alber Saber Ayad et saisi son ordinateur personnel et des CD.
La mère d'Alber Saber Ayad, Kariman Masihah Ghali, a déclaré que le procureur en charge de l'enquête avait essayé de la mettre en difficulté en l'interrogeant sur sa foi, lui demandant si elle était chrétienne et ce qu'elle pensait du christianisme et de l'islam. Elle a répondu que, sur ces questions, Dieu serait son seul juge. Le procureur a alors ordonné que l'on porte au procès-verbal le fait qu'elle refusait de répondre aux questions.

"Alber Saber Ayad est un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression. La critique des religions et des autres idées et convictions est une composante essentielle du droit à la liberté d'expression. Les lois – telles que les lois sur le blasphème – qui font de cette critique une infraction pénale sont contraires au libre exercice des droits humains. Pour offensant qu'il puisse être perçu, le fait de critiquer, d'insulter ou de tourner en dérision la religion ne porte pas atteinte à la liberté de religion des croyants", a déclaré Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International. Il doit être remis en liberté immédiatement et sans condition.

Alber Saber Ayad a expliqué à ses avocats qu'un policier avait incité d'autres détenus de la prison d'El Marg à l'agresser alors qu'il se trouvait en détention. Ces détenus ont frappé Alber Saber Ayad et lui ont entaillé le cou avec une lame de rasoir. Alber Saber Ayad a ensuite été emmené dans une autre pièce, où il a été battu par 20 prisonniers. Il a ensuite été contraint de passer toute la nuit debout. Ses avocats craignent pour sa sécurité, en prison et à l'extérieur, s'il venait à être libéré. Ils craignent également pour la sécurité de sa mère et de sa sœur, qui ont reçu des menaces et ont été contraintes de quitter leur maison, devant laquelle des groupes de personnes en colère s'étaient rassemblées.

L'avocat d'Alber Saber Ayad, Ahmed Ezzat, qui est également directeur du département juridique de l'Association pour la liberté de pensée et d'expression, a déclaré: "J'ai des craintes concernant l'attitude d'un juge religieux, qui ne fait pas la part des choses entre ses opinions personnelles et les garanties juridiques qui protègent les prévenus."

"Les autorités égyptiennes doivent mener une enquête exhaustive, indépendante et impartiale sur le traitement infligé à Alber Saber Ayad pendant sa détention, et déférer devant la justice les responsables présumés de ces agissements. Elles doivent aussi veiller à ce que cet homme et sa famille soient protégés contre de nouvelles persécutions ou menaces", a indiqué Hassiba Hadj Sahraoui.
5_6.mp3 Egypte.mp3  (334.41 Ko)


22/10/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :