Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Exposition "Ko Névâ": à la recherche du Soi profond


Le Centre Culturel Tjibaou en Nouvelle-Calédonie accueille l’exposition "Ko Névâ" qui met en lumière les travaux des artistes Francia Boi et Fany Edwin. Un hymne à la culture et l’identité kanak.


expo_ko_neva.mp3 Expo Ko Névâ.mp3  (1.07 Mo)

Divisée en deux espaces distincts, l’exposition "Ko Névâ", actuellement au Centre Culturel Tjibaou de Nouméa, célèbre les œuvres de deux artistes locales. Dans la case Kanaké, espace multimédias, les mises en scènes vidéos et photographiques de Fany Edwin nous accueillent. L’artiste plasticienne de 32 ans, métissée kanak-vanuataise, cherche à établir un lien entre tradition et modernité au sein de la culture mélanésienne. Un lien fragile où l’oubli des ancêtres mène à la perte de repères identitaires. Sur un ton sarcastique, l’artiste s’interroge sur le sens de l’existence quand l’identité originelle se perd au profit de comportements formatés. Ainsi, le rapport à l’image est pointé du doigt dans l’œuvre "Blanchir le poil". Une photographie en couleurs représente une jeune femme kanak en robe traditionnelle, inclinée sur une table, se faisant lisser sa crinière crépue à l’aide d’un fer à repasser. L’objectif semble clair: gommer une part de soi pour ressembler à une autre. La voie vers une meilleure intégration? Une capitulation devant les critères de beauté occidentaux? L’illusion de rester soi? Autant de questions existentielles qui fondent le travail de Fany Edwin, doctorante en recherches arts plastiques.

A quelques pas, dans la salle Kavitara, les œuvres de Francia Boi s’exposent. En se basant sur le même thème, l’artiste peintre, originaire du nord de la Nouvelle-Calédonie, retrace sur une dizaine de toiles riches de couleurs acryliques le chemin de l’eau, ce rituel ancestral empli de spiritualité qui marque la fin et le début d’un nouvel espace temporel. Des œuvres graphiques en format 30x30 s’interpellent et se répondent… Un hommage au clan de l’artiste, le clan "Gnaou Nô Mwéa" qui entretenait un rapport mystique aux nymphes. Un devoir de mémoire plus global également afin de valoriser la culture clanique.

Cette exposition "Ko Névâ", qui signifie "l’esprit du pays" en langue ajië de Houaïlou, porte bien son nom. Rarement l’identité et la culture kanak n’ont été célébrées et interrogées avec tant de sensibilité et d’intelligence.



12/11/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Saâdane Afif - 06/12/2017

Les faces d'Albé - 27/11/2017

Le Louvre du désert - 25/11/2017

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :