Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Grèce: Un premier pas vers la justice

Communication de notre partenaire


La condamnation de trois hommes prononcée mardi 4 novembre à la suite d’une violente agression raciste contre une Rom et son neveu est un "premier pas vers la justice", ont déclaré Amnesty International et Greek Helsinki Monitor, l’ONG qui a offert une assistance juridique gratuite aux victimes.


grece_5.mp3 Grèce.mp3  (183.67 Ko)

Mardi 4 novembre, un tribunal de la ville de Messolongi a condamné à huit mois d’emprisonnement (avec sursis pendant trois ans) les trois hommes accusés d’avoir agressé Paraskevi Kokoni et son neveu Kostas Theodoropoulos en octobre 2012.

"Ces condamnations ne sont qu’un premier pas vers la justice. Il est maintenant essentiel que le tribunal admette le motif raciste à l’origine des faits"
, a déclaré Giorgos Kosmopoulos, spécialiste de la Grèce à Amnesty International, qui a assisté au procès.

Alors qu’ils faisaient des courses à Etoliko, une ville de l’ouest du pays, Paraskevi Kokoni et son neveu ont été frappés à coups de poing, de pied et de gourdin par un groupe d’hommes de la région. Paraskevi a raconté à Amnesty International que l’un des agresseurs avait reconnu en elle une parente d’un responsable de la communauté rom locale.
L’agression s’est déroulée dans un contexte d’attaques racistes particulièrement violentes menées dans la même ville contre des familles roms par des groupes scandant des slogans anti-Roms et proférant des menaces, entre août 2012 et janvier 2013.

Dans une autre affaire jugée en octobre, ces attaques avaient été attribuées à des membres et sympathisants d’Aube dorée, à Etoliko. Dans cette affaire, le procureur avait inculpé des députés et plusieurs membres du parti pour participation à une organisation criminelle.

"Cette décision est historique, car c’est la première condamnation prononcée en Grèce pour des violences faites aux Roms par des personnes ayant des liens présumés avec Aube dorée – d’autant plus qu’elle a été rendue par un tribunal de province", a déclaré Panayote Dimitras, porte-parole de Greek Helsinki Monitor.


13/11/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :