Podcast Journal
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Guinée: Prévenir les violences électorales

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 10 Juin 2015 (dernière modification le 9 Juin 2015)

Quatre mois avant les élections nationales en Guinée, le président Alpha Condé doit agir en vue de renforcer une nouvelle loi adoptée par l’Assemblée nationale qui pourrait contribuer à mettre un terme aux violences récurrentes dans le pays, et rejeter une autre loi, qui est susceptible de criminaliser la dissidence, a déclaré Amnesty International.


guinee_prevenir_violences_electorales.mp3 Guinée prévenir violence électorale  (210.2 Ko)

Le 2 juin, l’Assemblée nationale a adopté un texte de loi sur le maintien de l’ordre public, qui définit quand et comment la force peut être utilisée en vue de maintenir l’ordre lors des manifestations. Selon des informations recueillies par Amnesty International, au cours des 10 dernières années, au moins 357 personnes sont mortes et des milliers ont été blessées lors de manifestations.

"Le passé récent de la Guinée est marqué par la répression violente des manifestations, et les victimes se comptent par centaines. Si nous saluons la nouvelle loi visant à garantir que la force ne soit utilisée qu’en tout dernier recours et dans le respect de conditions strictes, il importe de la consolider et de l’appliquer afin d’enrayer les violences en Guinée lors des prochaines élections", a déclaré Francois Patuel, chercheur pour l’Afrique de l’Ouest francophone à Amnesty International, qui se trouve en mission dans le pays.










Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos de PodCast Journal







Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Facebook