Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Gustav Klimt comme on ne l'approche que rarement

La chronique culturelle de Colette


En 2018, Vienne célèbre le centenaire de la mort de quatre grands artistes qui ont marqué la ville autour des années 1900, Gustav Klimt, Egon Schiele, Koloman Moser et Otto Wagner. Aussi, une série d'expositions est-elle organisée tout au long de cette année dans les lieux les plus prestigieux de la capitale autrichienne, notamment le Belvédère, le Musée Leopold, le Kunsthistorisches Museum ou le Musée juif de Vienne.


expos_vienne.mp3 Klimt.mp3  (1.46 Mo)

En ce qui concerne le Kunsthistorisches Museum, littéralement Musée d'histoire de l'art de Vienne ou Musée des Beaux-arts, KHM, n’a pas lésiné sur les moyens pour que les visiteurs puissent voir de près les peintures réalisées par Klimt pour l'escalier monumental de l’établissement. Un pont pesant quatre tonnes qui enjambe la largeur totale de cet escalier a été installé depuis le 12 février, jour de son inauguration, jusqu’au 2 septembre prochain. Il avait déjà été installé en 2012 pour le cent-cinquantième anniversaire de la naissance de Klimt le 14 juillet 1862 à Baumgarten, dans le XIVe arrondissement actuel de Vienne. Il est mort le 6 février 1918 dans un hôpital du IXe arrondissement de la ville.
En 1883, le jeune Klimt âgé de 21 ans, fonde avec son frère Ernst et Frantz von Matsch, la Künstlerkompanie, Compagnie des artistes, un atelier de décors de théâtre et de décoration murale. Les commandes affluent, la ville de Vienne leur confie la peinture des fresques murales du Burgtheater inauguré en 1888. A l'achèvement des travaux, l’empereur François-Joseph décore lui-même Klimt de la Goldene Verdienstkreuz, Croix d'or du mérite artistique. En 1890, la Compagnie d’Artistes reçoit la commande de fresques murales pour le Kunsthistorisches Museum qui ouvrira ses portes le 17 octobre 1891 et accueillera les œuvres acquises par les Habsbourg. Un de ses deux architectes en est l’Allemand Gottfried Semper qui a déjà à son actif l’Opéra de Dresde connu maintenant sous le nom de Semperoper. Il s’agissait de peindre les parties situées entre les colonnes en représentant les époques les plus importantes de l’art en Europe, sans oublier l’art égyptien et l’art antique gréco-romain jusqu’à la Renaissance italienne. Une femme nue symbolise l’ancienne Égypte. Ce qui fait dire à Beatrix Kriller-Erdich, directrice de la bibliothèque du Kunsthistorisches Museum, qu’on avait sans doute permis à Klimt cette représentation aussi osée parce qu’elle était hors de la vue à 12m de hauteur, ce qui n’aurait pas été possible autrement! Daniel Uchtmann, historien de l'art au KHM précise: "Sans avoir causé de véritable scandale, cette représentation allait assez loin pour un bâtiment officiel". Il faut noter que les peintures réalisées par Klimt contrastent avec celles plus conservatrices de ses collaborateurs Ernst Klimt et Franz von Matsch. Abondance de dorures, motifs ornementaux inspirés des estampes japonaises. On sent déjà percer ce qui fera son style si remarquable dans les années suivantes et le conduira à la Sécession. Sur les quarante tableaux exécutés, treize sont de la main de Klimt. Ce qui permet à Sabine Haag, directrice du KHM de rappeler que de nombreux visiteurs sont tout surpris d’apprendre qu’il y a 13 œuvres de Klimt en haut de l’escalier… Ce travail fut le dernier d’importance que réalisa la Compagnie des artistes. Après la mort de son frère Ernst le 9 décembre 1892, Klimt met un terme à sa collaboration avec von Matsch.



Les amateurs de Klimt et ils sont nombreux peuvent se réjouir. D'autres expositions consacrées à l'artiste sont au programme: "Klimt perdu" du 5 mai au 31 décembre 2018 à la villa Klimt; Gustav Klimt du 22 juin au 4 novembre 2018 au Musée Léopold; "Klimt, ce n'était pas la fin. Le renouveau en Europe Centrale" du 23 mars au 26 août 2018 au Belvédère inférieur et "Le jardin magique de Klimt. Une expérience de réalité virtuelle par Frederick Baker" du 7 février au 22 avril 2018 au Musée des Arts appliqués / d'Art contemporain (MAK).



01/03/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

On gagne au "Loto" - 04/07/2018

Jazz à Casablanca - 22/05/2018

Exotismes - 09/05/2018

1 2 3 4 5 » ... 82






Dans nos blogs :

Que signifie être végan?

Devenir végan veut dire adopter un mode de vie respectueux des animaux. Cela passe avant tout par une alimentation végétalienne, mais aussi...

Tereza Kesovija sa carrière française à l'honneur (suite)

Depuis le 16 février 2018, il est possible pour les fans, les collectionneurs de posséder en digital les premières chansons de Tereza...



Retrouvez le Podcast Journal :