Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Inde: suspension de l'exécution de Balwant Singh

Communication de notre partenaire


L’exécution de Balwant Singh était prévue pour ce 31 mars, dans l’État du Pendjab. Tandis que les tribunaux indiens continuent de prononcer des condamnations à mort, aucune exécution n’a eu lieu en Inde depuis 2004.


Balwant Singh Rajoana devait être pendu samedi 31 mars dans l'État du Pendjab, mais son exécution a été différée en attendant l'examen d'un recours formé par le gouvernement du Pendjab auprès de Pratibha Patil, la présidente indienne.
"La décision du gouvernement indien d'octroyer un sursis à Balwant Singh est positive. Son exécution aurait été la première en Inde depuis huit ans et aurait fait dévier le pays de son alignement sur la tendance mondiale au refus de la peine de mort", a indiqué Bikramjeet Batra, conseiller politique d'Amnesty International. "Ceci doit constituer pour les autorités indiennes une première étape dans leur évolution vers l'abolition de cet acte inhumain : elles doivent décréter un moratoire officiel sur les exécutions, commuer toutes les condamnations à mort et, pour finir, abolir la peine de mort pour tous les crimes."

Balwant Singh a été déclaré coupable en 2007 de l’assassinat de l’ancien Premier ministre du Pendjab Beant Singh en 1995. Sa condamnation à mort a été confirmée par la haute cour du Pendjab et de l’Haryana en octobre 2010.

"Les autorités indiennes doivent stopper l’exécution de Balwant Singh Rajoana et instaurer un moratoire officiel sur les exécutions dans le pays", avait écrit Amnesty International dans une lettre ouverte au Premier ministre indien Manmohan Singh.

"Si elle reprend les exécutions après une interruption de huit ans, l’Inde irait à contre-courant de la tendance régionale et mondiale en faveur de l’abolition de la peine de mort. Amnesty International exhorte le Premier ministre Manmohan Singh à stopper l’exécution de Balwant Singh et à établir un moratoire, en vue d’abolir la peine de mort en Inde pour tous les crimes", a déclaré Bikramjeet Batra.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, sans exception. C’est un châtiment des plus cruels, inhumains et dégradants.
inde_6.mp3 Inde.mp3  (347.47 Ko)


31/03/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :