Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Iron Mountain: Incendie volontaire et fraude fiscale


Il y a plus d'un an, le 5 févier 2014, dans le quartier de Barracas à Buenos Aires, un incendie s'est déclaré dans un entrepôt de la société Iron Mountain, emportant avec lui des dossiers, mais aussi la vie de huit pompiers et de deux agents de sécurité. Une enquête avait alors été ouverte afin de déterminer les causes de l'incendie. Aujourd’hui, de lourds soupçons pèsent sur cette société qui aurait voulu dissimuler des preuves de fraude fiscale.


Incendie meurtrier dans l'entrepôt de la société Iron Mountain. Copie écran extraite de la vidéo ci-dessous
Incendie meurtrier dans l'entrepôt de la société Iron Mountain. Copie écran extraite de la vidéo ci-dessous
incendie_iron_mountain.mp3 Incendie Iron Mountain.mp3  (211.43 Ko)

Iron Mountain est, d'après son site internet, une entreprise spécialisée dans le stockage de documents pour des entreprises du monde entier, "les opérations de récupération après sinistre et de sauvegarde en ligne", "pour protéger les données des entreprises " et promet "un niveau de sécurité et de fiabilité inégalé en ce qui concerne les solutions de sauvegarde".

Au lendemain du feu, des doutes sur d'éventuelles origines criminelles avaient été émis. En effet, à l'époque, il avait été révélé que parmi les 43 sociétés qui avait entreposé des documents dans ce local, beaucoup étaient impliquées, au moment des faits, dans 29 enquêtes conduites par l'Unité de la criminalité économique et du blanchiment d'argent (Procelac).

La semaine du 2 mars dernier, l'équipe de médecins légistes de la police fédérale a conclu que ce drame était bien le résultat d'un "acte d'incendie volontaire". Marcela Sánchez, le procureur responsable de l'enquête, a déclaré: "Il a été déterminé que l'incendie avait diverses sources et que des substances combustibles avait été utilisés pour le démarrer."

Le lundi 9 mars, José Sbatella, le chef de L'unité d'information financière, a déclaré: "Nous pensons qu'il s'agit d'un complot entre Iron Mountain et leurs clients pour supprimer des preuves de fraude fiscale". Il a ensuite énuméré un certain nombre de grandes banques "impliqués dans des opérations de blanchiment d'argent" parmi lesquelles, HSBC et BNP Paribas qui stockaient des documents dans l'entrepôt. Sbatella a ajouté que lorsque l'UIF a demandé certains documents lors de l'enquête pour évasion fiscale contre HSBC, la banque "a affirmé que tout avait été brûlé par le feu".

Fait troublant, ce n'est pas la première fois que la société Iron Mountain voit une de ses structures partir en fumée. En effet, on peut dénombrer, en Amérique de Nord et en Europe, cinq locaux incendiés, dont au moins deux feux suspectés volontaires. Le drame survenu dans l’entrepôt de Buenos Aires est, néanmoins, le seul à s'être avéré meurtrier.



17/03/2015




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :