Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Japon: Le gouvernement sans pitié de Shinzo Abe a procédé à ses premières exécutions

Communication de notre partenaire


L’exécution de trois condamnés à mort est un geste rétrograde et de mauvaise augure de la part du nouveau gouvernement libéral démocrate du Japon, a déclaré Amnesty International.


Ces exécutions sont les premières depuis que la nouvelle équipe gouvernementale a pris ses fonctions en décembre et font craindre que le rythme des exécutions ne s’accélère sous le gouvernement de Shinzo Abe.

Masahiro Kanagawa, 29 ans, a été pendu au centre de détention de Tokyo jeudi 21 février, le même jour que Kaoru Kobayashi, 44 ans, au centre de détention d’Osaka, et Keiki Kano, 62 ans, au centre de détention de Nagoya. Kaoru Kobayashi et Keiki Kano ont été exécutés alors qu’ils s’apprêtaient à demander à être rejugés.

Roseann Rife, directrice d’Amnesty International pour l’Asie du Sud-Est a fait la déclaration suivante: "Ces exécutions, auxquelles il a été procédé en secret, s’apparentent à des meurtres. Les autorités étaient déjà particulièrement déterminées à procéder à des exécutions lors du précédent mandat de Shinzo Abe en tant que Premier ministre. Il est à craindre que ces exécutions marquent le début d’une série d’homicides commis de sang froid par l’État. On peut légitimement se demander si ces condamnés n’ont pas été exécutés à des fins strictement politiques. Nous demandons au ministre de la Justice Sadakazu Tanigaki de ne pas signer de nouveaux ordres d’exécution et de prendre plutôt le temps de la réflexion et de l’examen attentif des faits. Plus des deux tiers des pays du monde n’utilisent plus la peine capitale, discréditant de ce fait ceux qui affirment qu’elle est nécessaire. Le Japon fait partie d’une minorité isolée sur cette question et nous demandons instamment au ministre de jeter les bases d’un réel débat public sur le maintien de la peine capitale dans le pays."

Le nombre actuel de condamnés à mort dans les prisons japonaises, 134, est l’un des plus élevés qu’ait connus le Japon depuis plus de 50 ans. Habituellement, les prisonniers sont prévenus quelques heures avant leur exécution, mais il arrive que certains n’apprennent qu’au dernier moment qu’ils vont être pendus. Les familles ne sont en général averties qu’après l’exécution.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort en toutes circonstances, quelles que soient la nature du crime commis, l’identité de son auteur ou la méthode d’exécution utilisée par l’État. La peine capitale constitue le châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit, et viole le droit à la vie.
japon_4.mp3 Japon.mp3  (382.17 Ko)


01/03/2013




1.Posté par MATTEI ANGE PHILIPPE le 01/03/2013 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
LA VIE VAUT-ELLE SI PEU QUE L'ON PUISSE ASSASSINER COMME ça DES GENS QUELQUES SOIENT LES CRIMES C...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :