Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Je veux D’Ukes soleil!


Après un premier week-end d’octobre 2016 riche en concerts, Yannick Fromont, le fondateur de l’association dijonnaise de ukulélé Les D’Ukes, revient sur une année de partage musical. Mais ce musicien-comédien a encore bien d’autres idées pour promouvoir l’instrument traditionnel hawaïen.


Les D'Ukes lors du pique-nique républicain à la Péniche Cancale de Dijon le 14 juillet 2016. Photo (c) Lou-is-photography.
Les D'Ukes lors du pique-nique républicain à la Péniche Cancale de Dijon le 14 juillet 2016. Photo (c) Lou-is-photography.
dukes.mp3 D'Ukes.mp3  (640.13 Ko)

Ils étaient cinq ou six à jouer entre amis durant l’été 2015, ils sont désormais vingt-cinq à se produire aux quatre coins de Dijon (21). C’est en découvrant la soixantaine de membres d’un groupe de ukulélé montréalais que Yannick Fromont eu l’idée d’importer la convivialité québécoise en Bourgogne.

En un an, l’aventure des D’Ukes prend une nouvelle tournure: le petit groupe d’amis s’entoure, réalise son premier concert en février 2016 et devient une association à part entière à la fin de l’été. Les chansons phares de leur répertoire, "J’veux du soleil", "Le lion est mort ce soir" ou encore "Don’t worry be happy" font danser et chanter les Dijonnais qui ne tarderont pas à vouloir les rejoindre.

Alors pour que chacun puisse découvrir cet instrument traditionnel Hawaïen, Yannick Fromont et deux autres membres du club s’improvisent professeurs de ukulélé. Tous les lundis au bar Les Aviateurs, place Émile-Zola, débutants et piliers du club partagent et apprennent les vingt-six chansons du répertoire des D’Ukes. Pour Yannick Fromont, il était essentiel de choisir "des chansons faciles pour que tout le monde puisse suivre" mais aussi connues: "on se cantonne aux reprises pour que ce soit participatif, que les gens puissent chanter avec nous". Grâce à cet engouement, chaque membre est libre de venir quand il veut. "Comme on est 25 à pouvoir jouer lors des concerts, si on est 12 je peux quand même booker une date", confirme le fondateur des D’Ukes. Des projets plein la tête, Yannick Fromont espère rapidement doubler le répertoire pour le diversifier et s’adapter aux concerts à venir.

Heureux d’avoir joué pour l’EHPA La Combe Saint-Victor de Neuilly-lès-Dijon samedi 8 octobre et pour le Rézo'Fêt'Art de Dijon qui était le lendemain, Les D’Ukes donneront un concert privé pour la fête de fin d’année de l’ESAT Acodège de Marsannay-la-Côte le 4 novembre 2016. La Péniche Cancale de Dijon accueillera le groupe pour un concert public le 25 novembre 2016.



14/10/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Saâdane Afif - 06/12/2017

Les faces d'Albé - 27/11/2017

Le Louvre du désert - 25/11/2017

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :