Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
Média d'information international diffusé en podcast 🎙️
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

Journal de bord France : 4 secrets sur l’histoire de la Bourgogne


Par Rédigé le 14/10/2021 (dernière modification le 06/10/2021)

Ah la Bourgogne! Cette région qui relie le Bassin parisien au couloir de la Saône, a toujours été connue pour la richesse de la culture et de l'histoire qui imprègne ses collines, et c'est pourquoi nous sommes ravis de voir que ces superbes vignobles obtiennent enfin la reconnaissance internationale qu'ils méritent. Et nous allons comprendre ici pourquoi ces paysages sont aussi incroyablement magiques.


Une structure physique diversifiée

4 Secrets sur l'histoire de la Bourgogne. (c) Tanguy Lepage.
4 Secrets sur l'histoire de la Bourgogne. (c) Tanguy Lepage.

Les collines doucement vallonnées de la Bourgogne sont célèbres pour produire certains des meilleurs vins du monde - Chablis, Côte de Beaune, Côte de Nuits, etc. Dans ces vignobles emblématiques de la campagne, les rangées de vignes soignées et verdoyantes s'étendent jusqu'à l'horizon, montant et descendant les pentes.
 
Ces scènes ne sont que l'une de celles, nombreuses, que vous pouvez vous attendre à voir lors d'une croisière sur les canaux dans cette région pittoresque. Au nord-ouest, les basses terres ondulées du Bassin parisien laissent progressivement place à des plateaux d'origine jurassique (environ 200 à 145 millions d'années) qui s'étendent en un large arc du plateau du Nivernais à l'ouest au plateau de Langres à l'est. Ils entourent les plateaux cristallins du Monan et du Charolais. Ces différents plateaux sont coupés par une série de dépressions et de vallées fluviales qui forment un important bassin versant ; la Loire et la Seine s'écoulent vers le nord jusqu'à l'océan Atlantique et la Manche, tandis que la Saône débouche dans le Rhône et finalement dans la Méditerranée.
 
28_sept__à_14_04.mp3 28 sept. à 14.04.mp3  (2.82 Mo)


Une riche agriculture

L'agriculture est variée. L'élevage de bovins de boucherie est pratiqué dans les zones de montagne de la Nièvre et de l'ouest de la Saône-et-Loire, qui est considérée comme le point d'origine de la race charolaise. Les bovins laitiers sont élevés dans l'est. La grande culture céréalière est pratiquée dans l'Yonne et dans la partie nord de la Côte-d'Or. Le long des pentes inférieures de la Côte-d'Or se trouve la première région viticole de Bourgogne. Les vignobles, comprenant les deux groupes principaux de Beaune et de Nuits, produisent les vins de Bourgogne les plus célèbres, notamment Clos-Vougeot, Gevrey-Chambertin, Nuits-Saint-Georges et Pommard. La vallée de l'Yonne produit également des vins fins, notamment ceux de Chablis, à l'est d'Auxerre.

Site du patrimoine mondial de l'UNESCO : Reconnaissance des Terroirs et Climats

En Bourgogne, le terme Climats ne fait pas référence au temps qu'il fait, il désigne de fait les parcelles de terre qui créent une myriade de vignobles de Dijon à Santenay. Les Climats sont le résultat d'un modèle de viticulture qui lie méticuleusement le vin à son lieu d'origine exact. Ces parcelles de vignobles individuelles et précisément définies présentent chacune des caractéristiques géologiques spécifiques telles que le sol et l'exposition au soleil, ce qui confère au vin un goût unique en fonction du lieu de culture du raisin. Les 1.247 Climats sont répartis sur un mince ruban de terre d'environ 60 kilomètres de long qui s'étend de Dijon au sud de Beaune. Ce sont comme des petits terroirs, des zones viticoles spécifiques qui donnent un produit distinctif.
 
Le concept de terroir repose sur l'idée que l'environnement d'une zone donnée - son sol, son altitude, sa pente, son exposition au soleil - influence considérablement le vin produit dans cette zone. Le même raisin peut être planté dans deux climats différents mais proches, mais produire un vin totalement différent, selon la théorie du terroir. C'est pourquoi les vins français sont souvent identifiés par le lieu plutôt que par le cépage.
 
La Bourgogne a donc fait son entrée dans la prestigieuse liste des sites du patrimoine mondial en juillet 2015. Pour être plus précis, ce sont les climats et les terroirs de la Bourgogne qui ont fait leur entrée sur cette liste et répondaient à deux des critères de l'UNESCO : "témoignage exceptionnel d'une tradition culturelle" et "exemple éminent d'établissement humain traditionnel représentatif d'une culture". Les vignobles exceptionnels de Bourgogne sont cultivés depuis le haut Moyen Âge et produisent certains des meilleurs vins du monde.
 
Depuis 1978, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture nomme chaque année des sites du patrimoine mondial. Pour devenir un site, un lieu - tel qu'un bâtiment, une ville, une forêt ou une île - doit présenter une importance naturelle ou culturelle particulière. Parmi les autres sites actuellement inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO figurent le Taj Mahal, Machu Picchu et la Grande Muraille de Chine. Les régions de Bourgogne et de Champagne sont donc en illustre compagnie.
 
Afin d'évaluer les sites proposés, l'UNESCO utilise un ensemble de dix critères culturels et naturels. Les sites proposés doivent répondre à au moins un de ces critères afin d'obtenir la reconnaissance de l'UNESCO.
 
Obtenir le statut de site du patrimoine mondial de l'UNESCO n'est pas une mince affaire. Les nations peuvent travailler pendant des années pour préparer leur candidature, et les experts en préservation espèrent obtenir les fonds de soutien qui sont parfois disponibles grâce à cette reconnaissance. Et, bien sûr, le sceau d'approbation de l'UNESCO n'est jamais une mauvaise chose pour le tourisme local !

2 000 ans d'héritage

Les Climats sont le fruit d'une tradition viticole remontant à l'époque gallo-romaine, il y a plus de 2.000 ans, comme en témoigne la découverte en 2008 d'un vignoble antique à Gevrey-Chambertin. Après les Romains, vinrent les moines cisterciens et bénédictins, puis les ducs Valois de Bourgogne et ensuite les négociants, les vignerons...

Les traditions des Climats sont respectées aujourd'hui encore. Le dernier week-end de novembre, c'est à Beaune qu'il faut se rendre pour assister à une vente aux enchères de vins, elle se tient depuis 1859 aux célèbres Hospices, qui possèdent certains des vignobles les plus légendaires. En janvier, c'est au tour de la Saint-Vincent Tournante, un événement qui célèbre le saint patron des vignerons avec des défilés, des dégustations et des banquets. La Confrérie des Chevaliers organise le Tastevin au Clos de Vougeot - des banquets gargantuesques pour plus de 600 convives !

Murs et cabanes en pierre sèche : Des noms évocateurs et des climats qui ont leur propre musée

Le paysage unique des Climats est défini par ses murs de pierres sèches et ses petites cabanes en pierre qui servaient d'abri aux vignerons et de rangement pour leurs outils. De nombreux vignobles entourés de pierres comportent également un petit château.
 
Chassagne, Puligny, Montrachet... les Climats portent des noms et chacun est synonyme de grands vins. De nombreuses parcelles datent du Moyen Âge et présentent une caractéristique géographique ou géologique spécifique. Par exemple, le vignoble appelé "Romanée", fait référence à la proximité d'une ancienne voie romaine. La parcelle nommée "Perrières" fait référence au sol pierreux local, tandis que "Montrachet" désigne une colline sans végétation.




Sarah B
Parisienne | Patineuse sur glace professionnelle et aerialiste en cerceau aerien | Web Journaliste... En savoir plus sur cet auteur




ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | ÉDUCATION | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | JEUNES | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR





Recherche