Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
Média d'information international diffusé en podcast !
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

L’Antiquité nous en apprendra toujours


Par Rédigé le 06/12/2020 (dernière modification le 04/12/2020)

Une bouteille de verre et son contenu conservés au musée archéologique de Naples ont fait l'objet d'une étude dirigée par le professeur Raffaele Sacchi.


Herculanum, détruite comme on le sait par l'éruption du Vésuve en 79 après J.C (c) Matthias Holländer, German Wikipedia
Herculanum, détruite comme on le sait par l'éruption du Vésuve en 79 après J.C (c) Matthias Holländer, German Wikipedia
rue_des_jeux_5__6_.m4a Huile d'olive Herculanum.m4a  (1.07 Mo)

Il est vrai qu’elle a été retrouvée à Herculanum, détruite comme on le sait par l'éruption du Vésuve en 79 après J.C. Elle est conservée au musée archéologique de Naples et contient de l’huile d'olive presque intacte qui a été examinée par des chercheurs de l’Université de Naples. Il est assez surprenant qu’on ne se soit jamais interrogé sur la nature du contenu de cette bouteille, surtout quand on sait qu’elle a probablement été trouvée au XVIIIe siècle, dans la cité antique d'Herculanum.

Si l’on en croit un article du 2 novembre 2020 de la revue Science of Food, cette bouteille aurait été exhumée du site lors de fouilles archéologiques menées en 1710 sous l’impulsion du prince d’Elbeuf, c’est d’ailleurs lui qui en 1709, avait découvert par hasard les ruines de la ville antique d'Herculanum, non loin de Naples. Ou bien en 1738, lors cette fois de fouilles menées à la demande du roi de Naples Charles III de Bourbon.

Il aura donc fallu trois siècles pour que ce contenu intéresse le milieu scientifique et c’est grâce au paléontologue italien Alberto Angela, spécialiste de l'histoire de la Rome antique, qu'une étude scientifique a pu être menée. Elle était dirigée par le professeur Raffaelle Sacchi, du département d'agriculture de l'Université de Naples Frédéric II. En association avec le Conseil national de recherche, une série d'analyses chromatographiques, spectroscopiques et spectrométriques ont permis de confirmer que l'huile d'olive d'Herculanum était "la plus ancienne jamais conservée".

Les données scientifiques recueillies pourront sans doute faire avancer la recherche historique sur les conséquences de cette éruption du Vésuve mais les historiens de l'art culinaire n’avanceront guère. En effet, après vingt siècles il ne restait qu'une très faible quantité de molécules d'huile dans la bouteille.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Recherche



Les derniers articles