Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

CP

L’Opéra de Paris lance une billetterie d’occasion


L’Opéra national de Paris a conclu avec la société zePASS (filiale de Digitick, elle-même filiale de Vivendi), première place de marché de billetterie d’occasion en France, un accord pour la création d’une billetterie d’occasion permanente pour tous ses spectacles. Celle-ci se présentera dès ce 9 février 2012 sous la forme d’un site Internet intégré au site officiel de l’Opéra. Cet accord est une première pour le secteur artistique et culturel en France et constitue également une réponse concrète au marché noir de revente de billets qui pénalise les consommateurs.


L’Opéra de Paris lance une billetterie d’occasion
Cet accord permet à des spectateurs ayant déjà acheté à l’avance leur billet mais qui ne peuvent assister à la représentation de revendre ces billets à des tiers à un prix qui ne peut dépasser la valeur faciale. Lorsque le spectacle affiche complet, les personnes à la recherche de billets pourront ainsi trouver des places au prix normal sur le site de l’Opéra de Paris. La gestion du service est assurée par zePASS (premier site web français de revente légale de billets d’occasion), au travers d’un service complet de tiers de confiance qui encadre et sécurise les échanges de billets entre internautes, les reventes ne pouvant excéder la valeur faciale des billets.

Ce nouveau service est une réponse concrète au marché noir et à la revente spéculative de billets sur certains sites non contrôlés, une pratique totalement interdite par la réglementation et qui lèse gravement les intérêts des spectateurs. L’Opéra de Paris poursuit actuellement en justice des sites internet qui vont jusqu’à revendre des billets 10 fois leur valeur faciale.
Pour Nicolas Joel, directeur de l’Opéra national de Paris, "cet accord a une grande importance pour nous car il apporte un nouveau service très attendu par nos spectateurs et il permet de lutter efficacement contre le marché noir qui est un véritable cancer dans notre profession".

www.operadeparis.fr

09/02/2012