Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

L’île d’Agonvè dans la commune de Zagnanado: Un patrimoine naturel encore méconnu du monde


Par Rédigé le 16/09/2012 (dernière modification le 13/09/2012)

C’est une vraie île. Entièrement entouré par les eaux du lac Azili dans la commune de Zagnanado, le village d’Agonvè n’a rien à envier aux îles du monde qui accueillent chaque année, un flux de touristes. D’une superficie de 1 km², c’est une véritable curiosité située à 45 km d’Abomey et à 180 km de Cotonou.


Photo (c) Alain Tossounon
Photo (c) Alain Tossounon
Avec ses 3200 habitants, ce lopin de terre regorge d’une faune et d’une flore très riche. Selon les estimations actuelles, on dénombre environ 118 espèces d’oiseau, de nombreux singes, des rongeurs, des reptiles, des crocodiles et des tortures.
Mais, ce n’est pas tout. Cette île à l’image de la commune de Zagnanado où le célèbre roi Guézo est mort, serait remplie d’histoires. Une histoire intimement liée au lac sur lequel aujourd’hui encore, les communautés font leur rituel.
Attrait touristique, l’île d’Agonvè constitue vraisemblablement une richesse naturelle pour la commune. A l’instar du village lacustre de Ganvié, les autorités locales devront en faire une source de mobilisation des ressources.

Mais avant tout, elles devront sortir cette île de l’isolement en définissant un véritable circuit touristique. Déjà avec le projet conduit par l’ONG Jeunesse Ambition avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement dans le cadre Programme de micro-financement du Fonds mondial pour l’environnement, le terrain est bien balisé. Car, hier le lac qui s’asséchait à cause des déchets selon le témoignage du premier adjoint au maire, Soumanou Aliou, est en voie de renaissance. "Nous soutenons le projet". Grâce à lui, c’est tout l’écosystème de ce complexe qui est en train d’être restauré avec la mise en terre de plants. De même, l’île qui gisait dans une insalubrité bénéficie actuellement des bons soins des femmes qui ont décidé de débarrasser "leur trésor" des déchets organiques et sachets plastiques. Par ailleurs, pour redonner vie au lac Azili qui ne nourrit plus, des essences aquatiques seront introduites dans le cadre du projet.

Dans la perspective de la durabilité et afin de réduire la pression sur les ressources naturelles, un comité de gestion a été mis en place pour veiller à une meilleure protection des essences. Pour le président du Comité d’écotourisme, Basile Dossou, "c’est une richesse du village, de la commune, du Bénin" qui est tout simplement en voie de valorisation pour le bonheur des communautés qui vivent sur un trésor qui reste à découvrir.









Rubriques thématiques | Les éphémérides quotidiennes | EUROPE | AFRIQUE | MOYEN-ORIENT | ASIE ET PACIFIQUE | AMÉRIQUES | AUSTRALIE ET OCÉANIE | A propos du site Le Podcast Journal





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



Facebook