Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

LE SALON INTERNATIONAL DE L’ARTISANAT DU CAMEROUN (SIARC) S'ACHEVE EN BEAUTE


Un évènement festif, populaire, culturel, touristique et surtout économique ouvert aux créations artisanales des cinq continents.


Artisanat facteur de croissance, vecteur de lutte contre le chômage endémique et la pauvreté

BANTU FEELING salon en lianes sauvages et bois brut (photo ETOAA Joseph)
BANTU FEELING salon en lianes sauvages et bois brut (photo ETOAA Joseph)
La IIe édition du Salon International de l’Artisanat du Cameroun (SIARC) s’est déroulée sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville de Yaoundé du 22 au 31 Janvier 2010, avec pour thème : "L’artisanat, un levier du développement local", sous le Haut Parrainage de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Économie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA).
Selon le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Économie Sociale et de l’Artisanat, cette IIe édition se veut un évènement festif, populaire, culturel, touristique et surtout économique ouvert aux créations artisanales des cinq continents.
La fête a été belle et les participants ont démontré leur savoir faire et certains ont puisé dans l’imaginaire pour créer l’œuvre géniale, comme le génie NDOUTOU et ELOUNDOU qui ont fabriqué un salon et une salle à manger entièrement en lianes vierges et bois brut.
Le refuge des pygmées BAKA dans ce salon est symbolique, le peuple de la forêt venu composer avec le monde extérieur pour un développement durable à travers ses danses envoutantes, enivrantes naturelles et historiques.

400 stands répartis sur une superficie d’environ 20000 m²

BANTU FEELING vélo en bois (photo ETOAA Joseph)
BANTU FEELING vélo en bois (photo ETOAA Joseph)
600 exposants venus essentiellement du Cameroun, du Congo, de la République Centrafricaine et de la République Démocratique du Congo, dont une figure emblématique de l’artisanat africain : le sculpteur congolais, Maître Alfred LIYOLO LIMBE
6 grandes filières d’activités représentées : bois, cuirs et peaux, textile, poterie et céramique, transformation agro-alimentaire et autres services
Une compétition aux objectifs multiples : créer l’émulation, encourager l’excellence et plus spécifiquement, la créativité, la mise en valeur des caractéristiques artistiques et techniques de la production artisanale de la sous région. 69 artisans ont ainsi été primés.

Infrastructures modernes support du développement local soutenable

Stand GIC RAFAM pygmées Baka sud Cameroun (photo ETOAA Joseph)
Stand GIC RAFAM pygmées Baka sud Cameroun (photo ETOAA Joseph)
Un sérieux constat s’impose : à chaque nouvelle édition plus d’un visiteur et participants sont toujours déçus par le manque criard de toilettes publiques.
Comment expliquer que 600 artisans venus des quatre coins du monde, et 5000 personnes visitent le SIARC par jour, pour quelques toilettes mobiles afin de se mettre à l’aise, rien de surprenant que de voir les participants se doucher à l'air libre au parc alentour fleuri de l’Hôtel de Ville lors de cette IIe édition du Salon International.
Est-il important de changer à chaque fois le lieu de l’organisation de la SIARC? Pourquoi ne pas viabiliser un lieu précis pour accueillir en toute dignité ce type d’évènement ? Où sont les infrastructures communales modernes stipulées dans le contrat ville signé entre l’Etat et la CUY ?


L’artiste égal à lui-même et encouragé

TONDO NGOMA artiste peintre sculpteur congolais résidant au Cameroun deux fois primé au SIARC (photo ETOAA Joseph)
TONDO NGOMA artiste peintre sculpteur congolais résidant au Cameroun deux fois primé au SIARC (photo ETOAA Joseph)
Les artistes lors de cette IIe édition ont démontré une fois de plus leur savoir faire et cela a vivement réjouis les visiteurs.
L’artisanat ainsi valorisé, devient une activité noble et un moyen d’incitation pour l’Etat à l'entrepreneuriat individuel et professionnel
l’Etat camerounais confère soutien et considération, aujourd’hui à l’artisanat plus que par le passé, car ce corps de métier devient de fait un facteur de croissance et un vecteur de lutte contre le chômage endémique et la pauvreté.

08/02/2010




1.Posté par ALIOU SYLLA le 16/04/2010 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMANEDE DE PARICIPER AUX SALON

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :