Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

LUCIO SILLA DE MOZART, UN OPERA A (RE)DECOUVRIR


Pour son quatrième spectacle de la saison 2009-2010, après Manon Lescaut, Il viaggio a Reims et Parsifal, l'Opéra de Nice présente une nouvelle production de Lucio Silla, opéra seria en trois actes de Mozart, sur un livret en italien de Giovanni de Gamerra,1742-1803, revu, dit-on, par Métastase.


Ce livret fut d'ailleurs, avec plus ou moins de modifications, utilisé aussi par Pasquale Anfossi,1727-1797, pour son Lucio Silla de 1774 à Venise, un des opéras bouffes de ce dernier, "La Finta Giardiniera", représentée en 1774 à Rome, inspirera Mozart pour son opéra homonyme donné en 1775 à Munich. Jean-Chrétien Bach, 1735-1782, dernier fils de Jean-Sébastien, mettra lui aussi ce livret en musique en 1775, de même que Michele Mortellari, 1750-1807, qui le proposera en 1778 à Turin.
L'œuvre de Mozart, le compositeur n'avait alors que seize ans, a été donnée pour la première fois le 26 décembre 1772 au Teatro ducale de Milan sur les ruines duquel s'élèvera la Scala, inaugurée le 3 août 1778, il avait été détruit par un incendie le 25 février 1776. L'accueil ne fut pas des plus enthousiastes, les chanteurs y ayant été assez inégaux. Il y eut quand même 26 représentations de ce que l'on considérera par la suite comme le premier véritable chef-d’œuvre de Mozart dans l’opéra seria. C'était une commande dudit théâtre et sa dernière œuvre créée en Italie, après Ascanio in Alba, opéra pastoral en deux actes le 17 octobre 1771 toujours au Teatro ducale de Milan et Mitridate, re di Ponto, opéra seria en trois actes le 26 décembre 1770 au même endroit. A ce moment-là, dans le domaine de l'opéra, Mozart avait déjà à son actif, Apollo et Hyacinthus, créé le 13 mai 1767 à Salzbourg, Bastien et Bastienne, singspiel en un acte et sept tableaux créé à Vienne le 1er octobre 1768 et La finta semplice, opéra bouffe en trois actes donné à Salzbourg le 1er mai 1769.
Lucius Cornelius Sulla, né en 138 avant J.-C. que l'on connaît en français sous le nom de Sylla, se fait nommer dictateur en 82 avant J.-C. après une carrière mouvementée et de nombreux postes occupés dans différentes régions. Ce qui lui donne tous les pouvoirs et lui permet de se débarrasser de ses adversaires et aussi de se venger de ceux qui ont entravé son ascension. Il rétablit l'ordre, impose des mesures draconiennes dans plusieurs domaines et subitement se retire en 79 avant J.-C. Il termine sa vie en 78 avant J.-C. dans sa villa de Cumes près de Naples, s'adonnant à la chasse et à la rédaction de ses Mémoires, perdus aujourd'hui. Comme la fin de l'opéra seria n'est jamais noire, le tyran Lucio Silla à la fin se montre magnanime, pardonne à ses ennemis et libère ceux qu'il a fait emprisonner, ce qui n'est pas sans annoncer le dénouement de la Clemenza di Tito en 1791. On comprend aisément que l'adolescent qu'était alors Mozart, était habité par ces grands mouvements qui animent l'œuvre, l'amour aussi bien que la liberté ou la politique. Raison suffisante pour aller voir ou revoir cette œuvre de la jeunesse de Mozart, empreinte évidemment de cette maturité dont seuls les génies peuvent faire preuve à seize ans....

Direction musicale : Guido J.Rumstadt

Mise en scène : Dieter Kaegi

Décors et Costumes : Bruno Schwengi

Eclairages : Roberto Venturi

Chorégraphie : Liz Roche
 
Lucio Silla : Matthias Klink

Giunia, promise à Cecilio : Daniela Bruera 

Celia, soeur de Lucio Silla : Brigitte Hool

Cecilio, sénateur romain : Christine Knorren

Lucia Cinna, ami de Cecilio : Eleonore Marguerre

Aufidio, tribun et ami de Lucio Silla : Min Seok Kim
 
Orchestre Régional de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur

Chœur de l’Opéra de Nice

Ballet Nice Méditerranée
 
Les 19 et 23 février à 20h et le 21 février à 14h30


Opéra de Nice
4 et 6, rue Saint-François de Paule
06300 NICE
Tél. 04 92 17 40 00
Fax 04 93 80 34 83
Location – Renseignements
Tél. 04 92 17 40 79
Fax 04 93 80 15 82


19/02/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Saâdane Afif - 06/12/2017

Les faces d'Albé - 27/11/2017

Le Louvre du désert - 25/11/2017

Expo "Ecce Terra" - 18/11/2017

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :