Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
Média d'information international diffusé en podcast !
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

La capsule temporelle d’Esztergom livre ses secrets


Par Rédigé le 26/04/2021 (dernière modification le 06/05/2021)

Elle se trouvait au sommet de la cathédrale Saint Adalbert de cette ville hongroise des bords du Danube, à quelque 80 km en amont de Budapest et capitale religieuse du pays.


Esztergom capitale religieuse de la Hongrie (c)  Gábor Bejó de Pixabay
Esztergom capitale religieuse de la Hongrie (c) Gábor Bejó de Pixabay
la_capsule_temporelle_d_esztergom_livre_ses_secrets.mp3 La capsule temporelle d’Esztergom livre ses secrets.mp3  (2.1 Mo)

En janvier dernier, des ouvriers qui étaient occupés à des travaux de réfection ont remarqué un mystérieux petit cylindre de cuivre dissimulé à l'intérieur de la croix surmontant le dôme de cet édifice néo-classique. Ce petit cylindre avait été endommagé en 1945 par un éclat d’obus, Il fut examiné au scanner avant d'être confié à des historiens qui l’ouvrirent pour en connaître le contenu. Différents manuscrits évoquent notamment l'édification de la grande croix dressée au sommet de la cathédrale en 1845. D’autres documents sont des papiers commémoratifs en latin et d'archives de l'archidiocèse. Il y avait également deux récipients en verre brisés, autrefois ils étaient liés ensemble avec de la résine pour former un seul cylindre de verre. On découvrit aussi quelques éclats métalliques provoqués sans doute par l’obus du bombardement en 1945. Malgré cela et la détérioration d'un ou deux documents, l’ensemble était fort bien conservé.
Les travaux de construction de la cathédrale actuelle, dédiée à Adalbert de Prague saint et martyr, avaient commencé en 1822 à l’emplacement d’une autre édifiée au XIIe siècle et détruite par les Turcs. La capsule avait été enfermée dans la croix le 19 août 1855, selon le voeu de József Kopácsy, archevêque d'Esztergom de 1838 à 1847. Csaba Török, directeur du Trésor de la cathédrale a déclaré.,«L’archevêque Kopacsy savait qu'il ne verra pas la fin du chantier de son vivant, aussi, lorsque la croix a été achevée, il a voulu laisser à l'intérieur une empreinte à la mémoire des bâtisseurs et de son époque».
La consécration avait eu lieu avant l fin des travaux, le 31 août 1856,. A cette occasion; Franz Liszt avait composé .l’un de ses chefs-d’oeuvre la Missa solennis zur Einweihung der Basilika in Gran pour solistes, choeur et orchestre. Dite aussi Messe d'Esztergom ou Messe de Gran, Gran étant la forme allemande d'Esztergom . Pour les répétitions et l’interprétation, le compositeur était venu de Weimar à Pest puis à Esztergom par le Danube.
Inutile de dire que cette découverte de la capsule et de son contenu a été un événement d’importance pour le personnel de la cathédrale. Le tout sera exposé prochainement au Musée chrétien d'Esztergom. Il se dit aussi que les autorités de la cathédrale Saint-Adalbert projetteraient de remplacer ancienne capsule par une nouvelle d'ici la fin des travaux de réfection.
 








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | ÉDUCATION | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | JEUNES | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR





Recherche



Les derniers articles