Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

La place de la femme dans le rap - 1


Au royaume du rap, l’homme règne en maître entre messages engagés et égo-trip. Longtemps cantonnée au milieu underground, cette musique s’est démocratisée, entrainant avec elle les rappeurs sous le feu des projecteurs. Si nombre de ces messieurs profitent de leur nouvelle place au soleil, leurs homologues féminines, elles, peinent à sortir de l’ombre.


La sexualisation comme moyen d'émancipation

Nicki Minaj Brings et Meek Mill. Photo (c) Just Entertainment
Nicki Minaj Brings et Meek Mill. Photo (c) Just Entertainment
rappeuses.mp3 Rappeuses.mp3  (1.3 Mo)

Le sexe dans le rap ce n’est pas nouveau. S’il n’est pas le message initial de ce mouvement, il est devenu au fil des années un de ses principaux fils conducteurs. Au fief des textes explicites, la femme ne semble cependant pas y avoir sa place. Si elle est tolérée en tant qu’artiste dans ce milieu, elle se cantonne longtemps à une image masculinisée. Elle scande des messages engagés, mais évite soigneusement des thèmes comme la féminité ou la sexualité.

Il faudra attendre l’arrivée de pionnières comme Lil Kim, pour que le spectre du "rap par les hommes, pour les hommes" commence à s'éloigner. Elles apportent un vent nouveau sur la planète rap. Leurs plumes sont aiguisées, leurs mots sont crus et elles se dénudent. Certains voient dans la sexualisation de leurs textes et de leur attitude un moyen de s’émanciper. En se réappropriant des codes, jusque là réservés aux hommes, elles sortent des cases. Elles choquent parce qu’elles bousculent une époque, une société où femmes et féminité ne sont appréciées qu’à travers les yeux d’un homme.

Cette nouvelle vague de rappeuses décontenance ou inspire. Elles incarnent la libération sexuelle de la femme, un message féministe qui restera pour beaucoup incompris. Cependant, à l'ère de la surconsommation, il est légitime de se questionner: la nouvelle génération de rappeuses est-elle réellement animée par ces mêmes valeurs "féministes"?



24/10/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Mexique à Lyon - 08/02/2018

Swoon en Chine - 30/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 79






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :